Ouvrir le menu principal

Rollcentre Racing

écurie de sport automobile britannique
Rollcentre Racing
Logo
Dirigeants et pilotes
Caractéristiques techniques
Résultats

Rollcentre Racing est une écurie de sport automobile britannique. Martin Short est le propriétaire de l'écurie.

HistoireModifier

L'écurie participe activement aux 24 Heures du Mans entre 2004 et 2008. En 2006, l'écurie termine cinquième de la catégorie LMP2 avec une Radical SR9 motorisée par Judd[1],[2].

L'année suivante, le Rollcentre Racing est de retour en catégorie LMP1, avec l'exploitation d'une Pescarolo 01 pilotée par Martin Short, João Barbosa et Stuart Hall ; elle franchit la ligne à la quatrième place du classement général. Après une onzième place en 2008, l'écurie n'est pas revenue aux 24 Heures du Mans[1],[2].

En février 2009, l'écurie britannique vend sa Pescarolo 01 au Mundil Racing[3],[4].

Fin 2014, Martin Short s'est intéressée à la nouvelle catégorie LMP3, il déclare : « Cela faisait six ans que j'attendais qu'un projet attire mon attention ! C'est fait ! Nous allons réceptionner notre voiture peu avant la première course de la saison à Silverstone, donc le calendrier sera assez serré, mais ce sera pareil pour tous les acheteurs de la Ginetta Juno. Pour le moment, je n'ai pas l'intention de prendre le volant, mais je mettrai mon expérience à profit pour diriger l'équipe aux côtés de l'ingénieur Lee Penn et faire figurer notre voiture aux avant-postes. Notre seul et unique but est d'obtenir la récompense offerte au vainqueur de la catégorie LM P3 en ELMS, c'est -à-dire l'invitation aux 24 Heures du Mans 2016 dans la catégorie LM P2. Nous cherchons désormais des pilotes et des partenaires pour l'aventure de Rollcentre Racing de retour au Mans »[1],[5],[2].

En avril 2016, avec une BMW M3 (E46) préparée, Rollcentre Racing remporte les 24 Heures de Silverstone, organisées dans le cadre des 24H Series[6],[7].

Fin 2016, l'écurie annonce l'engagement d'une Mercedes-AMG GT3 en championnat britannique des voitures de grand tourisme pour la saison 2017[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Cécile Bonardel, « ELMS - Rollcentre Racing de retour en endurance en LM P3 », sur lemans.org, (consulté le 8 septembre 2017)
  2. a b et c « ELMS ? Rollcentre Racing de retour avec une LMP3 », sur autohebdo.fr, (consulté le 8 septembre 2017)
  3. Laurent Chauveau, « Rollcentre a vendu sa Pescarolo LM P1 ! », sur endurance-info.com, (consulté le 8 septembre 2017)
  4. Claude Foubert, « Mundill Racing : La Pescarolo ex-Rollcentre débutera en fin de saison. », sur endurance-info.com, (consulté le 8 septembre 2017)
  5. (en) Graham Goodwin, « Rollcentre Racing Return To Le Mans Series With Ginetta-Nissan LMP3 », sur dailysportscar.com, (consulté le 8 septembre 2017)
  6. (en) « TEAM ABBA WITH ROLLCENTRE RACING WINS 24H SILVERSTONE », sur sportscarracingnews.com, (consulté le 8 septembre 2017)
  7. (de) Daniel Stauche, « 24-Stunden-Serie: Rollcentre Racing gewinnt in Silverstone », sur sportscar-info.de, (consulté le 8 septembre 2017)
  8. Laurent Mercier, « Une Mercedes-AMG GT3 pour Rollcentre Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 8 septembre 2017)