Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roquette.

Roquette Frères
logo de Roquette Frères

Création 1933
Fondateurs Dominique Roquette et Germain Roquette
Forme juridique Société anonyme
Slogan Offering the best of nature
Siège social Lestrem
Drapeau de France France
Direction Edouard Roquette
Actionnaires Famille Roquette
Activité Transformation de produits agricoles
Effectif 8600
SIREN 357200054Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.roquette.fr

Chiffre d'affaires 3,5 Md€ en 2018

Roquette Frères est une entreprise française basée à Lestrem. L'entreprise fait partie des leaders mondiaux concernant les ingrédients d’origine végétale et un pionnier dans la recherche des nouvelles protéines végétales.

HistoireModifier

En 1933, les frères Dominique et Germain Roquette fondent leur première féculerie de pomme de terre. Ils décident de s'implanter à Lestrem, dans la région Hauts-de-France. L'entreprise se lance dans l'amidonnerie de maïs en 1946 et de blé en 1986. Aujourd'hui, l'entreprise produit une gamme de produits utilisés par des industries de l'alimentation humaine et animale, dans l'industrie du papier, dans la bioindustrie, du génie chimique et de l'industrie pharmaceutique. Roquette Frères dépose près de 40 brevets chaque année dans les secteurs ci-dessus[1].

Sites industriels et productionsModifier

Roquette Frères compte 25 sites de productions à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie[2].

4 sites de productions sont présents en France :

La gamme de produits est divisée en cinq catégories principales :

ControversesModifier

La société a fait l'objet d'une abondante jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne portant le nom de la société. Parmi les arrêts notables figurent notamment l'arrêt dit "Isoglucose"[3] de 1980 qui consacre le principe fondamental de démocratie dans l'Union ainsi que le droit du Parlement européen à être consulté par le Conseil dans le cadre de la procédure de consultation, et l'arrêt du 22 octobre 2002[4] qui marque l'évolution de la jurisprudence de la Cour en matière du droit à l'inviolabilité du domicile.

En 2018, l'entreprise est accusée d'avoir fiché ses employés sur des listes noires, informations relayés par le magazine Capital. La direction de Roquette Frères se défend en affirmant à Capital que "Roquette assure avoir régulièrement recours à des prestations externes pour améliorer ses processus et sa performance[5],[6].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier