Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Rothomago (revue) ou Rothomago (opérette).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rothomago (homonymie).

Rothomago
Auteur Adolphe d'Ennery, Clairville, Albert Monnier
Genre Féerie
Nb. d'actes cinq actes et vingt-cinq tableaux,
Durée approximative cinq à six heures
Musique de scène Adolphe De Groot
Date de création en français
Lieu de création en français Théâtre Impérial du Cirque
Metteur en scène Hippolyte Hostein
Représentations notables
Personnages principaux
  • Rothomago fils
  • Blaisinet
  • La princesse Miranda
  • Rothomago père
  • Le père Lustucru
  • Bruyère

Rothomago est une féerie à grand spectacle en cinq actes et vingt-cinq tableaux, musique de Adolphe De Groot[N 1], livret d'Adolphe d'Ennery, Clairville et Albert Monnier ; chorégraphie de Honoré ; mise en scène de Hippolyte Hostein, représentée la première fois à Paris le au Théâtre Impérial du Cirque[1], puis au Théâtre impérial du Châtelet pour son inauguration le ,en présence de l'impératrice Eugénie, jouée deux cent cinquante fois sur les deux scènes, reprise le , au Châtelet[2] et reprise pendant la saison 1897-1898 au Châtelet[3]

Dans la version de 1877, on retrouve les meilleurs airs d'un grand nombre de musiciens contemporains, Victor Massé, Offenbach, Semet, Aimé Maillard, Léo Delibes, Flottow, Hervé, Darcier, Paul Blacquières, de Groot, Mangeaut, Montaubry, Nargeot et Victor Chéri[4].

La version de 1897 est en trois actes et trente tableaux, avec une musique nouvelle de G. Parès, Lacome et Le Rey[3].

ArgumentModifier

Rothomago, fils du célèbre enchanteur de ce nom, possède un talisman au moyen duquel il accomplit ses quatre volontés, ce mauvais sujet de Rothomago fils bouleverse sans cesse l'univers créé pour satisfaire ses innombrables fantaisies. Si bien qu'en lutinant la jeune villageoise Bruyère dans un champ de blé, il perd son talisman. Ce talisman, c'est une montre que lui ont donnée les Heures, à la puissance desquelles il est soumis. La montre a été trouvée par un paysan nommé Blaisinet s'il la remonte, il possédera le pouvoir de Rothomago fils. Cette montre doit être remontée juste au moment où une heure va finir et une autre commencer; Rothomago fils implore le secours des Heures, et chacune d'elles fournit à son protégé le moyen d'empêcher Blaisinet de remonter la montre. L'Heure du travail, l'Heure du repos, l'Heure du dîner, l'Heure du bal, etc., exercent tour à tour leur influence, jusqu'au moment où Rothomago fils, redevenu maître de sa montre, se laisse à son tour absorber par l'Heure de la Prière, célébrée par la jolie Bruyère qui implorait le ciel pour lui. La montre se brise; Rothomago perd sa puissance, mais il est pardonné par Dieu et sera heureux sur la terre comme un simple mortel[4].

Rothomago, enchanteur fils d'enchanteur, fort mauvais sujet, se convertit au dernier tableau. Son talisman est une montre qu'il doit remonter à une certaine heure. Il oublie cette opération et perd son pouvoir pour avoir été ému, à l'heure de la prière, par les vœux qu'adresse au ciel la douce et honnête Bruyère, précisément pour son salut, bien compromis. L'amour aura fait ce miracle de changer ce diable en un petit saint[5].

DistributionModifier

Rôles 1897-1898
Blaisinet Eugène Auguste Colbrun[6] Cooper[7] Désiré Pougaud[8]
Rothomago père Lebel[9] Léonard Alexandre Tissier[10] Adam
Lustucru Vollet Courtès Gardel
Paimpondor Williams Mury Alexandre fils
Rothomago fils Judith Ferreyra[11] Anna Vanghel[12] Juliette Simon-Girard
La princesse Miranda Coralie Geoffroy Marguerite Donvé[13] J. Thibault
Bruyère Marie Desclauzas Thorcy Colbert
La fée rageuse Adèle Désirée Gabrielle Rose Tassilly[14]
Toinon Marguerite Chambly Mary
Verdurette D.Fieux Noël Grandjean
Mironton Jenny Kid J.Rose Doneli
Mirontaine Moreau Migon Dixel
L'heure de la priére Clémence Volney/Jenny Delmain
L'heure de minuit Lagrange Berger J.Doué
L'heure du berger Derville
L'heure du coucher Andrée Villars
L'heure du déjeuner Voglin
L'heure du souper Coste Paule
L'heure du diner Deberghe Delsi
L'heure du travail Fontaine Brunel
L'heure du jeu Maria Andrée Geoffroy
L'heure du bal Gerny
L'heure du plaisir Noidel
L'heure du Lever Botzon
Un valet Auguste

Références et notesModifier

Notes
Références
  1. Rothomago sur data.bnf.fr
  2. Rothomago, documents iconographiques, 1877 disponible sur Gallica
  3. a et b Le Photo-programme, 1897 disponible sur Gallica
  4. a et b Auguste Vitu, « Premières représentations », Le Figaro, no 303,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2018).
  5. Paul Ginesty, La féerie, Paris, L. Michaud, , 229 p. (lire en ligne).
  6. Eugène Auguste Colbrun sur data.bnf.fr
  7. Cooper sur data.bnf.fr
  8. Désiré Pougaud sur data.bnf.fr
  9. Lebel sur data.bnf.fr
  10. Léonard Alexandre Tissier sur data.bnf.fr
  11. Judith Ferreyra sur data.bnf.fr
  12. Céline Anna Vanghel sur data.bnf.fr
  13. Marguerite Donvé sur data.bnf.fr
  14. Tassilly sur data.bnf.fr

Liens externesModifier