Ouvrir le menu principal

Robots (film, 2005)

film sorti en 2005
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robots.
Robots
Réalisation Chris Wedge
Carlos Saldanha
Scénario Lowell Ganz
Babaloo Mandel
d'après l'histoire de Jim McClain et Ron Mita
Sociétés de production 20th Century Fox
Blue Sky Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 91 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Robots est un film d'animation américain de Chris Wedge et Carlos Saldanha sorti en 2005. Il est dédié à David Boyd Brown.

RésuméModifier

Ecrouville, dans un monde peuplé entièrement de robots. Herb Copperbottom sort en jubilant de son lieu de travail, ayant appris sa paternité imminente. Rentré à la maison, sa femme lui apprend qu'il a raté la livraison de leur enfant, qu'il faut désormais monter. Douze heures de travail plus tard, Rodney Copperbottom est né. Durant son enfance, le jeune Rodney se montre très inventif, inspiré par le show télévisé de Mr. Bigweld, inventeur, grand bienfaiteur des robots et patron des industries Bigweld, consacrées à la recherche et à la fabrication de pièces détachées pour les robots. Accompli ses études supérieures, Rodney conçoit Wonderbot, un petit robot pour aider son père, lave vaisselle dans un restaurent, où lui même travaille également. Mais la machine, stressé par l'arrivée brutale du patron de l'établissement, se détraque et saccage la cuisine. Rodney est renvoyé.

Le soir même, les parents de Rodney retrouvent leurs fils à la gare, achetant un billet pour Robotville, foyer des industries Bigweld, avec la ferme intention de rencontrer Mr. Bigweld et de lui présenter ses idées. Alors que la mère tente de le dissuader, le père le conforte dans son idée en lui rappelant qu'il faut savoir réaliser ses rêves. Après avoir embrassé une dernière fois ses parents, Rodney quitte Ecrouville. Arrivé à Robotville, Rodney prend l'express pour les industries Bigweld, et fait la rencontre inopinée de Fender, robot aussi rouillé que bavard. Peu après, Rodney arrive devant la grande porte des industries Bigweld. Tim, le portier, après lui avoir ouvert, puis refermé brutalement la porte au nez, lui apprend que les industries Bigweld ne recrutent plus de nouveaux inventeurs. Déçu, Rodney décide de s'introduire dans la salle de réunion situé à la tête du grand batiment des industries (qui ressemble d'ailleurs à Mr. Bigweld lui même).

Dans cette même salle, une assemblée générale est en cours. Bigweld n'est pas présent, et Ratchet, nouveau PDG de l'entreprise, détaille sa nouvelle stratégie commerciale : ne plus fabriquer de nouvelles pièces détachées, et fournir en échange des "mises à jour", carrosseries rutilantes mais hors de prix, et en profite pour changer la devise de l'entreprise. Rodney surgit alors, et constate que Bigweld n'est pas là. Après avoir brièvement tenté de présenter son invention à Ratchet, il se fait éconduire par la sécurité et jeter dehors. Il retrouve alors Fender, accompagné de sa soeur Piper et de trois autres amis, en train de fouiller les poubelles à la recherche de pièces détachées.

Pendant ce temps Ratchet rend visite à sa mère, gérante du casse pipe, atelier géant où les pièces ramassées par les balayeurs arpantant la ville sont fondues en lingots avant d'être recyclées en mises à jour. Elle lui fait part de son ambition d'anéantir Bigweld, et de placer son fils à la tête d'un gigantesque empire. Pendant ce temps, Fender, dont la tête s'est détachée, rentre avec ses amis dans la boutique du réparateur du quartier, qui leur apprend que les pièces de son modèles ne sont plus disponible, et qu'il est désormais obsolète. Rodney arrive alors, et parvient à remettre la tête de Fender en place. Piper lui annonce alors la situation : les robots obsolètes n'ayant pas moyen de se payer une mise à jour sont traqués et ramassés par les balayeurs et envoyés au casse pipe, où ils seront recyclés.

