Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michelot.

Roger Michelot
Roger Michelot, champion olympique des poids mi-lourds(JO de 1936, Deutschlandhalle).
Roger Michelot, champion olympique des poids mi-lourds
(JO de 1936, Deutschlandhalle).
Fiche d’identité
Nom complet Roger Michelot
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Dizier
Date de décès
Lieu de décès Toulon
Catégorie Poids moyens et mi-lourds
Palmarès
Titres amateurs Champion olympique aux Jeux de Berlin en 1936 (poids mi-lourds)
Dernière mise à jour : 7 février 2014

Roger Michelot est un boxeur français né le à Saint-Dizier et mort le à Toulon.

Sommaire

Carrière sportiveModifier

Il s'illustre dans la catégorie des mi-lourds en remportant la médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin face à l'allemand Richard Vogt[1]. Michelot fait partie des cinq boxeurs tricolores médaillés d'or dans ce sport avec Jean Despeaux, Paul Fritsch, Brahim Asloum et Tony Yoka.

Palmarès aux Jeux olympiques d'étéModifier

  • 1932 : Battu en demi-finale, il refuse par fierté de combattre pour la médaille de bronze
  • 1936 :   Médaille d'or dans la catégorie mi-lourds (moins de 79,5 kg)

CinémaModifier

Lors des 8 jours de trajet pour rejoindre Los Angeles en 1932, Michelot n'a pas cessé de s'entraîner sur le pont du paquebot et dans les couloirs du train. Cette aventure inspira Gérard Oury pour certaines scènes de L'As des as[2]. Roger Michelot a également tenu le rôle d'un entraîneur dans le film L'Air de Paris de Marcel Carné en 1954.

Vie personnelleModifier

Marié à Sabine Roeser[3], il repose au cimetière de Bettancourt-la-Ferrée dans la Haute-Marne[4]. Il est par ailleurs l'arrière grand-père de l'international français de handball Mathieu Grébille[5].

RéférencesModifier

  1. Robert Perrier, « Michelot, poids mi-lourd, et Despeaux, poids moyens, triomphent dans leur catégorie et apportent à la France deux nouveaux titres olympiques : Despeaux et Michelot ont été, de tout le tournoi les plus brillants boxeurs », L'Auto, no 13025,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  2. Est magazine no 481 du 27 juillet 2008
  3. Généalogie de Roger Michelot (gw.geneanet.org)
  4. Article de L'Humanité
  5. Laurent Moisset, « Grébille, une pépite pour rêver », L'Équipe, no 21074,‎ , p. 21

Lien externeModifier