Roman national

Le roman national est une manière pour une nation de raconter l’Histoire d'une manière très romancée, avec des ajouts d'origine fictive, afin de forger une identité nationale.

ConceptModifier

Le roman national peut être écrit par l'État qui le désire, via les programmes scolaires. L'école est alors un vecteur de diffusion majeur[1]. Toutefois, le roman national est généralement écrit à plusieurs mains. Il est pétri par l'activité de journalistes, d'auteurs, de romanciers, etc.

HistoireModifier

Le XIXe siècle, parce qu'il est un âge où se développe le sentiment national, est propice à l'étoffement des romans nationaux. Ils sont permis par la multiplication d'essais ou d'ouvrages qui réécrivent l'histoire[2]. François Guizot traduit en 1823 l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours[3]. Jules Michelet écrit un ouvrage sur Jeanne d'Arc afin de romancer sa vie et l'insérer dans le roman national[4].

Les manuels d'histoire d'Ernest Lavisse jouent un rôle déterminant dans la création du roman national en France sous la IIIe République[5]. Elle permet de construire la société républicaine française et écrit l'Histoire de France de manière téléologique[6]. En affirmant l'État-nation, elle permet de créer une communautée imaginée[7].

Critiques et limitesModifier

Le roman national, en ce qu'il conduit à tordre l'Histoire et à la rendre de manière biaisée, est critiquée à partir des années 1990[8]. L'historien Pierre Nora considère que la nation, « n'[étant] plus un combat mais un donné », peut se permettre de ne plus être sous-tendu par un roman national[9].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Christopher W. Berg et Theodore M. Christou, The Palgrave Handbook of History and Social Studies Education, Springer Nature, (ISBN 978-3-030-37210-1, lire en ligne)
  2. Shlomo Sand, Crépuscule de l'Histoire. La fin du roman national ?, Flammarion, (ISBN 978-2-08-141791-5, lire en ligne)
  3. Grégoire De Tours, Histoire des Francs: Aux sources du roman national, BoD - Books on Demand, (ISBN 978-2-322-07671-0, lire en ligne)
  4. Jules Michelet, Jeanne d'Arc: Du récit au roman national, BoD - Books on Demand, (ISBN 978-2-322-23341-0, lire en ligne)
  5. Laurent Avezou, Raconter la France: Histoire d'une histoire, Armand Colin, (ISBN 978-2-200-28914-0, lire en ligne)
  6. Étienne Bourdon, Lavisse : le roman national comme patrimoine scolaire ? : journée d'étude organisée au Château de la Roche-Guyon - 15 novembre 2014 : actes, Les Éditions de l'oeil, (ISBN 978-2-35137-188-6, lire en ligne)
  7. Rémi Dalisson, La Guerre, la fête et la mémoire, CNRS, (ISBN 978-2-271-07904-6, lire en ligne)
  8. « « Roman national », « récit national » : de quoi parle-t-on ? », sur Le Monde,
  9. Ludivine Bantigny, La France à l'heure du monde. De 1981 à nos jours: De 1981 à nos jours, Editions du Seuil, (ISBN 978-2-02-114369-0, lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Suzanne Citron, Le Mythe national : l'Histoire de France en question, Les Éditions ouvrières, 1987.
    • Rééditions : Le Mythe national : l'Histoire de France revisitée, Les Éditions de l'Atelier/Les Éditions ouvrières (poche), 2008 (édition de 1987 actualisée) ; nouvelle édition en 2017.

Articles connexesModifier