Liste des monarques d'Angleterre

page de liste de Wikipédia
(Redirigé depuis Rois d'Angleterre)

Roi d'Angleterre ou roi des Anglais
Image illustrative de l’article Liste des monarques d'Angleterre
Les armes des rois d'Angleterre à partir de Richard Cœur de Lion : de gueules à trois léopards d'or armés et lampassés d'azur. Au fil du temps, il se complexifie avec l'ajout des armes de France, d'Écosse et d'Irlande.

Image illustrative de l’article Liste des monarques d'Angleterre
Anne Stuart, dernière reine d'Angleterre. Après 1707, elle devient reine de Grande-Bretagne et d'Irlande.

Création 927
Abrogation 1707 (acte d'Union)
Premier titulaire Æthelstan
Dernier titulaire Anne Stuart

La liste des monarques d'Angleterre réunit les rois et reines qui ont régné sur le royaume d'Angleterre de sa création au début du Xe siècle jusqu'à sa disparition en 1707.

Histoire du titreModifier

OriginesModifier

Les différents royaumes fondés en Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons sont progressivement unifiés durant le Haut Moyen Âge. Le titre de bretwalda porté par certains souverains durant cette période pourrait refléter une sorte de super-royauté, mais le sens exact de ce terme reste débattu. Au VIIIe siècle, le roi Offa de Mercie (757-796) se donne le titre de rex Anglorum, « roi des Anglais », mais l'hégémonie qu'il exerce sur le sud de l'Angleterre ne lui survit pas longtemps. Au début du IXe siècle, Ecgberht de Wessex (802-839) écrase la Mercie et inaugure une période de domination saxonne. L'Angleterre ne compte alors plus que quatre royaumes : la Northumbrie au nord, l'Est-Anglie à l'est, le Wessex au sud et la Mercie au centre. Les invasions vikings du milieu du siècle bouleversent la situation : en quelques années, la Northumbrie et l'Est-Anglie sont conquises par les Danois, de même que l'est de la Mercie.

Sous l'autorité du roi Alfred le Grand (871-899), le Wessex parvient à préserver son indépendance et entreprend la conquête des territoires soumis aux Vikings. Signe d'une conscience nationale naissante, il est le premier à adopter le titre de rex Angulsaxonum, « roi des Anglo-Saxons ». Son fils Édouard l'Ancien, puis son petit-fils Æthelstan poursuivent la guerre contre les Vikings. En 927, la Northumbrie est reconquise et Æthelstan se donne le titre de rex Anglorum, « roi des Anglais ». La Northumbrie reste cependant une région disputée dans les décennies qui suivent et elle n'est définitivement acquise à la maison de Wessex qu'en 954, sous le règne d'Eadred.

Le royaume d'Angleterre ne possède pas de date de naissance unanimement acceptée et différentes listes de rois adoptent différents points de départ : Ecgberht[1], Alfred le Grand ou Æthelstan[2].

ÉvolutionModifier

Avant 1066, plusieurs rois anglo-saxons sont sacrés à Kingston upon Thames, mais la Pierre du couronnement qui y est exposée n'est qu'un bloc de sarsen provenant d'une chapelle voisine que rien ne permet d'associer à ces cérémonies, sinon une légende apparue au XVIIIe siècle.

Après la conquête normande, la plupart des rois et reines d'Angleterre sont sacrés en l'abbaye de Westminster par l'archevêque de Cantorbéry.

DisparitionModifier

En 1603, le roi d'Écosse Jacques VI devient également roi d'Angleterre sous le nom de Jacques Ier. Les deux royaumes sont dès lors gouvernés en union personnelle, tout en demeurant des entités séparées.

Un siècle plus tard, en 1707, l'Acte d'Union entérine la fusion de l'Angleterre et de l'Écosse au sein d'un nouveau royaume de Grande-Bretagne, dont Anne Stuart devient la première souveraine. Elle clot ainsi la liste des monarques anglais et inaugure celle des monarques britanniques. Depuis cette date, le titre de « roi (ou reine) d'Angleterre » est formellement inexact, même s'il continue d'être employé dans le langage courant.

