Ouvrir le menu principal

Rocketman (film)

film britannique, 2019
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocket Man (homonymie).
Rocketman
Description de cette image, également commentée ci-après
Elton John et Bernie Taupin en juin 1971

Réalisation Dexter Fletcher
Scénario Lee Hall
Acteurs principaux
Sociétés de production Marv Films
Rocket Pictures
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre biographie musicale
Durée 121 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rocketman est un film biographique britanniquo-américain réalisé par Dexter Fletcher, sorti en 2019. Il s'agit d'un portrait sur le chanteur britannique Elton John.

SynopsisModifier

Elton John fait irruption à une réunion des alcooliques anonymes, habillé avec un costume de scène orange extravagant. Il se livre sur ses excès et ses addictions (drogues, médicaments, sexe et alcool). Il raconte à l'assemblée l’absence de son père et les rapports parfois compliqués avec sa mère Sheila Eileen. Enfant, le jeune Reginald Dwight intègre la prestigieuse Royal Academy of Music où il montre ses talents au piano. Il développe peu à peu un gout pour l'excentricité et le rock 'n' roll. Quelques années plus tard, il rencontre le parolier Bernie Taupin. Ce dernier écrit les paroles, Elton les met ensuite en musique. La collaboration dure des années. Alors qu'Elton cache son homosexualité, il vit cependant une liaison compliquée avec son manager John Reid et fait un « faux mariage » avec Renate Blauel. Il va mettre quelques années à avouer son orientation sexuelle à ses proches.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

 
Elton John en 2015
  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4]

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

En janvier 2012, il est annoncé qu'Elton John développe une biographie sur lui-même. Le chanteur évoque Justin Timberlake comme son premier choix pour l'incarner à l'écran : « Le premier sur la liste est Justin Timberlake, parce qu'il a déjà tenu mon rôle dans la promo pour LE simple 'This Train Don't Stop There Anymore', une vidéo de David LaChapelle et il était superbe ». Le dramaturge Lee Hall est chargé d'écrire le scénario. Le chanteur décrit alors le projet comme « le film d'une vie surréaliste, pas proche des faits. Je ne veux pas que ce soit un film autobiographique normal, parce que ma vie n'a pas été comme ça »[5].

Alors que Baz Luhrmann a refusé le poste[5], Michael Gracey est engagé comme réalisateur en mars 2013. En octobre 2013, Tom Hardy est finalement choisi pour camper Elton John[6]. Le tournage est alors annoncé pour l'automne 2014[7].

Attribution des rôlesModifier

En juillet 2017, Taron Egerton, qui a joué dans Kingsman : Le Cercle d'or aux côtés d'Elton John, est annoncé pour reprendre le rôle principal[8]. Il est officiellement confirmé en avril 2018, alors même que Dexter Fletcher, qui a dirigé l'acteur dans Eddie the Eagle, remplace Michael Gracey à la réalisation. Le tournage est alors fixé à l'été 2018[9].

En juin 2018, Jamie Bell est choisi pour interpréter Bernie Taupin[10]. Un mois plus tard, Richard Madden obtient le rôle du manager John Reid (en) alors que l'actrice américaine Bryce Dallas Howard est choisie pour le rôle de la mère d'Elton John[11],[12].

TournageModifier

Le tournage débute en août 2018[13]. Il a notamment lieu dans les Bray Studios à Windsor dans le Berkshire[14].

Bande originaleModifier

Rocketman
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 72:00
Genre pop rock, musique de film
Auteur Bernie Taupin
Compositeur Elton John
Label Virgin / EMI

L'album de la bande originale contient des chansons d'Elton John, interprétées par les acteurs du film. Il contient un titre inédit, (I'm Gonna) Love Me Again interprété par Taron Egerton et Elton John[15].

