Liste des rois du Gondor

liste d'un projet Wikimedia
(Redirigé depuis Rois du Gondor)

Voici la liste des rois du Gondor, pays de la Terre du Milieu de J. R. R. Tolkien. Entre parenthèses, les dates de naissance et de décès[1]. La majeure partie des informations données dans cet article proviennent de l'Appendice A au Seigneur des anneaux.

L'arbre blanc et les sept étoiles surmontés de la couronne ailée : l'emblème des rois du Gondor.

Liste des roisModifier

Rang Nom Vie Règne Notes
1 Elendil 3119 - 3441 S.A.
3320 S.A. - 3441 S.A. Le royaume du Gondor fut fondé en l'an 3320 du Second Âge par Isildur et Anárion, fils d'Elendil. Ils restaient vassaux de leur père Elendil, qui avait lui-même créé, au nord, le royaume d'Arnor. Les deux royaumes en Exil étaient donc théoriquement unis sous un seul souverain.
2 Isildur
et Anárion
3209 S.A. - 2 T.A. et
3219 - 3440 S.A.
3320 S.A. - 2 T.A. et 3320 S.A. - 3441 S.A. Elendil et Anárion périrent tous deux lors de la guerre de la Dernière Alliance, et Isildur se retrouva donc à la tête des deux royaumes. Il passa la première année du Troisième Âge à établir les frontières du Gondor, puis il nomma son neveu Meneldil roi du Gondor et prit la route de l'Arnor, désireux de revoir sa femme qu'il avait laissée à Imladris. Une bande d'Orques attaqua sa petite troupe dans les Champs d'Iris, et les Dúnedain furent massacrés, dont les trois fils ainés d'Isildur. Isildur tenta de fuir, mais il fut tué lui aussi et perdit l'Anneau Unique dans l'Anduin.
3 Meneldil 3318 S.A. - 158 T.A. 2 - 158 T.A. Meneldil était le quatrième fils d'Anárion, et il fut le dernier homme né sur l'île de Númenor.
4 Cemendur 3399 S.A. - 238 T.A. 158 - 238
5 Eärendil 48 - 324 T.A. 238 - 324
6 Anardil 136 - 411 324 - 411
7 Ostoher 222 - 492 411 - 492 En 420, Ostoher reconstruisit et agrandit Minas Anor, qui devint la résidence d'été des rois. En 490 eurent lieu les premières attaques des Orientaux contre le Gondor.
8 Tarostar dit Rómendacil Ier 310 - 541 492 - 541 En 500 T.A., Tarostar remporta une grande victoire sur les Orientaux et prit le nom de Rómendacil, « Vainqueur de l'Est ». Il fut tué au combat face à ces mêmes Orientaux. Il créa la fonction d'Intendant.
9 Turambar 397 - 667 541 - 667 Turambar vengea son père et conquit le Rhovanion, portant la frontière orientale du Gondor à la mer de Rhûn.
10 Atanatar Ier 480 - 748 667 - 748
11 Siriondil 570 - 830 748 - 830
12 Tarannon dit Falastur 654 - 913 830 - 913 Tarannon, surnommé Falastur, « Seigneur des Côtes » fut le premier Roi-navigateur du Gondor. Il fut aussi l'époux de la maléfique reine Berúthiel. Il mourut sans enfants. Lui succéda le fils de son frère Tarciryan : Eärnil.
13 Eärnil Ier 736 - 936 913 - 936 En 933, Eärnil reconstruisit Pelargir et s'empara de l'Umbar. Il fut perdu en mer au cours d'une grande tempête au large de l'Umbar.
14 Ciryandil 820 - 1015 936 - 1015 Ciryandil fut tué par les Haradrim qui assiégeaient l'Umbar.
15 Cyriahir dit Hyarmendacil Ier 899 - 1149 1015 - 1149 Ciryahir vengea son père et vassalisa le Harad en 1050, prenant le nom de Hyarmendacil (« Vainqueur du Sud »). C'est l'apogée du royaume du Gondor.
