Roncal-Erronkari

commune espagnole
Roncal - Erronkari
Escudo de Roncal.svgErronkariko bandera.svg
Erronkari - Ikuspegiak eta karrikak 14.jpg
Noms officiels
(es) Roncal (depuis )
(eu) Erronkari (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(es) RoncalVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Comarque
Pirinioak (d)
Merindades
Communauté forale
Partie de
Intermunicipalité des résidus solides d'Esca-Salazar (d), Zone mixte de NavarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
38,8 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
720 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
206 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
5,3 hab./km2 ()
Gentilé
ErronkariarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Alfredo Cabodevilla Munarriz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelage
Arette (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Identité
Langues officielles
Identifiants
Code postal
31415Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
31210Voir et modifier les données sur Wikidata

Roncal en espagnol ou Erronkari en basque[1] est une municipalité de la communauté forale de Navarre, dans le Nord de l'Espagne.

Elle est située dans la zone linguistique mixte de la province. Roncal est le chef-lieu de la intermunicipalité de la vallée de Roncal, au bord de la rivière Esca, à 90 km de sa capitale, Pampelune. Elle possède la catégorie juridique de villa.

Le secrétaire de mairie est aussi celui d'Urzainqui.

Les hameaux sont : Arana, Castillo, Iriartea, Iriondoa et San Juan.

Localités limitrophesModifier

Garde (5 km), Burgui (11 km), Vidángoz (20 km) au sud. Urzainqui (3 km), Isaba (7 km), Uztárroz (11 km) au nord.

HistoireModifier

Les armes de la vallée auraient été concédées à la suite d'un « exploit » d'une jeune roncalaise qui, ayant entraîné un roi maure chez elle, lui trancha la tête, mettant en fuite sa troupe privée de chef. Ce roi maure serait Abd-al-Rahman, tué à l'issue de la bataille d'Olast[2].

GéographieModifier

Roncal est située au nord-ouest de la Navarre (Espagne), dans les Pyrénées, à 90 km de Pampelune. Le village possède un fort caractère pyrénéen, aux rues et maisons de pierre, conférant à l'ensemble un aspect rustique. Le tout est dominé par une imposante église de pierre.

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
364 363 368 354 349 341 325 308 303 296 286
Sources: Roncal et instituto de estadística de navarra

ÉconomieModifier

L'économie est essentiellement basée sur le pastoralisme et la production de fromages (le fromage du Roncal détenant une dénomination d'origine contrôlée). Le tourisme rural intervient également pour beaucoup dans l'économie de la vallée, et a permis le maintien de divers commerces et services, ainsi que l'installation d'un centre d'information sur la vallée, traitant de sa faune, sa flore, ainsi que d'aspects ethnologiques.

PatrimoineModifier

Patrimoine civilModifier

"Marichalar me fecit. Ano 1771".

  • Domen de Lubrakieta. Il appartient au territoire de Roncal mais est situé dans le fond de la vallée de Belabarce, près du chemin d'Isaba à Zuriza. Il a été découvert par J. Elósegui en 1943.

Maisons seigneurialesModifier

Patrimoine religieuxModifier

  • l'église de San Esteban (XVIe siècle)
  • l'Ermitage de Notre Dame del Castillo
  • l'Ermitage de San Sebastián, située dans le hameau de Navarzato

GastronomieModifier

Le fromage produit dans la vallée de Roncal est l'un des fromages les plus connus en Espagne. Il s'agit d'un fromage au lait cru de brebis, sec, fort, de grande qualité et qui s'est vu décerner une « denominación de origen », (équivalent de l'appellation contrôlée en France).

Outre les fromages de brebis, les spécialités de la vallée sont le « calderete » de mouton (ragoût de mouton) et « las migas » (plat typique des bergers, à base de pain).

FêtesModifier

Les fêtes patronales de Roncal ont lieu du 14 au , en honneur de Notre-Dame du Castillo. Fiestas

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. (eu) Toponymes officiels du Pays basque de l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, avec la graphie académique actuelle ainsi l'équivalent en français ou espagnol. Autres sources: Euskal Herriko udalerrien izendegia [PDF] ou directement sur le site d'Euskaltzaindia (EODA).
  2. Armorial du Pays basque, Hubert Lamant-Duhart, J&D éditions, (ISBN 2-84127-121-8)
  3. Sebastián Julián Gayarre (Roncal 9 janvier 1844 – Madrid 2 janvier 1890) fut un ténor espagnol.
  4. Sebastián de Albero (Roncal 10 juin 1722 - Madrid, 30 mars 1756), joueur de clavecin espagnol, premier organiste de la chapelle royale entre 1748 et 1756 et musicien de la chambre du roi Ferdinand VI. On conserve trente sonates pour cléf, qui furent publiées en 1978 à Madrid avec d'autres œuvres tripartites (recercata, fuga y sonata) pour clavie.

Voir aussiModifier

SourcesModifier