Liste des titres
No TitreInterprètes Durée
1. The Bitch is Back (introduction)Taron Egerton & Sebastian Rich 1:52
2. I Want LoveKit Connor, Gemma Jones, Bryce Dallas Howard & Steven Mackintosh 2:12
3. Saturday Night's Alright (For Fighting)Taron Egerton & Kit Connor 3:10
4. Thank You for All Your LovingTaron Egerton 3:23
5. Border SongTaron Egerton 3:25
6. Rock and Roll Madonna (interlude)Taron Egerton 2:41
7. Your SongTaron Egerton 4:00
8. AmoreenaTaron Egerton 4:20
9. Crocodile RockTaron Egerton 2:52
10. Tiny DancerTaron Egerton 5:24
11. Take Me to the PilotTaron Egerton 3:42
12. HerculesTaron Egerton 5:26
13. Don't Go Breaking My Heart (interlude)Taron Egerton & Rachel Muldoon 1:33
14. Honky CatTaron Egerton & Richard Madden 2:33
15. Pinball Wizard (interlude)Taron Egerton 2:02
16. Rocket ManTaron Egerton 4:30
17. Bennie and the Jets (interlude)Taron Egerton 2:28
18. Don't Let the Sun Go Down on MeTaron Egerton & Celinde Schoenmaker 2:39
19. Sorry Seems to Be the Hardest WordTaron Egerton 2:15
20. Goodbye Yellow Brick RoadTaron Egerton & Jamie Bell 4:05
21. I'm Still StandingTaron Egerton 3:58
22. (I'm Gonna) Love Me Again (inédit)Taron Egerton & Elton John 4:10
72 minutes

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des retours assez enthousiastes, avec une note moyenne de 4,1/5 sur AlloCiné[16].

Pour Le Parisien, Rocketman est « un récit tourbillonnant, plein de fantaisie, parfois surréaliste, qui n’hésite pas à mélanger les époques, à convoquer des rêves ou des cauchemars et à utiliser des effets spéciaux »[17].

CinéSéries partage cet enthousiasme, le film est « un biopic efficace et dynamique, porté par le talent de Taron Egerton. Une réussite qui enterre Bohemian Rhapsody »[18].

Quant à Télérama, la critique est beaucoup plus sévère « la fusée, malgré un parti pris fantaisiste, ne décolle pas, engluée dans une partition trop convenue »[19].

Pour Libération « le film de Dexter Fletcher accumule réalisation tapageuse et message moralisateur sur fond de tubes planétaires »[20].

Pour le site Actu.fr « ce biopic n’a pas le même frisson que Bohemian Rhapsody »[21].

Box-officeModifier

Distribué dans 3 610 salles sur le territoire américain, le film prend la troisième place du box-office avec 25,7 millions durant le week-end de sa sortie[22].

En France, le film sort le 29 mai dans 474 salles, avec 53 036 entrées le film est deuxième sur ce jour de sorties. Pour son premier week-end, il cumule 232 630 entrées[23]. Pour sa première semaine, le film finit avec 277 017 entrées.

Le biopic sur Elton John fait nettement moins que Bohemian Rhapsody, biopic sur Freddie Mercury qui pour son premier week-end américain avait pris la première place du box office avec plus de 51 millions de $, la classification R de la MPAA du film de Dexter Fletcher peut expliquer cette différence.

En France, Bohemian Rhapsody a cumulé 937 273 entrées après cinq jours d'exploitation[24] et 1 077 661 pour sa première semaine.

Pour son deuxième week-end sur le sol américain, en réalisant 13.8 M$ le film perd 46,6 % par rapport à son premier week-end[25].

En France, le film se maintient bien pour sa deuxième semaine, ne perdant que 25 % et 207 474 supplémentaires, pour un cumule de 484 491 entrées[26]. À l'international, le film rapporte 13M$ supplémentaires et passe la barre des 100M$ de recettes[27].

Avec 163 copies supplémentaires, 99 810 entrées sont comptabilisées pour la troisième semaines d'exploitation[28].

Après 14 semaines en salles, le film comptabilise finalement 744 293 entrées[29] (dont 219 531 sur Paris[30]).

Les 90 M$ sont dépassés sur le sol américain après 42 jours.Le biopic quitte les salles américaines après 98 jours avec plus de 96 M$ au box-office[31].

Niveau mondial, le film dépasse les 195 M$.

Résultat au box-office par paysModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis[32] 96 368 160 $ 14 (fin)
  France[33] 744 358 entrées 14 (fin)
  Allemagne[33] 695 821 entrées 21 (en cours)
  Espagne[33] 438 255 entrées 10 (fin)
  Italie [33] 266 942 entrées 17 (fin)

  Total Monde 195 179 299 $[32] 18 (fin)


DVD et Blu-RayModifier

Le film sort en DVD et Blu-ray le 27 aout 2019 aux États-Unis.

Il s'écoule 130 927 exemplaires du DVD et 230 524 exemplaires du Blu-ray, rapportant plus de 7,64 millions $ [34]

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Anthony D'Alessandro, « ‘Secret Life Of Pets 2’ To Have Upper Paw Over ‘Dark Phoenix’ – Early B.O. Projections », Deadline Hollywood, (consulté le 16 mai 2019)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database.
  3. « Rocketman », sur Allociné (consulté le 6 octobre 2018).
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, .
  5. a et b « Taron Egerton choisi par Elton John pour son biopic », sur Le Figaro, (consulté le 8 août 2018).
  6. « Tom Hardy confirmé pour incarner Elton John au cinéma », sur RTBF, (consulté le 8 août 2018).
  7. (en) Commercials Director Michael Gracey To Helm Musical Bio Film On Elton John.
  8. « Taron Egerton remplace Tom Hardy en Elton John dans Rocketman », sur Allociné, (consulté le 8 août 2018).
  9. (en) Paramount Greenlighting ‘Rocketman’; Taron Egerton To Sing Elton John’s Songs.
  10. (en) Justin Kroll, « Jamie Bell in Talks to Play Bernie Taupin in Elton John Biopic ‘Rocketman’ (EXCLUSIVE) », sur Variety consulté le=8 août 2018, .
  11. (en) ‘Game of Thrones’ Actor Richard Madden to Play Elton John’s Manager in ‘Rocketman’ (EXCLUSIVE)
  12. (en) Bryce Dallas Howard to Play Elton John’s Mom in Biopic ‘Rocketman’ (EXCLUSIVE).
  13. (en) Dexter Fletcher on Twitter: day 1. Lift off! Nervous and excited. Dx.
  14. (en) « Cameras rolling once again at Bray Studios », sur Maidenhead, (consulté le 27 janvier 2019).
  15. (en) « 'ROCKETMAN: Music From The Motion Picture' set for release on May 24 », sur Elton John.com, (consulté le 30 mai 2019)
  16. AlloCine, « Rocketman: Les critiques presse » (consulté le 7 juin 2019)
  17. « «Rocketman», comédie musicale tourbillonnante sur l’ascension d’Elton John », sur leparisien.fr, 2019-05-28cest16:44:57+02:00 (consulté le 7 juin 2019)
  18. « Critique de Rocketman (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 7 juin 2019)
  19. « “Rocketman” : Elton John victime d’un biopic fade in England », sur Télérama.fr (consulté le 7 juin 2019)
  20. « «Rocketman», Sir soupir », sur Libération.fr, (consulté le 7 juin 2019)
  21. « AU CINEMA. "Rocketman", ce biopic sur Elton John n'a pas le même frisson que "Bohemian Rhapsody" », sur actu.fr (consulté le 17 juin 2019)
  22. « Rocketman (2019) - Daily Box Office Results - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 4 juin 2019)
  23. « Rocketman (2019) - JPBox-Office », sur jpbox-office.com (consulté le 4 juin 2019)
  24. « Bohemian Rhapsody (2018) - JPBox-Office », sur jpbox-office.com (consulté le 4 juin 2019)
  25. « Rocketman (2019) - Weekend Box Office Results - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 12 juin 2019)
  26. « JPBoxOffice - Hebdo France - DU 05 AU 11 Juin 2019 », sur jpbox-office.com (consulté le 13 juin 2019)
  27. « Rocketman (2019) - JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 12 juin 2019)
  28. « Rocketman (2019) - JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 19 juin 2019)
  29. « Rocketman (2019) - JPBox-Office », sur jpbox-office.com (consulté le 10 septembre 2019)
  30. « Rocketman (2019) - JPBox-Office », sur jpbox-office.com (consulté le 10 septembre 2019)
  31. « Rocketman (2019) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 10 septembre 2019)
  32. a et b « Rocketman (2019) », sur Box Office Mojo, IMDB (consulté le 21 juin 2019).
  33. a b c et d « Rocketman (2019) », sur JPBox-Office (consulté le 21 juin 2019).
  34. « Rocketman (2019) - Financial Information », sur The Numbers (consulté le 5 novembre 2019)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Olivier Pierson, « Sur orbite. Les stars de la musique et les biopics, c'est une affaire qui roule. La dernière en date n'est autre que le fantasque Elton John. Rocketman après Bohemian Rhapsody. Taron Egerton après Rami Malek. Avec une différence notable : pas de playback cette fois ! », L'Estrade No 92, SAS Indola Presse, Woippy, mai 2019, p. 24, (ISSN 2109-4217)
  • Nathalie Chifflet, « Elton John, l'enfant mal-aimé », Le Républicain Lorrain, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, 29 mai 2019, p. 21, (ISSN 0397-0639)
  • Propos de Bryce Dallas Howard recueillis par Nathalie Chifflet, « Il avait une relation toxique avec sa mère », Ibidem

Liens externesModifier