Ouvrir le menu principal

Roger Bourgarel

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgarel.
Roger Bourgarel
Description de cette image, également commentée ci-après
Roger Bourgarel en 1971.
Fiche d'identité
Nom complet Roger Bourgarel
Naissance (72 ans)
à Toulouse (France)
Taille 1,72 m (5 8)
Surnom La flèche noire
Poste trois-quarts aile droit
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1965-1973Stade toulousain
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1969-1973Drapeau : France France9 (?)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Roger Bourgarel dit La flèche noire, né le à Toulouse, est un joueur français de rugby à XV, qui a occupé le poste de trois-quarts aile droit au Stade toulousain et en équipe de France.

BiographieModifier

D'ascendance antillaise, il fut le sixième joueur de couleur sélectionné dans le quinze de France, après Constantin Henriquez du Stade français aux Jeux olympiques de 1900, Georges Jérôme (natif de Cayenne) et le pilier André Vergès (métis) eux aussi du Stade français en 1906, Henri Isaac du Racing Club de France en 1907 et 1908, et René Menrath du SCUF, arrière pour le 1er match du XV de France dans le tournoi des Cinq Nations 1910.

Roger Bourgarel a participé à la tournée de l'équipe de France de rugby en Afrique du Sud en 1971. Sa présence, qui posait problème parce qu'il était Noir et que la tournée aurait lieu en plein apartheid, fut finalement imposée par le président de la fédération française de rugby, Albert Ferrasse, et acceptée par le président de la fédération sud-africaine de rugby, Danie Craven, grand ami de Ferrasse[1]. Durant cette tournée, Bourgarel joue les deux test-matchs, aux côtés de son capitaine Jean Trillo. Il marque un essai lors du premier, et est pris dans la bagarre générale lors du second ; il est immédiatement secouru par Claude Dourthe, avant que Benoît Dauga ne ramène enfin le calme.

Déçu par une non-sélection pour la Nouvelle-Zélande, il met fin subitement à sa carrière au plus haut niveau.

Il est aujourd'hui[Quand ?] charpentier.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gilles Navarro, « « Le respect, je l'ai gagné sur le terrain » (entretien avec Roger Bourgarel) », sur lequipe.fr, (consulté le 27 novembre 2013)

Liens externesModifier