Ouvrir le menu principal

Éléments de biographieModifier

Roger Siffer obtient une licence et fait une demi-maîtrise de philosophie. Il fait ses débuts dans la chanson en dialecte alsacien en puisant largement dans les traditions locales. Il collecte des chansons de rues, et se fait accompagner sur scène par des instruments anciens et enregistre son premier disque Follig Song en 1972.

Ancien élève de Germain Muller, il est le directeur du restaurant-cabaret-salle de spectacle La Choucrouterie à Strasbourg[1].

Ses sketchs et ses chansons sont interprétés en alsacien et en français.

Roger Siffer enregistre en 2007 les noms de certaines stations du Tramway Strasbourgeois (Baggersee, Langstross/Grand’Rue, Place Broglie/Breuil…) qui sont diffusées à bord des rames à l’approche des arrêts.

En 2009, il participe à l’album À la récré du Weepers Circus.

Roger Siffer s’engage en 2013 à la reconnaissance du cabaret alsacien par l’Unesco comme Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, à l’instar du fest noz breton[2].


Le café-théâtre de La ChoucrouterieModifier

Article détaillé : La Choucrouterie.

Haut lieu emblématique du renouveau du cabaret alsacien de la fin des années 80, dans la lignée de Germain Muller, La Chouc' a été créée le 2 février 1984 par Roger Siffer, accompagné bientôt par de nombreux artistes alsaciens (sa compagne Suzanne Mayer, Henri Müller, Jean-Pierre Schlagg, Christian Dingler, ...etc). Lieu de spectacles satiriques en français et en alsacien, il fût aussi celui d'une émission radiophonique régulièrement retransmise en direct sur la station locale de France Bleu Alsace.

Les tournées estivales à l'ancienne de Pour une poignée de selModifier

A partir de l'été 1986, la troupe du théâtre de La Chouc' se produit chaque année (cela fera 33 ans en 2019) dans le cadre d'une tournée estivale, Pour une poignée de sel, initialement coordonnée par Kat Diskus et se déplaçant à cheval et en roulottes de village en village alsaciens, y présentant chaque soir un spectacle sur tréteaux mêlant musique traditionnelle (Le Folk de la Rue des Dentelles, Nicole Mouton, Roland Engel, Sylvie Reff), variété (Christian Dingler, Jean-Pierre Schlagg), country alsacien (Dédé Flick), jazz manouche (Tchavolo Schmitt, Dorado Schmitt, Marcel Loeffler & Mandino Reinhardt, Bireli Lagrène), danse, hip hop et humour satirique (Huguette Dreikaus). Les villageois rémunérant les artistes en nature (oeufs, poulets, fruits, jambons, bière, vins, schnaps, miel, pains et tartes, etc) dans le cadre traditionnel d'une quête à l'ancienne.

ÉcritsModifier

Liste non exhaustive.

DiscographieModifier

Liste non exhaustive.

  • 1972 - Follig Song
  • 1972 - Mine G'Sang
  • 1975 - Kandiratong
  • 1976 - Alsace à vendre - Elsass im Ausverkauf
  • 1977 - Langsam dummle
  • 1978 - Alsace au pluriel
  • 1980 - Liedle fer kleini un grossi
  • 2000 - Papa Rhein (CD collectif, avec Henri Muller et Manfred Pohlmann)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Origines historiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. « Roger Siffer, directeur du Théâtre de la Choucrouterie », in Le Monde, 21 avril 1999
  2. Laurent Geslin (AFP), «  Roger Siffer veut inscrire le cabaret alsacien à l’Unesco », sur le site lalsace.fr du 28 octobre 2013.