Rondônia

état du Brésil

Rondônia
Blason de Rondônia
Héraldique
Drapeau de Rondônia
Drapeau
Rondônia
Carte de l'État du Rondônia (en rouge) à l'intérieur du Brésil
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Capitale Porto Velho
Plus grande ville Porto Velho
Région Nord
Gouverneur Marcos Rocha (PSL)
IDH 0,776 — moyen (2005)
Fuseau horaire UTC-4
ISO 3166-2 BR-RO
Démographie
Population 1 534 594 hab. (2005)
Densité 6,5 hab./km2
Rang classé 22e
Géographie
Superficie 237 576 km2
Rang classé 13e

Le Rondônia est un État du Brésil, dont la capitale est Porto Velho. En 2019, l'État, qui compte 0,8 % de la population brésilienne, est responsable de 0,6 % du PIB du pays[1],[2],[3],[4].

Il se situe entre les États voisins d'Amazonas et du Mato Grosso d'une part et la Bolivie d'autre part.

GéographieModifier

Ses villes les plus importantes sont : Porto Velho, Guajará-Mirim, Ji-Paraná, Ariquemes, Cacoal et Vilhena.

Son territoire est doucement ondulé ; 94 % du territoire se trouve entre des altitudes de 100 à 600 m.

Les rios Madeira, Ji-Paraná, Guaporé et Mamoré sont les cours d'eau principaux qui arrosent cet État. L'État tire son nom du maréchal Cândido Rondon, explorateur du Mato Grosso et de l'Amazonie occidentale.

EnvironnementModifier

En 2018, le lobby agroalimentaire de la Bancada ruralista fait annuler la protection de 11 des zones protégées de l’État soit environ 600 000 ha[5].

Au début des années 1990, seuls 2 % des forêts du Rondonia avaient été abattues ; aujourd’hui la destruction touche 28,5 % des terres, le niveau le plus élevé de tous les États amazoniens. Ces accaparements de terres par des compagnies d'exploitation forestière et des éleveurs provoquent des conflits avec des groupes autochtones et font craindre une escalade de la violence dans la région[5].

ÉconomieModifier

 
Soja au Ji-Paraná

À partir des années 1970, l'État a attiré des agriculteurs du centre-sud du pays, stimulés par les projets de colonisation du gouvernement fédéral et la disponibilité de terres bon marché et fertiles. Le développement des activités agricoles a transformé la région en l'une des principales frontières agricoles du pays et l'une des régions les plus prospères et les plus productives du nord du Brésil. L'État se démarque par la production de café (premier producteur au Nord et 5e au Brésil), cacao (2e producteur au nord et 3e au Brésil), haricot (2e producteur du Nord), maïs (2e producteur de la région Nord), soja (3e producteur de la région Nord), riz (3e producteur de la Région Nord) et manioc (4e producteur de la région Nord).

Dans la production de café, Rondônia était, en 2019, le 5e producteur du pays, étant le 2e producteur de Coffea canephora, obtenant un total de 2,3 millions de sacs de 60 kg de café (près de 138 000 tonnes) cette année[6].

En soja, lors de la récolte brésilienne de 2019, Rondônia a récolté 1,2 million de tonnes, 3e dans la région Nord[7],[8],[9].

En 2019, l'État a produit 805 000 tonnes de maïs, la deuxième plus grande production de la région du nord, perdant seulement Tocantins[10].

Dans la production de manioc, le Brésil a produit un total de 17,6 millions de tonnes en 2018. Rondônia était le 11e producteur le plus important du pays, avec 583 000 tonnes[11].

En 2018, Rondônia a produit 124 000 tonnes de riz[12].

Dans la production de cacao, Pará était en concurrence avec Bahia pour le leadership de la production brésilienne. En 2019, le Pará a récolté 135 000 tonnes de cacao et les Bahians ont récolté 130 000 tonnes. Rondônia est le 3e producteur de cacao du pays, avec 18 000 tonnes récoltées en 2017[13],[14].

En 2017, l'État disposait d'un troupeau de bovins de 14 millions de têtes de bovins (73,37 % pour le bœuf et le reste pour les produits laitiers), le deuxième plus grand troupeau du Nord, le deuxième après Pará, étant le 6e plus grand du pays, 5e pour les exportations de viande et 8e pour la production de lait. La production de lait de l'État en 2018 était d'environ 800 millions de litres, le plus grand producteur du Nord[15],[16].

En 2017, Rondônia détenait 0,62 % de la participation minière nationale (8e place dans le pays). Rondônia avait une production de étain (10 900 tonnes d'une valeur de 333 millions de réaux), or (1 tonne d'une valeur de 125 millions de réaux), niobium (en sous forme de columbita-tantalita) (3 500 tonnes à 24 millions de réaux) et zinc sous forme brute (26 000 tonnes à 27 millions de réaux) En outre, dans les pierres précieuses, l’État a production de grenat[17],[18].

Dans l'industrie, Rondônia avait un PIB industriel de 8,2 milliards de réaux en 2017, soit 0,7 % de l'industrie nationale. Il emploie 49 944 travailleurs dans l'industrie. Les principaux secteurs industriels sont: les services industriels d'utilité publique, tels que l'électricité et l'eau (54,4 %), la construction (19,2 %), l'alimentation (17,6 %), le bois (1,8 %) et les minéraux non métalliques (1,2 %). Ces 5 secteurs concentrent 94,2 % de l'industrie de l'État[19].

GouverneursModifier

Liste des gouverneurs successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1985 1987 Ângelo Angelim PMDB  
1987 1991 Jerônimo Garcia de Santana PMDB  
1991 1994 Osvaldo Piana Filho PTR  
1995 1999 Valdir Raupp PMDB  
1999 2003 José Bianco PMDB  
2003 2010 Ivo Cassol PPS  
2010 2010 João Aparecido Cahulla PPS  
2011 2018 Confúcio Moura PMDB  
2018 2018 Daniel Pereira PSB  
2019 en cours Marcos Rocha PSL  

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Lien externeModifier