Roger Dorey

psychiatre, psychanalyste et universitaire français

Roger Dorey, né à Gray le et mort le à Paris, est un psychiatre, psychanalyste et universitaire français.

Roger Dorey
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Association psychanalytique de France
-
inconnu
inconnu
Président
Association psychanalytique de France
-
inconnu
inconnu
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Roger René Émile DoreyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

BiographieModifier

Roger Dorey fait des études de médecine, il soutient sa thèse en 1955 à la faculté de médecine de Strasbourg[1]. Il soutient une thèse d'État en psychologie, intitulée La problématique perverse masculine : essai psychanalytique sur la perte de l'objet, sous la direction de Didier Anzieu à l'université Paris-Nanterre, en 1975[2], puis enseigne la psychologie clinique et psychopathologique à Nanterre, où il est nommé professeur.

Il est membre de l'Association psychanalytique de France et président de l'association à deux reprises[3].

Activités de recherche et éditorialesModifier

Roger Dorey s'intéresse à la notion d'emprise[4], et particulièrement la relation d'emprise[5].

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Le Désir de savoir : nature et destins de la curiosité en psychanalyse, Denoël, 1988 (ISBN 978-2207234556).
  • (éd.) Les Perversions : les chemins de traverse, Tchou, 1992, (ISBN 9782710705147).

Ouvrages collectifsModifier

  • (dir.) L'Inconscient et la science, Dunod, 1991 (ISBN 978-2100000937).
  • L'Interdit et la transgression, Dunod, 1983.
  • Des psychanalystes nous parlent de la mort, Octave Mannoni (dir.), Tchou, 1979[6]

ArticlesModifier

  • « La Relation d'emprise », Nouvelle Revue de psychanalyse, no 24,‎ , p. 117-140.
  • « Le Désir d'emprise », Revue française de psychanalyse, vol. 56, no 5,‎ , p. 1423 à 1432 (lire en ligne, consulté le 28 février 2020).
  • « L'Amour au travers de la haine », Nouvelle Revue de psychanalyse, no 33,‎ , p. 75-93.
  • « La Contrainte perverse à l'aune obsessionnelle », Adolescence, vol. 8, no 2,‎ , p. 209-251.

RéférencesModifier

  1. Thèse de médecine, 1955, Faculté de médecine de l'université de Strasbourg [1]
  2. Thèse d'État, 1975, université Paris-Nanterre [2].
  3. Communiqué de l'Association psychanalytique de France, Carnet, Le Monde, 29 février 2020, p. 30.
  4. Jean-Pierre Pinel, « Roger Dorey, « La relation d’emprise » (1981) », dans Jean-Yves Chagnon (dir.), 45 commentaires de textes en psychopathologie psychanalytique, Dunod, (lire en ligne), p. 139-146.
  5. Paul Denis, « Relégation et retour à la pulsion d'emprise », chap. 1, in Emprise et satisfaction: Les deux formants de la pulsion, Puf, coll. « Le fil rouge », 2015.
  6. [recension] Roland Jaccard, « Psychanalyser la mort », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 29 février 2020).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier