Ouvrir le menu principal
Rosi Braidotti
Braidotti.jpg
Naissance
Nationalité
Formation

Rosi Braidotti (née le 28 septembre 1954) est une philosophe contemporaine et une théoricienne du féminisme.

Sommaire

BiographieModifier

CarrièreModifier

Braidotti est une citoyenne italienne et australienne. Elle est née en Italie et a grandi en Australie. En 1977, elle est diplômée de l'université nationale australienne à Canberra, elle y reçoit la médaille universitaire de la Philosophie puis elle reçoit le prix de l'université Tillyard. Braidotti part ensuite faire son travail de doctorat à la Sorbonne et y devient docteur de philosophie en 1981. Elle enseigne à l'université d'Utrecht aux Pays-Bas depuis 1988 lorsqu'elle fonde la chaire en études des femmes[1]. En 1995, elle devient la directrice fondatrice de la recherche néerlandaise en Women's Studies, un poste qu'elle a occupé jusqu'en 2005.

Braidotti, est une pionnière des European Women's Studies. Elle a fondé le réseau inter-universitaire SOCRATE, BRUIT et le réseau thématique de Women's Studies ATHÉNA, qu'elle a dirigé jusqu'en 2005. Elle était une "Leverhulme Trust Professeur" invitée au Birkbeck College en 2005-2006 ; une "Jean Monnet Professeur" à l'Institut Universitaire Européen de Florence en 2002-2003 et invitée à l'école des sciences sociales de l'Institute for Advanced Study à Princeton en 1994. Elle est un des membres fondateurs du Consortium européen pour les sciences humaines des instituts et des centres (ECHIC), 2008; en 2010, elle a été élue membre du Conseil d'administration du Consortium de sciences humaines pour centres et instituts (CHCI). En 2014, elle devient membre du Conseil scientifique du Conseil national de la recherche scientifique en France. Braidotti a été le Directeur fondateur du Centre pour les sciences humaines à l'université d'Utrecht (2007-2016) dont elle est actuellement professeure honorifique.

Braidotti sert ou a servi sur le conseil consultatif de nombreuses revues féministe universitaires, y compris les Différences, les Signes, les Women's Studies International Forum, et Féministe Formations[2],[3],[4],[5].

Publication en françaisModifier

  • La Philosophie. Là où on ne l'attend pas, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2009.

RéférencesModifier

  1. Voir le CV de Braidotti sur son site personnel « http://www.rosibraidotti.com/images/cvbraidotti_2013.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  2. (en-US) « differences: A Journal of Feminist Cultural Studies », sur Duke University Press (consulté le 31 août 2017).
  3. (en-US) « Masthead », Signs: Journal of Women in Culture and Society,‎ (lire en ligne).
  4. (en) DeepDyve, Inc., « Editorial Board », Women's Studies International Forum, vol. 27, no 4,‎ (ISSN 0277-5395, DOI 10.1016/S0277-5395(04)00072-X, lire en ligne).
  5. (en) « Project MUSE - Feminist Formations », sur muse.jhu.edu (consulté le 31 août 2017).

Liens externesModifier