Ouvrir le menu principal

Roger Meï

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mei.

Roger Meï
Illustration.
Fonctions
Maire de Gardanne
En fonction depuis le
(42 ans, 3 mois et 26 jours)
Élection 20 mars 1977
Prédécesseur Philémon Lieutaud
Député des Bouches-du-Rhône
Élu dans la 10e circonscription

(5 ans, 7 mois et 29 jours)
Prédécesseur Bernard Tapie
Successeur Richard Mallié
Conseiller général des Bouches-du-Rhône
Élu dans le canton de Gardanne

(22 ans et 8 jours)
Prédécesseur Victor Savine
Successeur Michel Ré
Biographie
Date de naissance (84 ans)
Lieu de naissance Hyères (Var)
Nationalité française
Parti politique Parti communiste français
Profession instituteur (retraité)
Résidence Gardanne, Dixième circonscription des Bouches-du-Rhône

Roger Meï, né le à Hyères (Var), est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, il est député des Bouches-du-Rhône de 1996 à 2002 et maire de Gardanne depuis 1977.

BiographieModifier

Né le 3 mai 1935 à Hyères dans le Var, Roger Meï a des origines italiennes par son grand-père, toscan, venu en France pour travailler aux chantiers navals de la La Ciotat, et suisses par sa mère. En 1958, instituteur, il est nommé à Gardanne[1].

Il milite au syndicat national des instituteurs puis s'engage au PCF, en 1961, en accord avec la lutte de ce parti pour l'indépendance de l'Algérie[1].

En 1976, Roger Meï devient conseiller général de Gardanne et l’année suivante maire de Gardanne, mandat auquel il est constamment réélu.

De mars 1976 à mars 1978, il est suppléant du député René Rieubon (10e circonscription des Bouches-du-Rhône)[2].

En 1996, la déchéance de Bernard Tapie de son mandat de député provoque une élection législative partielle dans la dixième circonscription des Bouches-du-Rhône : après l'élimination surprise de Bernard Kouchner au premier tour, Roger Meï est élu au second tour face au candidat FN Damien Bariller[3]. Il est réélu en 1997, mais il est battu au second tour aux élections législatives de 2002 et de 2007 par Richard Mallié[4].

Il a été réélu maire de Gardanne lors des dernières élections municipales de mars 2014, dépassant de 69 voix Jean-Brice Garella (PS-EELV-Modem-UDI). À la suite du recours administratif déposé par ce dernier, le Tribunal administratif de Marseille a annulé ces élections (Décision du 9 octobre 2014 mettant en cause l'absence de domicile sur la commune de l'un des co-listiers de Roger Mei, Jean Marc La Piana). À l'issue de nouvelles élections municipales les 12 et 19 juillet 2015, Roger Meï est reconduit dans son mandat avec 49,35 % des voix lors du second tour, devant Jean-Brice Garella (42,05%), ainsi que le candidat FN Clément Le Poittevin (8,61 %)[5],[6].

Roger Meï est nommé chevalier de la Légion d’honneur le , en récompense de soixante ans de services[7],[8].

Les mandats locauxModifier

  • Secrétaire de la section communiste de Gardanne en 1961.
  • Conseiller général du canton de Gardanne de 1976 à 1998.
  • Lors des élections municipales de 1977, au sommet de l'élan unitaire de l'union de la Gauche, Roger Meï devient maire de Gardanne, mettant ainsi fin à la période d'administration municipale socialiste (Victor Savine, entre 1929 et 1941 puis de 1944 à 1971 ; Philémon Lieutaud de 1971 à 1977).

Les mandats nationauxModifier

  • Député de la dixième circonscription des Bouches-du-Rhône de 1996 à 2002. Très présent à l'Assemblée, il présida une mission Énergie et ne manqua pas de défendre l'avenir des mineurs menacé. Il fut également vice-président de la commission de travail sur la bioéthique[9].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gérard Leidet, « MEÏ Roger », sur Le Maitron.
  2. « Fiche de Roger Meï », lesbiographies.com
  3. Renaud Dely, « Le PCF dans un fauteuil à Gardanne. Face au FN, le communiste Roger Meï emporte nettement la législative partielle. », sur Libération, .
  4. Stéphanie Harounyan, « Retour de flamme pour la gauche », sur 20 minutes, .
  5. Annie Vergnenegre, « Gardanne : Roger Meï rempile pour un 7e mandat », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 20 septembre 2019).
  6. Christophe Deroubaix, « Gardanne a voté pour continuer le changement », sur L'Humanité, .
  7. Hervé Le Dain, « Légion d’honneur : le maire de Gardanne nommé chevalier », sur lesepl.fr, (consulté le 20 septembre 2019).
  8. « Décret du 31 décembre 2018 », legifrance.gouv.fr
  9. « Fiche de Roger Mei », assemblee-nationale.fr.

Liens externesModifier