Ouvrir le menu principal

Rossella Fiamingo
Image illustrative de l’article Rossella Fiamingo
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Période d'activité en cours
Arme épée
Main gauchère
Maître d'armes Sandro Cuomo
Club Centro Sportivo Carabinieri
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Catane
Taille 168 cm
Poids 56 kg
Surnom Rossellina, Rossypuppy
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 2 0 2
Championnats d'Europe 0 1 3
Coupe du monde (Ind.) 1 2 1
Dernière mise à jour le 24 juillet 2018

Rossella Fiamingo (née le à Catane[1]) est une escrimeuse italienne, spécialiste de l'épée, qu’elle manie de la main gauche. Elle a appartenu au Gruppo Sportivo Forestale et, depuis sa dissolution en 2016[2], elle est au Centro Sportivo Carabineri.

Elle est double championne du monde en individuel, ce qui lui assure une qualification pour les jeux olympiques de Rio, en 2016, où elle remportera la toute première médaille en individuel de l’histoire de l’épée italienne, une médaille d’argent, en s’inclinant face à la numéro un mondial, Emese Szasz-Kovacs.

Parallèlement à sa carrière sportive, Rossella est aussi diplômée de piano du conservatoire[3], aussi, elle commence en avril 2017 à créer une série de vêtements vendus chez ZdSport sous le nom « Rossypuppy »[4], un de ses surnoms.

BiographieModifier

CarrièreModifier

Un début très jeuneModifier

Avant de débuter l’escrime, Rossella a fait du ballet toute petite ainsi que de la gymnastique rythmique quelque temps après, un sport qui lui convenait parfaitement, jusqu’à ce que son frère la pousse à commencer l’escrime, car il en faisait lui-même et Rossella le suivait à toutes ses compétitions ; après quelques refus de principe, elle finit par accepter sous l’impulsion de son père[5].

Âgée de seulement six ans, la jeune Fiamingo tente de s’inscrire dans un club, mais on lui refuse l’entrée car elle est trop petite, elle débutera un an plus tard sous l’égide du maître d’armes Giovanni Sperlinga au même club que son frère, à savoir l’« AS Methodos Catania », un club de la ville de Sant'Agata li Battiati[5], proche d’où elle réside.

Les premières victoiresModifier

Après quelques années d’entraînement, en 2004, Rossella est sélectionnée pour tirer dans l’équipe nationale cadet d’Italie – avec un surclassement simple, elle ne remportera aucun titre durant cette sélection, mais ce premier contact avec le haut-niveau plaît à Rossella et lui permet de s’élever en individuel. En effet, c’est en 2007 qu’elle remporte son premier grand titre international, puisqu’elle est sacrée championne d’Europe à Novi Sad[6], titre dont elle ne se contentera pas puisqu’elle remporte les championnats du monde l’année suivante, dans son pays natal, à Acireale.

L’ascension en U23Modifier

Rossella continue à enchaîner les titres en remportant en U20 (moins de 20 ans) le titre de championne d’Europe deux années consécutives, en 2009 et 2010, ce qui lui permet d’entrer au groupe sportif Forestale[7].

Elle remportera pour celui-ci, en individuel, le titre européen 2010 à Gdansk ainsi que de nombreux titres par équipe : la compagnie Forestale sera en effet quintuple championne d’Italie après l’arrivée de Fiamingo. Trois podiums dont une finale en 2012 lui permettent de se qualifier pour aller aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, avec l’équipe d’Italie, devenant ainsi la plus jeune italienne à jamais avoir participé à cette compétition.

Londres et années inter-olympiadesModifier

Aux Jeux olympiques de Londres, Rossella termine septième, éliminée par la chinoise Sun Yiwen lors des dernières secondes de la minute supplémentaire ; elle obtiendra le même classement, 7e, lors de l’épreuve par équipes.

Ces défaites aux Jeux n’empêchent pas Rossella de persévérer, elle remporte en effet dès l’année suivante, en 2013, la médaille d’or aux Jeux méditerranéens. Titre dont elle ne se contentera pas puisqu’elle deviendra la seconde italienne de l’histoire à être championne du monde d’épée, en remportant la médaille d’or aux championnats du monde à Kazan.