Liste des monarques d'AngleterreModifier

Maison de Wessex (927-1013)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Æthelstan
(vers 894 - 27 octobre 939)

927

939
Fils d'Édouard l'Ancien. Sacré le à Kingston upon Thames. Premier roi du Wessex à prendre le titre de « roi des Anglais » (rex Anglorum) après la conquête de la Northumbrie en 927.
  Edmond
(vers 921 – )

939

946
Fils d'Édouard l'Ancien et demi-frère d'Æthelstan. Surnommé « l'Ancien », « le Juste », « le Magnifique » ou « Deed-doer ». Assassiné par Léofa, un voleur exilé.
  Eadred
(923 – )

946

955
Fils d'Édouard l'Ancien et frère cadet d'Edmond, il lui succède probablement en raison du jeune âge de ses neveux. Sacré le à Kingston upon Thames.
  Eadwig
(vers 941 – )

955
1er octobre
959
Fils aîné d'Edmond. Sacré en , peut-être à Kingston upon Thames. En 957, il est contraint de partager le royaume avec son frère cadet Edgar, n'en conservant que la moitié sud.
  Edgar « le Pacifique »
(vers 943/944 – )
1er octobre
959

975
Deuxième fils d'Edmond et frère cadet d'Eadwig. Roi de Mercie dès 957. Sacré le à Bath.
  Édouard « le Martyr »
(vers 962 – )

975

978
Fils aîné d'Edgar et d'Æthelflæd. Assassiné. Considéré comme un saint.
  Æthelred « le Malavisé »
(vers 968 – )

978

1013
Fils d'Edgar et d'Ælfthryth, demi-frère cadet d'Édouard le Martyr. Sacré le à Kingston upon Thames. Le chef danois Sven envahit son royaume en 1013 et le contraint à la fuite le jour de Noël.

Maison de Jelling (1013-1014)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Sven « à la Barbe Fourchue »
(vers 960 – )

1013

1014
Roi de Danemark depuis 986 et de Norvège depuis 1000, il conquiert progressivement l'Angleterre durant l'été 1013 et s'y fait reconnaître roi. Il meurt dès le début de l'année suivante.

Maison de Wessex (1014-1016)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Æthelred « le Malavisé »
(vers 968 – )

1014

1016
Restauré après la mort de Sven, il meurt durant l'invasion menée par son fils Knut en 1016.
  Edmond « Côte-de-Fer »
(vers 993 – )

1016

1016
Deuxième fils d'Æthelred le Malavisé et d'Ælfgifu d'York. Vaincu par le Danois Knut à Assandun, il est contraint de lui céder la moitié du royaume. Il meurt quelques semaines plus tard.

Maison de Jelling (1016-1042)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Knut « le Grand »
(vers 994 ou 995 – )

1016

1035
Fils de Sven à la Barbe Fourchue, il règne sur la totalité de l'Angleterre après la mort d'Edmond. Également roi de Danemark à partir de 1018 et roi de Norvège à partir de 1028.
  Harold « Pied-de-Lièvre »
(vers 1015 – )

1035

1040
Fils de Knut le Grand et d'Ælfgifu de Northampton, il s'empare du trône en profitant de l'absence de son demi-frère cadet Hardeknut. Il n'est reconnu roi qu'en 1037. Mort sans descendance.
  Hardeknut
(vers 1018 – )

1040

1042
Fils de Knut le Grand et d'Emma de Normandie, il est roi de Danemark depuis 1035. Il se prépare à envahir l'Angleterre pour détrôner Harold lorsque celui-ci meurt inopinément. Il débarque à Sandwich le . Mort sans descendance.

Maison de Wessex (1042-1066)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Édouard « le Confesseur »
(vers 1004 – 4 ou )

1042

1066
Fils d'Æthelred le Malavisé et d'Emma de Normandie, demi-frère de Hardeknut par sa mère. Sacré le . Mort sans descendance. Canonisé en 1161.

Maison de Godwin (1066)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Harold Godwinson
(vers 1020 – )

1066

1066
Beau-frère d'Édouard le Confesseur, élu roi dès le lendemain de sa mort. Sacré le . Vaincu et tué par Guillaume le Conquérant à Hastings.

Maison de Wessex (1066)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Edgar Atheling
(avant 1057 – après 1125)

1066

1066
Petit-neveu d'Édouard le Confesseur, élu roi par une partie des grands du royaume au lendemain de la bataille d'Hastings. Jamais sacré, il se soumet à Guillaume le Conquérant en décembre.

Normands (1066-1135)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Guillaume Ier « le Conquérant »
(vers 1027 – )

1066

1087
Duc de Normandie depuis 1035, il conquiert l'Angleterre et est couronné à Westminster le par l'archevêque d'York Ealdred.
  Guillaume II « le Roux »
(vers 1056 – )

1087

1100
Troisième fils de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre. Sacré le par l’archevêque de Cantorbéry Lanfranc. Il n'hérite que de l'Angleterre, la Normandie revenant à son frère aîné Robert Courteheuse.
  Henri Ier « Beauclerc »
()

1100
1er décembre
1135
Quatrième fils de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre. Sacré le par l'évêque de Londres Maurice. Il ne laisse qu'une fille, Mathilde l'Emperesse, qu'il désigne comme héritière.

Maison de Blois (1135-1141)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Étienne
(vers 1096 – )

1135

1141
Petit-fils de Guillaume le Conquérant par sa mère Adèle de Blois. À la mort d'Henri, il s'empare du trône au détriment de Mathilde. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Anselme. Durant l'Anarchie, il est fait prisonnier par Mathilde au cours de la bataille de Lincoln, puis emprisonné et déposé.

Normands (1141)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Mathilde « l'Emperesse »
()

1141
1er novembre
1141
Fille d'Henri Beauclerc et de Mathilde d'Écosse. Évincée de la succession au trône à la mort de son père par son cousin Étienne de Blois, elle lutte au cours de l'Anarchie pour défendre ses droits. Elle fait prisonnier Étienne pendant la bataille de Lincoln et prend le titre de domina Anglorum (« Dame des Anglais ») le , sans pour autant être sacrée. La déroute de Winchester le la force finalement à libérer Étienne.

Maison de Blois (1141-1154)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Étienne
(vers 1096 – )
1er novembre
1141

1154
Libéré peu après la victoire de ses partisans lors de la bataille de Winchester, il est immédiatement restauré sur le trône le . Le conflit s'éternise cependant et ne s'achève que lorsqu'il reconnaît comme héritier Henri Plantagenêt, le fils de Mathilde, au traité de Wallingford en 1153.

Plantagenêts (1154-1216)Modifier

Lignée directe (1154-1216)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Henri II « Court-manteau »
()

1154

1189
Fils aîné de Geoffroy V d'Anjou et de Mathilde l'Emperesse. Sacré le par l’archevêque de Cantorbéry Thibaut du Bec.
  Henri « le Jeune »
()

1170

1183
Deuxième fils d'Henri II et d'Aliénor d'Aquitaine. Sacré le par l'archevêque d'York Roger de Pont L'Évêque, puis à nouveau le 27 août 1172 par l’archevêque de Rouen Rotrou de Warwick. Il règne conjointement avec son père jusqu'à sa propre mort, six ans avant son père.
  Richard Ier « Cœur de Lion »
()

1189

1199
Troisième fils d'Henri II et d'Aliénor d'Aquitaine. Sacré le par l’archevêque de Cantorbéry Baudouin d'Exeter.  
  Jean « sans Terre »
()

1199

1216
Cinquième fils d'Henri II et d'Aliénor d'Aquitaine. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Hubert Walter.

Capétiens (1216-1217)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Louis « le Lion »
()

1216

1217
Fils de Philippe II Auguste et d'Isabelle de Hainaut. Durant la dernière année du règne de Jean d'Angleterre, il se voit offrir le trône par les barons révoltés. Jamais couronné, il abandonne toute revendication sur le trône d'Angleterre par le traité de Lambeth.  

Plantagenêts (1216-1485)Modifier

Lignée directe (1216-1399)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes
  Henri III
()

1216

1272
Fils aîné de Jean et d'Isabelle d'Angoulême. Sacré le par le cardinal Guala Bicchieri ou par l'évêque de Winchester Pierre des Roches, puis à nouveau le par l’archevêque de Cantorbéry Étienne Langton. Durant sa minorité, la régence est assurée par le comte de Pembroke, puis le comte de Kent.  
  Édouard Ier
()

1272

1307
Fils aîné d'Henri III et d'Éléonore de Provence. Sacré le par l’archevêque de Cantorbéry Robert Kilwardby.
  Édouard II
()

1307

1327
Quatrième fils d'Édouard Ier et d'Éléonore de Castille. Sacré le par l’évêque de Winchester Henry Woodlock. Déposé par le Parlement, il abdique et meurt en captivité au château de Berkeley, probablement assassiné.
  Édouard III
()

1327

1377
Fils aîné d'Édouard II et d'Isabelle de France. Sacré le par l’archevêque de Cantorbéry Walter Reynolds. Ses prétentions au trône de France entraînent le déclenchement de la guerre de Cent Ans.  
  Richard II
()

1377

1399
Deuxième fils d'Édouard de Woodstock (« le Prince Noir »), lui-même fils aîné d'Édouard III. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Simon Sudbury. Déposé par son cousin Henri Bolingbroke, il abdique et meurt en captivité au château de Pontefract, probablement assassiné. Mort sans descendance.  

Maison de Lancastre (1399-1461)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Henri IV
()

1399

1413
Quatrième fils de Jean de Gand, le troisième fils d'Édouard III, et de Blanche de Lancastre. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Arundel.  
  Henri V
()

1413

1422
Fils aîné d'Henri IV et de Marie de Bohun. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Arundel.  
  Henri VI
()

1422

1461
Seul fils d'Henri V et de Catherine de Valois. Couronné le par l'archevêque de Cantorbéry Henry Chichele. Durant sa minorité, la régence est assurée par le duc de Bedford et le duc de Gloucester. Frappé de folie, il est déposé par son cousin Édouard d'York.  

Maison d'York (1461-1470)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Édouard IV
()

1461

1470
Arrière-petit-fils d'Edmond de Langley, quatrième fils d'Édouard III, et descendant par sa grand-mère paternelle de Lionel d'Anvers, deuxième fils d'Édouard III. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Bourchier. S'enfuit d'Angleterre après la rébellion du comte de Warwick.  

Maison de Lancastre (1470-1471)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Henri VI
()

1470

1471
Restauré par le comte de Warwick, il est à nouveau déposé après le retour d'Édouard IV en Angleterre. Assassiné à la Tour de Londres le , quelques jours après la mort de son seul fils, Édouard de Westminster, à la bataille de Tewkesbury.  

Maison d'York (1471-1485)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Édouard IV
()

1471

1483
De retour en Angleterre en , il fait son entrée à Londres le . Ses victoires sur les Lancastriens à Barnet () et Tewkesbury () lui permettent de reprendre définitivement le pouvoir.  
  Édouard V
( – 1483 ?)

1483

1483
Fils aîné d'Édouard IV et d'Élisabeth Woodville. La régence est assurée par son oncle, le duc de Gloucester. Jamais sacré, il est déposé par le Parlement après moins de deux mois de règne sous prétexte d'illégitimité. Incarcéré à la Tour de Londres avec son frère cadet Richard de Shrewsbury, ils y sont probablement assassinés peu de temps après.  
  Richard III
()

1483

1485
Frère cadet d'Édouard IV, il s'empare du pouvoir au détriment de ses neveux. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Bourchier. Vaincu et tué à Bosworth par Henri Tudor, qui lui succède et met un terme à la guerre des Deux-Roses.  

Tudor (1485-1603)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Henri VII
()

1485

1509
Descendant de Jean de Gand, troisième fils d'Édouard III. Fils d'Edmond Tudor et de Margaret Beaufort, neveu d'Henri VI, il épouse Élisabeth d'York, la fille d'Édouard IV, en 1486. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Bourchier.  
  Henri VIII
()

1509

1547
Deuxième fils d'Henri VII et d'Élisabeth d'York. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry William Warham. Resté célèbre pour ses six épouses, ainsi que pour avoir proclamé l'indépendance de l'Église d'Angleterre, dont il devient le chef.  
  Édouard VI
()

1547

1553
Seul fils d'Henri VIII, par sa troisième épouse Jeanne Seymour. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Cranmer. Durant sa minorité, la régence est assurée par le duc de Somerset, puis le duc de Northumberland. Mort sans descendance.
  Jeanne Grey
()

1553

1553
Descendante d'Henri VII par sa fille cadette Marie, elle est choisie comme héritière par Édouard VI afin d'empêcher l'avènement de sa sœur catholique Marie. Proclamée reine quatre jours après la mort d'Édouard, elle est déposée par le Parlement neuf jours plus tard et exécutée au terme de son procès pour haute trahison.
  Marie Ire
()

