Rocket Racing League

La Rocket Racing League (littéralement, « championnat de course de fusées ») est un projet de championnat de course d'avions fusée. La formation du championnat a été annoncée par Granger Whitelaw et Peter Diamandis, fondateur de l'Ansari X Prize, le . Selon Diamandis, le but du championnat est de passionner le public pour la conquête spatiale et aérospatiale et ainsi de dynamiser l'initiative privée dans ce domaine.

Photographie du prototype d'avion de course fusée, un Velocity SE (en) modifié, lors de son vol inaugural le depuis le Mojave Air & Space Port.

Format du championnatModifier

VéhiculesModifier

 
L'avion de course, sur l'aérodrome de Mojave.

La course opposerait des avions fusée utilisant de l'oxygène liquide, du kérosène ou de l'éthanol, pour une durée de combustion de quatre minutes. Chacun de ces avions coûterait moins d'un million de dollars et seraient basés sur un Velocity SE (en) (à train d'atterrissage fixe) modifié par l'entreprise XCOR Aerospace, ou sur un Velocity XL (en) (à train rétractable) modifié par Armadillo Aerospace. Le châssis du Velocity dérive d'un avion en kit commercial qui lui-même dérive d'un Rutan Long-EZ, modifié pour accepter une propulsion par fusée et une avionique dédiée.

ParcoursModifier

Dans l'optique de la course, les avions fusées doivent suivre une piste virtuelle de trois kilomètres de long et d'un peu moins de 1,5 kilomètre de large, à 500 mètres d'altitude. Les avions partiraient par paires, espacées chacune de quelques minutes ; ils concourraient ainsi contre la montre mais devraient néanmoins manœuvrer les uns par rapport aux autres, un peu comme dans le championnat automobile NASCAR. Une course typique durerait environ une heure.

HistoriqueModifier

La création du championnat est annoncée le par Granger Whitelaw et Peter Diamandis. À ce moment-là, il est question d'organiser une première course d'exhibition en  ; le championnat se tiendrait à partir de l'année suivante pour se conclure par une finale au Nouveau-Mexique en octobre. Ces intentions ne se réalisent cependant pas.

Un prototype d'avion fusée, l'EZ-Rocket (en), est conçu par l'entreprise XCOR Aerospace ; il effectue son premier vol le depuis le Mojave Air & Space Port.

Au début 2008, la Rocket Racing League annonce qu'elle est prête pour la compétition et que quatre courses d'exhibition sont censées se tenir dans l'année, l'une d'elles à Las Cruces au Nouveau-Mexique, près du Spaceport America[1]. Afin de produire les châssis des avions, la ligue achète le constructeur Velocity Aircraft (en) en . Six équipes s'enregistrent pour participer[2], mais aucune des quatre courses planifiées n'a lieu. Cette année-là, le prototype vole cependant pour le public lors d'un show aérien à Oshkosh, dans le Wisconsin[3].

La Rocket Racing League échoue à deux reprises à terminer la construction de six hangars qu'elle a l'obligation contractuelle de bâtir près du Spaceport America. En , la ville de Las Cruces menace de clore le bail de l'entreprise[4]. En , la ligue annonce avoir réussi à clore un tour de table de 5,5 millions de dollars, lui permettant de poursuivre ses opérations et de développer un nouvel avion de course[5].

En , Peter Diamandis suggère que l'année 2010 pourrait voir le début des courses d'exhibition, le championnat débutant en 2011[6].

AnnexesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Jose L. Medina, « Rocket league schedules Las Cruces race », Las Cruces Sun-News,
  2. (en) Ken Denmead, « Rocket Racing League Wants to be NASCAR in the Air », Wired,
  3. (en) Alan Boyle, « Rocket racer goes public », NSBC,
  4. (en) Steve Ramirez, « City won't bail out of deal with Rocket Racing », Las Cruces Sun-News,
  5. (en) Rob Goldsmith, « Rocket Racing League Closes Multi-Million Dollar Financing », Space Fellowship,
  6. (en) « Aero-TV: Rocket Racing League -- Diamandis Plans 2010 Exhibition Racing », Aero-News Network,