Roger Angell

essayiste américain

Roger Angell (né le à New York et mort le à Manhattan) est un essayiste américain connu pour ses écrits sur le sport, en particulier le baseball.

Roger Angell
Image dans Infobox.
Roger Angell en 2015.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Harvard
Pomfret School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Rédacteur à
Père
Ernest Angell (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Katharine Sergeant Angell White (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Joel White (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Conflit
Distinctions

Il est surnommé « le poète lauréat du baseball », bien qu'il considère accomplir un travail de reporter plutôt que d'écrivain[1].

Il est à partir de un fréquent contributeur au New Yorker, dont il fut nommé éditeur de la section fiction en 1956[2]. Ses écrits portent surtout sur le baseball, mais il a écrit aussi sur le tennis, le football, le hockey, l'aviron et le sport hippique, en plus de rédiger l'annuel poème de Noël du New Yorker[2].

BiographieModifier

CarrièreModifier

Diplômé en 1942 de l'université Harvard après des études d'anglais[3], il passe quatre ans dans la United States Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale[4]. Posté à Honolulu, il n'est pas engagé dans des combats et est l'éditeur de Brief, un magazine distribué aux militaires américains engagé dans la guerre du Pacifique[3].

Roger Angell a remporté un grand nombre de prix littéraires, incluant un prix George-Polk, un Kenyon Review Award, ainsi que le premier prix hommage pour une carrière en littérature sportive remis en 2010 par le PEN American Center et le réseau ESPN (PEN/ESPN Lifetime Achievement Award for Literary Sports Writing). Il est aussi fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences, qui lui décerne en 2012 le Michael Braude Award for Light Verse, un prix pour la poésie « légère » à tendance humoristique.

En 2014, Roger Angell est honoré du J. G. Taylor Spink Award, le plus prestigieux prix remis à un journaliste de baseball par l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique[5]. Il est le premier récipiendaire du prix, inauguré en 1962, à ne jamais avoir été membre de cette association de journalistes.

En 2015, son essai This Old Man reçoit le National Magazine Award du meilleur essai.

Âgé de plus de 95 ans, Roger Angell publie un blogue pour le New Yorker et révise des articles soumis au magazine[6].

Plusieurs volumes de ses écrits ont été publiés, dont The Summer Game et Five Seasons[7].

Vie privéeModifier

Sa mère, Katharine, fut la première femme éditrice de la section fiction du New Yorker, et son beau-père fut E. B. White[7]. Roger Angell a eu deux filles, Callie et Alice, de sa première épouse, Evelyn Baker, à qui il fut marié pendant 19 ans[8]. Il est ensuite marié durant 48 ans à Carol Rogge, emportée en 2012 par un cancer du sein à l'âge de 73 ans[9]. Le couple a un fils, John Henry[9]. Callie Angell, spécialiste des films d'Andy Warhol, se supprime en 2010 à l'âge de 62 ans[10].

MortModifier

Roger Angell meurt le 20 mai 2022 à Manhattan à l'âge de 101 ans[11].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Influences: Roger Angell, Chris Smith, New York.
  2. a et b (en) Roger Angell, New Yorker. Consulté le 29 octobre 2015.
  3. a et b (en) Roger Angell, Steve Treder, Society for American Baseball Research.
  4. (en) Beliefs Born On The Battlefield, NPR, 11 novembre 2008.
  5. (en) Revered Essays on the Game Lead to a Hall of Fame Honor, Richard Sandomir, New York Times, 26 juillet 2014.
  6. (en) The Passion of Roger Angell: The best baseball writer in America is also a fan, Tom Verducci, Sports Illustrated, 23 juillet 2014.
  7. a et b (en) Roger Angell on what the dead don't know, David L. Ulin, Los Angeles Times, 15 novembre 2012.
  8. (en) Paid Notice: Deaths NELSON, EVELYN BAKER, New York Times, 25 novembre 1997.
  9. a et b (en) Paid Notice: Deaths ANGELL, CAROL ROGGE, New York Times, 14 avril 2012.
  10. (en) Callie Angell, Authority on Warhol Films, Dies at 62, Niko Koppel, New York Times, 10 mai 2010.
  11. (en) Ira Kaufman, « Roger Angell, Revered Baseball Essayist, Dies at 101 », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )

Liens externesModifier