Ouvrir le menu principal

Rollet (Québec)

établissement humain de Québec, Canada
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rollet.

Rollet
Rollet (Québec)
Ville de Rouyn-Noranda et du quartier de Rollet
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Rouyn-Noranda
Quartiers Quartier
Date de fondation 1932
Conseiller municipal Cédric Laplante[1]
Maire Diane Dallaire
Démographie
Gentilé Rolletien, Rolletienne[2]
Population 394 hab. (2006[3])
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Rollet

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Rollet

Rollet est un quartier de Rouyn-Noranda et le nom d'une ancienne municipalité de la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue à l'ouest du Québec.

GéographieModifier

Rollet est situé à 54 kilomètres au sud du centre urbain de Rouyn-Noranda, sur la route 101, dans le district ouest qui comprend aussi les quartiers Arntfield et Montbeillard et qui accueille 50 % des habitations de villégiature de l'ensemble de Rouyn-Noranda[4].

C'est l'un des quartiers les plus éloignés du noyau urbain et la porte d'entrée de gens venant du Témiscamingue. Le lac Opasatica longe les trois quartiers reliés entre eux aussi par la route 101. Le centre de Rollet est traversé par la rivière Solitaire qui unit le lac Opasatica au lac Rémigny[4].

HistoireModifier

Fondée en 1932, Rollet, situé dans le canton Désandrouins, fut fondé à partir du plan de colonisation Gordon, service du Retour à la Terre[4].

Jusqu’en 1957, l’exploitation forestière est le principal secteur d’activité économique à Rollet. Entre 1964 et 1981, une filiale de la compagnie John Lewis de Grand-Mère, manufacturière de bâtons à café emploie 20 personnes et des travailleurs forestiers.

Entre 1984 et 1996, les travailleurs licenciés relance une scierie. En 1994, on compte 15 fermes en activité à Rollet dont 12 s’adonnaient à l’élevage de bovins. En 1999, il n’en restait plus que 6. En 1979, la paroisse devient municipalité et tient son premier conseil municipal. Suite aux réorganisations municipales québécoises de 2002, l'ensemble des municipalités de la MRC de Rouyn-Noranda fusionnent en une seule.

En date du 1er janvier 2002[5], la municipalité de Rollet fusionne donc avec la ville de Rouyn-Noranda pour former une municipalité régionale de comté. Rollet est aujourd'hui un quartier de la nouvelle ville.

Aujourd'hui la Ville de Rouyn-Noranda a le double statut de MRC et de municipalité locale[6],[7].

ToponymeModifier

Selon la volonté du curé fondateur de Rollet, Léonidas Leroux, la paroisse fut nommée Sainte-Monique de Rollet en l'honneur de la première femme colon de Mont Royal, Marie Rollet. Elle fut l'épouse de Louis Hébert, premier colon français de la Nouvelle-France.

RéférencesModifier