16 Atanatar II[2] 977 - 1226 1149 - 1226 Atanatar II, surnommé Alcarin, « le Glorieux », ne fit rien pour accroître la puissance du Gondor, mais vécut dans le luxe.
17 Narmacil Ier 1049 - 1294 1226 - 1294 Narmacil Ier mourut sans enfants. Lui succéda son frère Calmacil.
18 Calmacil 1058 - 1304 1294 - 1304
19 Minalcar dit Rómendacil II 1126 - 1366 1304 - 1366 En 1240, Minalcar fut nommé Régent du Gondor par son oncle Narmacil Ier, qui désirait s'affranchir de ses tâches royales. En 1248, il remporta une grande victoire sur les Orientaux et prit le nom de Rómendacil II. Il fortifia la frontière orientale du Gondor le long de l'Anduin jusqu'à son confluent avec la Limeclaire (où il fit bâtir les deux colossales statues de l'Argonath). Il s'allia aux Hommes du Nord du Rhovanion, envoyant son fils Valacar chez eux en ambassadeur.
20 Valacar 1194 - 1432 1366 - 1432 Valacar épousa Vidumavi, la fille du roi Vidugavia des Hommes du Nord. À sa mort éclata une guerre civile, la Lutte Fratricide, car certains ne voulaient pas que son fils Eldacar, qui avait du sang d'Homme du Nord dans les veines, devînt roi du Gondor.
21 Vinitharya dit Eldacar 1255 - ... 1432 - 1437 En 1437, il fut détrôné par son cousin Castamir et s'enfuit en Rhovanion. Lors de cette guerre, Osgiliath subit de nombreux dommages et son palantír fut perdu dans l'Anduin.
22 Castamir 1259 - 1447 1437 - 1447 Castamir, surnommé « l'Usurpateur » s'empara du trône d'Eldacar. Il fut vaincu et tué à la bataille des Gués de l'Erui en 1447. Ses fils et ses partisans s'enfuirent et s'emparèrent de l'Umbar, qui devint un royaume indépendant, ennemi du Gondor.
21 Eldacar ... - 1490 1447 - 1490 (restauré)
23 Aldamir 1330 - 1540 1490 - 1540 Second fils d'Eldacar. Son frère aîné, Ornendil, avait été tué par Castamir en 1446. Il fut tué lors d'une guerre contre le Harad et l'Umbar.
24 Vinyarion dit Hyarmendacil II 1391 - 1621 1540 - 1621 En 1551, Vinyarion vainquit les Haradrim et prit le nom de Hyarmendacil II.
25 Minardil 1454 - 1634 1621 - 1634 Tué lors d'un raid des pirates d'Umbar mené par les arrière-petits-fils de Castamir, Angamaitë et Sangahyando.
26 Telemnar 1516 - 1636 1634 - 1636 Tué, ainsi que tous ses enfants, par la Grande Peste. Lui succéda le fils de son frère Minastan, Tarondor.
27 Tarondor 1577 - 1798 1636 - 1798 Il déplaça la capitale du Gondor à Minas Anor, où il replanta une pousse de l'Arbre blanc. Son règne fut le plus long de tous les rois du Gondor (162 ans).
28 Telumehtar dit Umbardacil 1632 - 1850 1798 - 1850 En 1810, Telumehtar reconquit l'Umbar, prenant le surnom d'Umbardacil (« Vainqueur de l'Umbar »).
29 Narmacil II 1684 - 1856 1850 - 1856 En 1850 eurent lieu les premières invasions des Gens-des-Chariots. Ceux-ci vainquirent les armées du Gondor lors de la bataille des Plaines, durant laquelle Narmacil II fut tué.
30 Calimehtar 1736 - 1936 1856 - 1936 Calimehtar vengea son père en remportant une grande victoire sur les Gens-des-Chariots dans la plaine de Dagorlad (1899). En 1900, il bâtit la Tour Blanche de Minas Anor.