La petite troupe se rend chez Tante Fanny, ancienne artiste pétomane (avec le postérieur qui va avec) et hébergeuse de robots obsolètes. Le lendemain, Rodney se plaint de l'inaction de ses nouveaux amis, alors que Bigweld a disparu. Des dizaines de robots se pressent alors devant la boutique du réparateur, qui ne fournit plus que des mises à jour. Rodney se propose de les réparer, ce qu'il fait brillemment. Mais la demande est trop importante, et Rodney en conclut qu'il faut que Bigweld revienne pour aider tous ces robots. Wondebot lui rappelle alors que se tient se soir le grand Bal des industries Bigweld, où Bigweld lui-même sera forcément présent. Il s'infiltre à la fête, accompagné de Fender. Ratchet apparaît alors et annonce à l'assemblée que Bigweld ne sera pas présent. Rodney s'insurge, et se dévoile comme celui qui répare les robots, que recherche justement Ratchet, mis au courant par sa mère. Cappy, une ravissante robot employée de haut rang des industries Bigweld, s'interpose et raccompagne Rodney, qui la convainc d'aller au domicile de Bigweld. Pendant ce temps, Fender s'est fait attraper par un balayeur, et est emmené au casse pipe. Après avoir surpris une conversation entre Ratchet et sa mère, et vu de nouveaux modèles de balayeurs plus performants destiné à ratisser définitivement les obsolètes, parvient à s'échapper de justesse.

Rodney et Cappy finissent par retrouver l'inventeur, qui ne travaille plus aux industries, et occupe ses journées en faisant de gigantesques circuits de dominos. Il explique à Rodney qu'avec Ratchet, l'intérêt de profit à pris le pas sur la volonté de Bigweld d'aider les robots, et ce dernier, déclaré démodé, s'est vu contraint de démissionner, laissant son poste à Ratchet, et a décidé d'abandonner la partie. Il conseille à Rodney de rentrer chez lui, car il ne sera pas de taille à affronter Ratchet. A la gare, pendant que Cappy achète un billet pour Ecrouville pour Rodney, ce dernier est au téléphone avec son père, dont les pièces manquent et l'état se dégrade. Tante Fanny arrive accompagné des autres obsolètes, venus lui dire au revoir. Fender débarque alors et met au courant ses amis des desseins meurtrier de Ratchet. Les robots décident alors de rester pour contrer Ratchet. Ils sont finalement rejoints par Bigweld lui-même, qui a changé d'avis.

Le lendemain, Bigweld fait une entrée fracassante au siège des industries, décidé à reprendre la place que lui a prise Ratchet, mais ce dernier parvient à l'assommer. Bigweld est alors évacué par Rodney, aidé de Cappy. Ratchet finit par les dérouter au terme d'une folle course-poursuite, qui se termine à l'entrée du casse pipe. Mais Bigweld est éjecté et disparaît dans la structure. Rodney et ses amis décident de s'augmenter avec le tas de pièces disponibles. Pendant ce temps, Bigweld est coincé dans un chariot le menant à la fonderie, sous le regard satisfait de la mère de Ratchet. Le mécanisme est alors stoppé par Rodney, rejoint par ses amis, et affronte l'armée de la mère de Ratchet (assistée par les nouveaux modèles de nettoyeurs), rejoints par Piper, Tante Fanny et des dizaines d'autres robots. Alors que Wonderbot affronte la mère de Ratchet en combat singulier, Rodney parvient à sauver Bigweld de la fonderie, et avec lui neutralise les balayeurs, dont l'un était conduit par Ratchet. Ce dernier parvient à sauter à temps et s'accroche à sa mère, éjectée par Wonderbot. Celle ci atterrit finalement dans la fonderie, alors que Ratchet est éjecté, étant ainsi hors de combat, alors que les robots parviennent à battre l'armée du casse pipe.

Plus tard, à Ecrouville, les rues sont en liesse, car Bigweld (à la demande de Rodney) est présent. Le jeune robot présente le grand inventeur à son père, qui reçoit de celui ci de nouvelles pièces détachées. Bigweld annonce alors que Rodney sera son bras droit, et à terme, son successeur. Le film se termine en chanson, entrainée par la trompette du père de Rodney qui ici réalise son grand rêve : devenir musicien.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Voix anglaisesModifier

 
L'actrice Halle Berry à la première du film.
 
Et l'acteur Greg Kinnear, également à la première.

Voix françaisesModifier

Voix québécoisesModifier

Autour du filmModifier

  • L'air de Fender intitulé Je chante sous la graisse est un pastiche de Je chante sous la pluie du film Chantons sous la pluie.
  • La bande originale du film en France est Mon Paradis de Jonatan Cerrada.
  • Lorsque Rodney arrive à Robot-Ville, on peut entrevoir un robot très ressemblant à Sid, le paresseux (vers 15 minutes de film). Les réalisateurs, Chris Wedge et Carlos Saldanha, ont voulu faire un clin d’œil à leur précédent film d'animation en commun qui n'est autre que L'Âge de glace sorti trois ans auparavant.

AdaptationModifier

Le film a été adapté en jeu vidéo Robots sorti en 2005 sur Windows, GameCube, PlayStation 2, Xbox, Game Boy Advance et Nintendo DS.

Voir aussiModifier