1553

1558
Fille aînée d'Henri VIII, par sa première épouse Catherine d'Aragon. Couronnée le par l'évêque de Winchester Étienne Gardiner. Elle épouse le Philippe II d'Espagne, qui est titré « roi d'Angleterre » sans être jamais sacré. Morte sans descendance.  
  Élisabeth Ire
()

1558

1603
Deuxième fille d'Henri VIII, par sa deuxième épouse Anne Boleyn. Sacrée le par l'évêque de Carlisle Owen Oglethorpe. Morte sans descendance, et sans avoir jamais été mariée, d'où son surnom de « Reine vierge ».  

Stuart (1603-1649)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Jacques Ier
()

1603

1625
Descendant de Marguerite Tudor, la fille aînée d'Henri VII, fils de Marie Stuart, il est roi d'Écosse depuis 1567 sous le nom de Jacques VI. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry John Whitgift. Adopte le titre de « roi de Grande-Bretagne » en 1604, mais les deux royaumes restent des entités distinctes.  
  Charles Ier
()

1625

1649
Deuxième fils de Jacques Ier et d'Anne de Danemark. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry George Abbot. Vaincu lors de la Deuxième Guerre civile, il est exécuté au terme de son procès (en) pour haute trahison. La monarchie est abolie le .

Interrègne (1649-1660)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
Après l'exécution de Charles Ier, le pouvoir exécutif revient à un Conseil d'État élu par le Parlement.
  Oliver Cromwell
« Old Ironsides »

()

1653

1658
Commandant militaire et homme d'État, Olivier Cromwell dissout le Parlement le . Après l'adoption de l'Instrument of Government le , il est nommé Lord Protecteur d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande le lendemain. Il décline la couronne que lui offre le Parlement en 1657.  
  Richard Cromwell
« Tumbledown Dick »

()

1658

1659
Troisième fils d'Oliver Cromwell, il succède à son père comme Lord Protecteur. Il démissionne au bout de neuf mois.

Maison Stuart (1660-1707)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Notes Armoiries
  Charles II
()

1660

1685
Fils aîné de Charles Ier et d'Henriette-Marie de France, il est brièvement reconnu roi des Écossais après la mort de son père, de 1649 à 1651. Il est restauré après la mort d'Oliver Cromwell : proclamé roi par le Parlement le , il rentre à Londres le 29. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry William Juxon. Mort sans descendance légitime.  
  Jacques II
()

1685

1688
Deuxième fils de Charles Ier et d'Henriette-Marie de France. Sacré le par l'archevêque de Cantorbéry William Sancroft. Chassé par la Glorieuse Révolution, il tente de fuir l'Angleterre le et y parvient le 23. Le Parlement considère sa première tentative de fuite comme une abdication de facto.
  Marie II
()

1689

1694
Fille aînée de Jacques II et d'Anne Hyde. Après la Glorieuse Révolution, le Parlement ignore le fils aîné de Jacques II et offre la couronne à Marie et à son époux Guillaume d'Orange. Ils sont sacrés le par l'évêque de Londres Henry Compton. Morte sans descendance.  
  Guillaume III
()

1689

1702
Époux de Marie II et petit-fils de Charles Ier par sa mère Marie. Il est sacré avec son épouse le par l'évêque de Londres Henry Compton. Il règne seul après la mort de sa femme, ne se remarie pas et meurt sans descendance.  
  Anne
()

1702
1er mai
1707
Deuxième fille de Jacques II et d'Anne Hyde. Sacrée le par l'archevêque de Cantorbéry Thomas Tenison. Devient reine de Grande-Bretagne le , en vertu de l'Acte d'Union qui unit les royaumes d'Angleterre et d'Écosse.  

Arbres généalogiques simplifiésModifier

Avant 1066Modifier

Après 1066Modifier

RéférencesModifier

  1. Par exemple « The Anglo-Saxon kings », sur The official website of the British Monarchy (consulté le 10 mai 2014).
  2. Par exemple (en) « Monarchs of England (924x7–1707) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press (lire en ligne) (inscription nécessaire).

BibliographieModifier

Articles connexesModifier