Rory O'Donnell (1er comte de Tyrconnel)

Rory O'Donnel 1er Comte de Tyrconnel
Image dans Infobox.
Fonctions
Roi de Tir Conaill puis 1er Comte de Tyrconnel
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Rudhraighe Ó Domhnaill et Rory O'DonnellVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Génération du XVIIe siècle (d), génération du XVIe siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Finola MacDonald (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Brighid Nic Gearailt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mary Stuart O'Donnell (en)
Hugh O'Donnell (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rory O'Donnell (irlandais: Rudhraighe Ó Domhnaill) (1575 – /) est le 25e et dernier O'Donnell ou Ua Domhnaill, roi de Tyrconnell et le 1er comte de Tyrconnell[1];[2] sa famille n'a pas hérité de son titre ni de ses domaines en Tyrconnell.

Premières annéesModifier

Rory O'Donnell est l'un des neuf enfants connus de Hugh O'Donnell, qui règne de 1566 jusqu'à son abdication en faveur du fils aîné né de sa seconde épouse, Hugh Roe O'Donnell, en 1592. À cette époque les enfants nés de son premier mariage avaient été désavoués ou tués, sans doute sous l'influence de son épouse écossaise Iníon Dubh (en).[note 1]

Chef du clan O'DonnellModifier

En 1602, O'Donnell succède à son frère Hugh Roe O'Donnell comme 25e chef du clan. Il fait sa soumission à Londres au nouveau roi, Jacques Ier, et il est créé 1er comte de Tyrconnel par lettres patentes du , avec le titre substitution de Baron de Donegal destiné à son héritier présomptif[3]

Fuite des comtesModifier

À partir de 1605, le nouveau Lord Deputy d'Irlande, Sir Arthur Chichester, commence à réduire les libertés religieuses et celles des deux comtes Hugh O' Donnel et Hugh O'Neill. Ces derniers espérant peut-être contre toute espérance trouver un appui auprès du Pape font venir en secret un navire de France et le , ils s'embarquent du Lough Swilly avec leurs familles et leurs suites pour se réfugier dans les domaines de la couronne d'Espagne Flandres puis à Rome. La Fuite des comtes fut considérée par les autorités anglaises comme un aveu de trahison. Tyrconnell meurt à Rome en 1608 et l'année suivante un projet de plantations en Ulster est publié[4];[5]

Décès et inhumationModifier

O'Donnell meurt à Rome entre le 18 et le après un court séjour à Ostie d'une fièvre, probablement la malaria. Selon la tradition de ses prédécesseurs il est inhumé dans un habit de Franciscain. Il a une tombe princière dans l'église de San Pietro in Montorio sur la colline du Janicule. Cette église a été commandée par le roi Ferdinand et la reine Isabelle d'Espagne, et marque un emplacement traditionnel de la crucifixion de saint Pierre. Historiquement sous protection espagnole, il fait maintenant partie d'un monastère franciscain et jouxte une académie royale espagnole sous la garde de l'ambassade d'Espagne à Rome. La pierre tombale d' O'Donnell est une dalle sous un tapis posé devant le maître-autel de cette église.

Union et postéritéModifier

Rory O'Donnell avait épousé Bridget, fille du 12e comte de Kildare, dont il eut deux enfants:

  • Hugh qui lui succède comme 2e comte titulaire de Tyrconnel.
  • Mary.

Après sa mort Bridget épouse Nicholas Barnewall, 1er Vicomte Barnewall (1592–1663) avec qui elle a cinq fils et quatre filles.

NotesModifier

  1. Sir Hugh O'Donnell(meurt c. 1600) avait au mois neuf enfants connus issus de différentes femmes.
    • l’aînée Siobhán, avait épousé le comte de Tyrone en 1574 meurt en janvier 1591, vers cette époque son frère Hugh s'échappe du
    château de Dublin.
    • une autre fille anonyme qui aurait épousé Turlough Luineach O'Neill avant ou vers 1579.
    • Les autres demi-frères sont Donnchadh (dit Denis), Dómhnall (Donal), et Ruaidhri (Rory), tué en 1575. Domhnall est tué en 1590, mais il laisse un fils Dómhnall Óg.
    Les enfants suivants sont réputés être nés comme Rory O'Donnell de Inion Dubh MacDonnell: Nuala O'Donnell, Aodh Ruadh, Maghnus, Mairgheag, Máire et Cathbarr O'Donnell :
    • Nuala épouse Niall Garve O'Donnell en 1592 ; lorsqu'il se range aux cotés des Anglais lors de la Guerre de neuf ans d'Irlande, elle l'abandonne et plus tard se joint à O'Donnell lors de la Fuite des comtes avec sa sœur, Grania.
    • Maghnus et Cathbharr sont connus pour être morts en septembre 1608, par à un poème adressé le même mois à Mairghead et Máire. On ignore tous de
    Mairéad après cela. Cependant Máire avait épousé Sir Donnell Ó Cathain avant 1598 mais ils divorcent et elle se remarie avec Tadgh Ó Ruairc, qui meurt en 1605, laissant deux fils. Elle meurt elle-même en 1662.

RéférencesModifier

  1. (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne, A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II, Oxford, Oxford University Press, , 690 p. (ISBN 978-0-19-959306-4), p. 215 Ó Donnels of Tyrconnel l: Ó Domhaill Kings of Tir Conaill and Earls of Tyrconnell, c.1201-1608
  2. Un original apparent de la lettre patente du comté était en possession du comte Maximilian Karl Lamoral O'Donnell en Autriche, (C.f. Ó Domhnaill Abu – O'Donnell Clan Newsletter, no.2, été 1985)
  3. (en)T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne. Op.cit p. 215 note n°2 ;
  4. René Fréchet, Histoire de l'Irlande, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », , p. 59
  5. (en) Richard Killen, A Timeline of Irish History, Dublin, Gill & Macmillan, , 112 p. (ISBN 0-7171-3484-9), p. 43.

SourcesModifier

  • (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland , Volume IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II . Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064).