31 Ondoher 1787 - 1944 1936 - 1944 Sa fille Fíriel épousa en 1940 Arvedui, l'héritier du trône d'Arthedain. Quatre ans plus tard, le Gondor dut subir une attaque concertée des Gens-des-Chariots au nord-est et des Haradrim au sud-est. Ondoher et ses deux fils, Artamir et Faramir, furent tués au nord en combattant les Gens-des-Chariots, tandis qu'au sud, le général Eärnil remportait une victoire écrasante sur les Haradrim. Eärnil emmena ses armées dans le nord et détruisit définitivement les Gens-des-Chariots lors de la bataille du Camp.
Interrègne 1944 - 1945 La mort d'Ondoher entraîna une querelle de succession entre Arvedui, époux de la fille du roi défunt, et Eärnil, cousin éloigné d'Ondoher. Finalement, les Grands du Gondor accordèrent la couronne à ce dernier, auréolé du prestige de sa victoire face aux Gens-des-Chariots, et descendant d'Anárion, à la différence d'Arvedui. Pendant l'interrègne, l'Intendant Pelendur (1879 - 1998) assura la régence du royaume.
32 Eärnil II 1883 - 2043 1945 - 2043 Il était le fils de Siriondil, fils de Calimmacil, fils d'Arciryas, frère de Narmacil II. En 1974, il envoya des troupes au secours de l'Arthedain envahi par les armées d'Angmar. Celles-ci arrivèrent trop tard pour empêcher la chute du royaume mais chassèrent le Roi-Sorcier. Celui-ci revint au Mordor et, en 2002, lui et les huit autres Nazgûl firent tomber Minas Ithil, qui devint Minas Morgul.
33 Eärnur 1928 - 2050 2043 - 2050 Lorsqu'il devint roi, le Roi-Sorcier lui lança un défi, et seul l'Intendant Mardil parvint à empêcher Eärnur de le relever. Sept ans plus tard, le Nazgûl revint à la charge, et Eärnur décida de relever le défi : il partit avec quelques compagnons à Minas Morgul, et nul ne le revit jamais.
Eärnur n'avait pas d'héritier direct. De plus, pendant la Lutte Fratricide, la plupart des membres de la famille royale avaient été exterminés, et les derniers cousins qui restaient à Eärnur étaient soit très éloignés, soit très contestés, et aucun d'entre eux ne réclama la royauté. Tous avaient encore à l'esprit les atrocités de la Lutte Fratricide, où le Gondor avait failli disparaître. Certes, la lignée d'Isildur persistait toujours en Eriador, mais si affaiblie qu'elle n'était guère à même de revendiquer la couronne. L'Intendant Mardil continua donc à exercer le pouvoir au nom du Roi, en attendant son retour auquel bien peu croyaient.
34 Elessar Telcontar 2931 T.A. - 120 Q.A. 3019 T.A. - 120 Q.A. Plus connu sous le nom d'Aragorn. Héritier d'Isildur, descendant en ligne directe d'Arvedui et de Fíriel, fille d'Ondoher. Il descendait donc à la fois d'Isildur et d'Anárion et pouvait prétendre à la couronne du Gondor, ce qu'il fit après la Guerre de l'Anneau et la défaite de Sauron. Il régna sur l'Arnor et le Gondor, et son royaume prit le nom de Royaume réunifié, en référence à l'époque où les deux royaumes étaient unis sous Elendil. Son règne fut une nouvelle ère de prospérité pour la Terre du Milieu. Il se maria avec Arwen Undómiel, fille d'Elrond.
35 Eldarion ... - 220 Q.A. 120 Q.A. - 220 Q.A. Fils d'Elessar et d'Arwen, il succéda à son père en l'an 120 du Quatrième Âge.

Notes et référencesModifier

  1. Elles n'apparaissent pas dans Le Seigneur des anneaux, mais on peut les trouver dans les brouillons des appendices, publiés dans The Peoples of Middle-earth (chapitre The Heirs of Elendil).
  2. Son nom est incorrectement orthographié Ananatar II dans la traduction française du Seigneur des anneaux (p. 1110).