Elle conservera d’ailleurs ce titre deux années consécutive, en remportant à nouveau la première place à Moscou, en 2015.

Médaille olympique et suiteModifier

Première italienne au monde à remporter deux titres à l’épée, Rossella se qualifie en 2016 pour les Jeux de Rio, elle s’entraîne très dur pour parvenir à son objectif de médaille[8] ; ces efforts seront payants, puisqu’elle remportera, à deux touches de la hongroise Emese Szász, une médaille d’argent.

Depuis 2017, suite à la dissociation du groupe Forestale, Fiamingo intègre le groupe sportif Carabinieri, où elle réalisera comme première performance un podium aux championnats d’escrime d’Italie. Au niveau mondial, Rossella remporte son premier Grand Prix à Budapest en mars 2017.

Une autre vieModifier

Diplômée de pianoModifier

Parallèlement à sa carrière de sportive, Rossella est une pianiste diplômée du conservatoire[9] ; elle sort en 2013 diplômée de pianoforte de l’institut musical Vincenzo Bellini à Catane[10]. Elle confie en 2015 que la piano l’aide à se relaxer et à détendre ses doigts. Depuis toute petite, Rossella cultive le goût de la musique et de l’art en général, en effet, elle passe une partie de sa scolarité au lycée artistique F. Brunelleschi d’Acireale[10].

Une gamme de vêtementsModifier

En avril 2017, Rossella lance, en partenariat avec Allstar Italie[11], sa marque de vêtements, en rapport avec l’escrime. Les illustrations des T-shirt représentent tous Rossella, ou plutôt RossyPuppy – un personnage qu’elle a créé et qui lui ressemble beaucoup. Six modèles sont actuellement vendus sur le site ZdSport[12], montrant diverses situations du début du match à la lame cassée. L’objectif de ces T-shirt est de permettre à ses supporters d’avoir un objet physique qu’ils puissent apporter pour les dédicaces[12].

Études de médecineModifier

Rossella Fiamingo entre mi-2014 en faculté de diététique, à l’UNICT, une université de Catane. Le directeur de l’université l’accueille chaleureusement mais pointe du doigt l’absentéisme, qui pourrait être un problème car Rossella reste en parallèle sportive de haut niveau[13].

PalmarèsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Fencer - Fiamingo Rossella », sur fie.org (consulté le 12 juillet 2017)
  2. (it) « Gazzetta Ufficiale », sur gazzettaufficiale.it, (consulté le 12 juillet 2017)
  3. (it) « CONI - Il Team - Rossella Fiamingo », sur coni.it (consulté le 12 juillet 2017)
  4. (it) « T-Shirt Rossypuppy cuore », sur zdsport.it (consulté le 12 juillet 2017)
  5. a et b (it) Francesco Drago, « Intervista esclusiva a Rossella Fiamingo », OAsport,‎ (lire en ligne)
  6. « Federazione Italiana Scherma - EUROPEI GIOVANI, SPADA FEMMINILE: ROSSELLA FIAMINGO CAMPIONESSA D'EUROPA - L'ITALIA VINCE IL MEDAGLIERE », sur www.federscherma.it (consulté le 9 août 2016)
  7. (en) « Rossella Fiamingo Bio, Stats, and Results », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 23 juillet 2017)
  8. FIE Fencing Channel, « ROSSELLA FIAMINGO - Behind The Mask - épée », (consulté le 23 juillet 2017)
  9. « Olimpiadi Rio 2016 - CONI - Il Team », sur www.rio2016.coni.it (consulté le 23 juillet 2017)
  10. a et b « Rossella Fiamingo », sur www.facebook.com (consulté le 23 juillet 2017)
  11. ZdSports, filiale de Allstar Italie
  12. a et b (it) Gabriele Lippi, « Rossella Fiamingo: «Torno al Gpg con una sorpresa» », Pianeta Scherma,‎ (lire en ligne)
  13. (it) Fiorella Manciagli, « Rossella Fiamingo si racconta a Eccellenze Made in UNICT », LiveUniCT,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier