Liste des monarques de Navarre

page de liste de Wikipédia
(Redirigé depuis Roi de Pampelune)

Cet article dresse la liste chronologique des souverains du royaume de Navarre. Pampelune était le nom principal du royaume jusqu'à son union avec Aragon (1076-1134). Cependant, la désignation territoriale de Navarre est devenue un nom alternatif à la fin du Xe siècle et le nom de Pampelune a été conservé jusqu'au XIIe siècle.

B514546101 CR V 1206 M Pl 06.jpg

Royaume de NavarreModifier

Maison Iñiguez (824 – 905)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes
Eneko Arista (Iñigo Arista)
(vers 771 – 851)
824 851
  • Oneca ou Tota
Premier roi de Pampelune connu. Fils d'Íñigo Ximenes Arista (mort en 781), issu des barons de Bigorre.
García Ier Íñiguez
(810 – 882)
851 882 Fils d'Íñigo Arista et d'Oneca Velázquez. García Jiménez a peut-être régné conjointement avec lui.
Fortún Garcés 882 905
  • Aurea (mariage de 845 à ?)
Fils de García Ier et d'Urraca Sánchez. Surnommé « le Borgne » ou « le Moine ». Chassé du pouvoir, il finit sa vie dans un monastère

Maison Jiménez (905 – 1234)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes
Sanche Ier Garcés
(865-925)
905 925 Fils de García Jiménez et de sa deuxième femme, Dadildis de Pallars (es). Frère de Jimeno Garcés, qui suit, et demi-frère d'Íñigo Garcés et de Sancha Garcés, la mère d'Andregote.
Jimeno Garcés
(882-931)
925 931
  • Sancha de Navarre, sœur de Toda
Frère du précédent. Roi de plein droit ou régent au nom de son neveu García II de Navarre.
García II Sánchez
(919 – 970)
925 970 Neveu du précédent et fils de Sanche Ier. Sa mère Toda assure la régence jusqu'en 934.
Sanche II Garcés
(935 – 994)
970 994 Fils du précédent et d'Andregote d'Aragon. Surnommé « Sandale » (Abarca). Également comte d'Aragon à partir de 972.
García III Sánchez
(964 – 1000)
994 1000 Fils du précédent. Surnommé « le Trembleur » (el Temblón). Également comte d'Aragon.
Sanche III Garcés
(vers 990 – )
1000 1035 Fils du précédent. Surnommé « le Grand » (el Mayor). Également comte d'Aragon de 1028 à 1029, et empereur des Espagnes à une date indéterminée. À sa mort, ses possessions sont partagées entre ses quatre fils : Ferdinand Ier roi de León et de Castille (père d'Alphonse VI, dont la fille naturelle Thérèse fera les rois de Portugal) ; Gonzalve Ier roi de Sobrarbe et de Ribagorce ; García IV roi de Navarre ; et son fils naturel Ramire Ier comte/roi d'Aragon puis de Sobrarbe et de Ribagorce.
García IV Sánchez
(vers 1012 – )
1035 1054 Fils du précédent. Surnommé « de Nájera » (el de Nájera).
Sanche IV Garcés
(1039 – )
1054 1076
  • Placentia (mariage vers 1068)
Fils du précédent. Surnommé « le Noble » (el Noble). Mort assassiné. ; postérité naturelle. Son demi-frère naturel Sanche de Uncastillo est le grand-père de Garcia V.
Sanche V (Sanche Ier, roi d'Aragon)
(vers 1043 – après le )
1076 1094 Fils de Ramire Ier d'Aragon et d'Ermesinde de Foix, et petit-fils de Sanche III. Roi d'Aragon depuis 1063 (« Sanche Ier »). Les grands de Navarre le choisissent pour roi contre Alphonse VI de León et Castille. Sanche IV, Alphonse VI et Sanche V sont cousins germains, tous petits-fils paternels de Sanche III.
Pierre Ier
(vers 1068 – )
1094 1104 Fils du précédent et d'Isabelle d'Urgell. Également roi d'Aragon. Sans postérité survivante.
Alphonse Ier
(vers 1073 – )
1104 1134 Demi-frère du précédent et fils de Félicie de Roucy. Surnommé « le Batailleur » (el Batallador). Également roi d'Aragon. Mort sans descendance. Son frère Ramire II le Moine, père de Pétronille, lui succède en Aragon.
García V
(1110 – )
1134 1150 Fils du seigneur Ramiro II de Monzón et Christine de Bivar (fille du Cid), et petit-fils de Sanche de Uncastillo, fils naturel du roi García IV. Les grands de Navarre le choisissent pour roi dans le contexte de la crise de succession qui suit la mort sans postérité d'Alphonse d'Aragon[1]. Surnommé « le Restaurateur » (el Restaurador).
Sanche VI
(1132 – )
1150 1194 Fils du précédent et de Marguerite de L'Aigle. Surnommé « le Sage » (el Sabio). Sa sœur Blanche épouse Sanche III de Castille, fils d'Alphonse VII de León et Castille.
Sanche VII
(1154 – )
1194 1234 Fils du précédent. Mort sans descendance.

À la mort de Sanche le Fort, les seigneurs navarrais refusent de voir le royaume de Navarre réuni au puissant voisin aragonais et font appel au comte de Champagne Thibaut IV, petit-fils par sa mère Blanche de Navarre du roi Sanche le Sage.

Maison de Blois-Champagne (1234-1305)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries[2]
Thibaut Ier (Thibaut IV, comte de Champagne)
()
1234 1253 Fils du comte Thibaut III de Champagne et de Blanche de Navarre, sœur du roi Sanche VII et fille de Sanche VI et Sancie de Castille. Comte de Champagne depuis 1201. Surnommé « le Troubadour » (el Trovador).  
Thibaut II (Thibaut V, comte de Champagne)
(1239 – )
1253 1270 Fils du précédent et de Marguerite de Bourbon. Également comte de Champagne. Surnommé « le Jeune » (el Joven). Sans postérité.
Henri Ier (Henri III comte de Champagne)
(vers 1240 – )
1270 1274 Frère du précédent. Également comte de Champagne (« Henri III »). Surnommé « le Gros » (el Gordo).
Jeanne Ire
()
1274 1305 Fille du précédent. Également comtesse de Champagne. Également reine de France à partir de 1285, année de l'avènement de son époux Philippe le Bel au trône. Elle fonde en 1304 le Collège de Navarre à Paris.

Capétiens (1305 – 1349)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries[2]
Philippe Ier (Philippe IV, roi de France) 1284 1305 Fils de Philippe III de France et d'Isabelle d'Aragon (dont la trisaïeule était Pétronille d'Aragon ci-dessus). Épouse le Jeanne Ire de Navarre et devient roi de Navarre de jure uxoris. Également roi de France de 1285 à 1314. À la mort de sa femme, la Navarre passe à l'aîné de leurs fils, Louis. Surnommé « le Bel ».
  Louis Ier (Louis X, roi de France)
()
1305 1316 Fils des précédents. Également roi de France de 1314 à 1316. Surnommé « le Hutin ».  
  Jean Ier le Posthume
()
1316 1316 Fils posthume du précédent et Clémence de Hongrie. Également roi de France. Son oncle Philippe de Poitiers assure la régence durant les quelques jours que dure sa vie. Surnommé « le Posthume ».
  Philippe II (Philippe V, roi de France)
()
1316 1322 Oncle du précédent. Également roi de France. Il obtient la succession de Navarre au détriment de sa nièce Jeanne, la fille de Louis X. Surnommé « le Long ». Mort sans descendance mâle.
  Charles Ier (Charles IV, roi de France)
()
1322 1328 Frère du précédent. Également roi de France. Surnommé « le Bel » (el Hermoso). Mort sans descendance mâle.
  Jeanne II
()
1328 1349 Nièce des précédents, fille de Louis X et Marguerite de Bourgogne. Écartée du trône en 1316, elle y accéda à la mort de ses oncles grâce à l'accord conclu entre Philippe VI de Valois et son mari Philippe d'Évreux, avec qui elle règne.  

Maison capétienne d'Évreux-Navarre (1349-1441)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries[2]
  Philippe III
()
1328 1343 Fils de Louis d'Évreux (demi-frère de Philippe IV le Bel ; fils de Philippe III et Marie de Brabant) et de Marguerite d'Artois. Épouse le Jeanne II de Navarre, roi de Navarre de jure uxoris. Également comte d'Évreux depuis 1319. Surnommé « le Noble ».  
  Charles II
()
1349 1387 Fils des précédents. Également comte d'Évreux. Surnommé « le Mauvais ».
  Charles III
()
1387 1425 Fils du précédent. Également comte d'Évreux jusqu'en 1400. Surnommé « le Noble ».
Blanche Ire
()
1425 1441

(mariage de 1402 à 1409)

(mariage de 1420 à 1441)

Fille du précédent. Règne conjointement avec son mari Jean II d'Aragon.  

Maison de Trastamare (1441 – 1479)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Jean II
()
1425 1479 Fils de Ferdinand Ier d'Aragon et d'Éléonore d'Albuquerque, époux de Blanche Ire. Devient roi de Navarre de jure uxoris. À la mort de sa femme, il ne cède pas le royaume à ses détenteurs légitimes, leur fils Charles de Viane puis leurs filles Blanche II de Navarre et Éléonore de Navarre. Il reste ainsi roi de Navarre jusqu'à sa mort. Succession d'Aragon (puis de Castille) par son 2e mariage.  
Éléonore
()
1479 1479 Fille des précédents, elle soutient son père contre son frère Charles de Viane et sa sœur Blanche II de Navarre et gouverne la Navarre en son nom à partir de 1479. Elle ne lui survit que quelques semaines.

Maison de Foix-Grailly (1479 – 1517)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
François Fébus
(1467 – )
1479 1483 Fils de Gaston de Foix et de Madeleine de France (fille de Charles VII et Marie d'Anjou), petit-fils d'Éléonore de Navarre.  
Catherine
()
1483 1517 Sœur du précédent. La Haute-Navarre avec Pampelune est conquise par la Castille en 1512.  

Maison d'Albret (1484-1516)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Jean III
(1469 – )
1484 1516 Fils du comte de Graves Alain d'Albret et de Françoise de Châtillon-Blois, il épouse en 1484 la reine Catherine et devient roi de Navarre de jure uxoris. Également comte de Périgord et vicomte de Limoges depuis 1481.  

Occupation du royaume de NavarreModifier

Maison de Trastamare (1512 – 1516)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Ferdinand Ier (Ferdinand II roi d'Aragon)
()
1512 1516 Fils de l'usurpateur Jean II mais n'ayant aucune ascendance royale navarraise proche (issu des rois d'Aragon et de Castille, il descend cependant de Ramire II et Ferdinand Ier). Devient roi de Navarre par droit de conquête après avoir chassé les souverains légitimes.  

À la suite de la conquête du royaume de Navarre en 1512, Ferdinand le Catholique est proclamé roi de Navarre ; en 1516, il apporte le royaume à sa fille Jeanne la Folle, reine de Castille. Le royaume de Navarre reste dès lors, du point de vue espagnol, lié au royaume de Castille, et les monarques espagnols portent dès ce moment le titre de « roi de Navarre ».

Toutefois, Charles Quint est contraint de renoncer à la Basse-Navarre en 1530, permettant au fils et héritier de Catherine, Henri II, d'assumer effectivement le titre de « roi de Navarre », bien qu'il ne règne plus que sur une petite partie du royaume d'origine.

Division du royaume de NavarreModifier

Royaume indépendant de Basse-NavarreModifier

Maison d'Albret (1517-1572)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Henri II
()
1517 1555 Fils de Catherine de Navarre et de Jean III de Navarre. Né en Haute-Navarre, héritier légitime du royaume, il parvient brièvement à recouvrer toute la Navarre en 1521 mais doit se contenter de régner finalement sur la seule Basse-Navarre.  
  Jeanne III
()
1555 1572 Fille du précédent. Règne conjointement avec son mari, puis seule.

Maison capétienne de Bourbon (1572 – 1789)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Antoine de Bourbon
()
1555 1562 Épouse en 1548 Jeanne III et devient roi de Navarre de jure uxoris. Également duc de Bourbon, de Vendôme, de Beaumont et d'Albret. Antoine descendait, par les Alençon, de Charles III.  
  Henri III (Henri IV, roi de France)
()
1572 1610 Fils des précédents. Également roi de France à partir de 1589.
 
  Louis II (Louis XIII, roi de France et de Navarre)
()
1610 1643 Fils du précédent et de Marie de Médicis. Également roi de France.
  Louis III (Louis XIV, roi de France et de Navarre)
()
1643 1715 Fils du précédent. Également roi de France.
  Louis IV (Louis XV, roi de France et de Navarre)
()
1715 1774 Arrière-petit-fils du précédent, fils de Louis de France et de Marie-Adélaïde de Savoie. Également roi de France.
  Louis V (Louis XVI, roi de France et de Navarre)
()
1774 1789 Petit-fils du précédent, fils de Louis de France et de Marie-Josèphe de Saxe. Également roi de France et roi des Français.

Par l'édit de Pau du , Louis XIII unit la couronne de Navarre à la couronne de France : lui-même et ses successeurs continuent à être rois de France et de Navarre. Le royaume disparaît en 1790, avec la réorganisation administrative de la France en départements : la Basse-Navarre est intégrée[N 1] aux Basses-Pyrénées (aujourd'hui Pyrénées-Atlantiques). Le titre de « roi de Navarre » disparaît aussi, tandis que celui de « roi de France » est remplacé par « roi des Français ».

Royaume de Navarre "fictif"Modifier

Maison capétienne de Bourbon (1814-1830)Modifier
Portrait Nom Début du règne de jure Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Louis VII (Louis XVIII, roi de France et de Navarre)
()
1795[Lien à corriger] 1824 Frère du précédent. A la mort du dauphin (Louis XVII pour les royalistes) en 1795, il se prétend roi de France et de Navarre, mais n'accède vraiment au trône de France qu'en 1814, puis de nouveau en 1815. La (Basse) Navarre cependant n'est plus institutionnellement un royaume réputé indépendant lié par une union personnelle, mais son territoire reste annexé à la France, comme il l'est depuis 1790.  
  Charles IV (Charles X, roi de France et de Navarre)
()
1824 1830 Frère du précédent. "Roi de France et de Navarre". Abdique en 1830.

Le titre de « roi de France et de Navarre » est rétabli sans que les institutions de l'ancien royaume soient restaurées, il reste annexé dans le département des Basses- Pyrénées durant la Restauration (1814 – 1815 et 1815 – 1830), avant de disparaître définitivement à la suite de l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe d'Orléans, lieutenant-général du royaume le , puis roi des Français le .

Royaume espagnol de Haute-NavarreModifier

Maison de Habsbourg (1516-1700)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Charles V du Saint-Empire et IV de Navarre
()
1516 1556 Petif-fils de Ferdinand le Catholique, fils de Philippe de Habsbourg et de Jeanne Ire de Castille. Né en Flandres, étranger au royaume de Navarre. Il hérite du royaume occupé. Il parvient à maintenir la Haute-Navarre sous occupation espagnole mais doit abandonner la Basse-Navarre au roi légitime.  
  Philippe II d'Espagne et IV de Navarre
()
1556 1598 Fils du précédent. Règne sur la Haute-Navarre occupée.   Le blason de la Navarre est absent des armoiries royales à partir de 1580.
  Philippe III d'Espagne et V de Navarre
()
1598 1621 Fils du précédent. Règne sur la Haute-Navarre occupée.
  Philippe IV d'Espagne et VI de Navarre
()
1621 1665 Fils du précédent. Règne sur la Haute-Navarre occupée.
  Charles II d'Espagne et V de Navarre
()
1665 1700 Fils du précédent. Règne sur la Haute-Navarre occupée.

En 1700 le petit-fils du roi de France et de Navarre devient roi d'Espagne et règne sur la Haute-Navarre occupée. Le titre de roi de Navarre qu'il se donne à la suite des Habsbourg n'est pas reconnu[9] par son grand-père, ni par les successeurs de celui-ci.

Maison de Bourbon (1700-1808)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Philippe V d'Espagne et VII de Navarre
()
1700 1724 Petit-fils de Louis XIV, fils de Louis de France et de Marie-Anne de Bavière et choisi comme héritier par Charles II d'Espagne à condition de maintenir la Haute-Navarre intégrée à la monarchie espagnole. Abdique en 1724.   Le blason de Navarre est absent des armoiries royales.
Louis Ier d'Espagne et II de Navarre
()
1724 1724 Fils du précédent.
  Philippe V d'Espagne et VII de Navarre
()
1724 1746 Père du précédent (second règne).
  Ferdinand VI d'Espagne et II de Navarre
()
1746 1759 Fils du précédent.
  Charles III d'Espagne et VI de Navarre
()
1759 1788 Frère du précédent.
  Charles IV d'Espagne et VII de Navarre
()
1788 1808 Fils du précédent. Abdique en 1808.
  Ferdinand VII d'Espagne et III de Navarre
()
1808 1808 Fils du précédent. Abdique en 1808.

Maison Bonaparte (1808 – 1813)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Joseph Ier
()
1808 1813 Installé sur le trône d'Espagne par son frère Napoléon Ier.   Le blason de Navarre apparaît dans ses armoiries.

Maison de Bourbon (1808-1841)Modifier

Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Ferdinand VII d'Espagne et III de Navarre
()
1813 1833 Restauré.   Le blason de Navarre est absent des armoiries royales.
  Isabelle II d'Espagne et Ire de Navarre
()
1833 1841 Fille du précédent. Reine de Haute-Navarre jusqu'au démantèlement institutionnel du royaume qui est réduit à l'ëtat de simple province espagnole.

Rois "en Navarre"Modifier

Dynastie Carliste (1833-1839 et 1872-1876)Modifier
Portrait Nom Début du règne Fin du règne Conjoint(s) Notes Armoiries
  Charles "VIII"
()
1833 1839 Oncle de la reine Isabelle II. Règne en Haute-Navarre pendant la première guerre carliste.   Le blason de Navarre est absent des armoiries royales.
  Charles "IX"
()
1872 1876 Petit-fils du précédent, fils de Jean de Bourbon et de Marie-Béatrice de Modène. Règne en Haute-Navarre pendant la dernière guerre carliste.

Prétendants non saliques au trône de NavarreModifier

 
Tombeau des rois de Navarre dans la cathédrale de Lescar.

Certains[10],[11], ne tenant pas compte de l'union de la couronne de Navarre à la couronne de France en 1620 par Louis XIII, dont la valeur légale est discutable, envisagent différemment tout ce qui suit la mort de « Louis XVI » et considèrent que les « rois titulaires de Navarre » seraient ensuite (en ne tenant pas compte de la « loi salique » qui n'a été instaurée en Navarre qu'à partir de l'édit de 1620) :

GénéalogieModifier

NotesModifier

  1. Annexion de la Navarre par la France : le , l'Assemblée nationale française décrète que la Navarre est « réuni[e] au Béarn pour former un seul Département »[3] – appelé le 8 février, département du Béarn[4], puis le 26 février, département des Basses-Pyrénées[5]. Ces décrets entrent en vigueur par lettres-patentes du roi des François [sic][6] le . Tout cela avait été précédé dès le 22 décembre 1789, par un décret portant constitution des assemblées primaires et des assemblées administratives[7] ; et le 30 décembre, avait été lue à l'Assemblée une adresse « par laquelle la Navarre adhère au décret qui l'a confondue avec la France »[8].

RéférencesModifier

  1. Jean-Louis Davant (préf. Lorea Uribe Etxebarria), Histoire du peuple basque, Bayonne; Donostia, Elkar argitaletxea, coll. « Collection Histoire », , 11e éd. (1re éd. 1970), 352 p. (ISBN 9788497835480 et 8497835484, OCLC 49422842).
  2. a b et c section Géographique - Péninsule Ibérique - Navarre, sur le site heraldique-europeenne.org.
  3. Décret du .
  4. Décret du .
  5. Décret du 26 février 1790 « qui ordonne de présenter à la sanction et à l'acceptation du roi, la rédaction générale des décrets sur la division de la France en 83 départemens ».
  6. Lettres-patentes du Roi : sur décrets de l'Assemblée nationale des 15 janvier, 16 et 26 février 1790, qui ordonnent la division de la France en quatre-vingt-trois départements, Imprimerie nationale, (lire en ligne).
  7. Décret portant Constitution des Assemblées primaires & des Assemblées administratives.
  8. Gazette nationale, ou Le Moniteur universel, No 130, mercredi 30 décembre 1789, lire en ligne.
  9. Hervé baron Pinoteau, « Les armes de Navarre au nord des Pyrénées et quelques considérations annexes », Anales de la Real Academia Matritense de Heráldica y Genealogía, vol. VIII/2 : « Homenaje a Don Faustino Menéndez Pidal »,‎ , p. 889-890 (ISSN 1133-1240, lire en ligne).
  10. « Dossier con las normas de sucesión a la titularidad del reino de Navarra y árbol genealógico comentado con motivo del nonagésimo octavo aniversario del nacimiento de la reina titular »
  11. « Legitimisme dynastique dans les royaumes de Navarre »

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-François Bladé, « Les comtes carolingiens de Bigorre et les premiers rois de Navarre », p. 326-346, 400-413, 481-491, Revue de l'Agenais, 1895, tome 22 (lire en ligne).
  • Jean-François Bladé, « Les comtes carolingiens de Bigorre et les premiers rois de Navarre », p. 16-39, 308-324, 418-430, Revue de l'Agenais, 1896, tome 23 (lire en ligne).
  • Jean-François Bladé, « Les comtes carolingiens de Bigorre et les premiers rois de Navarre », p. 34-46, 201-211, 313-319, Revue de l'Agenais, 1897, tome 24 (lire en ligne).