Ouvrir le menu principal

Robert Thoumyre

personnalité politique française

Robert Thoumyre
Illustration.
Robert Thoumyre en 1920
Fonctions
Député puis sénateur de la Seine-Maritime
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RDG (1919-1924)
GRD (1924-1928)
RDG (1928-1932)
UR (1932-1940)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 64 ans)
Nationalité Française
Profession Avocat

Robert Thoumyre, né le 16 février 1883 à Dieppe (Seine-Inférieure) et mort le 20 novembre 1947 à Paris, est un avocat, industriel et homme politique français. Chevalier de la Légion d'honneur et titulaire de la Croix de guerre 1914-1918, il est député de la Seine-Inférieure de 1919 à 1932, sous-secrétaire d'État au Commerce du 20 janvier 1920 au 16 janvier 1921, ministre des Pensions du 13 décembre 1930 au 22 décembre 1930, sénateur de la Seine-Inférieure de 1932 à 1940 et président du conseil général de la Seine-Inférieure de 1937 à 1943.

BiographieModifier

Né à Dieppe, issu d'une famille de négociants, Robert Thoumyre devint une personnalité locale, administrateur des Établissements Robbe frères, présidant la Société d'horticulture (de 1909 à 1931), la Société des Jardins ouvriers et les Normands de Paris.

Docteur en droit, d'abord avocat à la cour d'appel de Paris, il reprend ensuite la société Thoumyre et fils, créé par son père, et spécialisée dans l'industrie charbonnière.

Sous-lieutenant puis capitaine durant la Première Guerre mondiale, il est amputé du bras droit après avoir été touché par un obus dans une tranchée de l'Argonne. Cité à l'Ordre de l'Armée, il est réformé en avril 1915 mais reprend du service au ministère des Travaux Publics[1] puis au commissariat de la marine marchande. Sa courte carrière militaire l'a rendu particulièrement sensible aux questions relatives aux anciens combattants et aux mutilés de guerre. Il préside notamment l'association des amputés de Normandie et fonde une maison de retraite pour les anciens combattants.

Robert Thoumyre est élu député de la Seine-Inférieure en 1919 sur la liste d'union nationale républicaine et démocratique et succède à Georges Bouctot. Membre de l'Alliance démocratique, la principale formation du centre droit durant la Troisième République, Robert Thoumyre s'inscrit à la chambre au groupe de la gauche républicaine démocratique. Membre de plusieurs commissions comme celles des Douanes, des Pensions, de l'Assurance et de la Prévoyance sociales, il est l'auteur d'un rapport sur la construction d'immeubles à usage exclusif d'habitation et à loyers moyens[2]. En janvier 1920, il est l'un des deux premiers catholiques membres d'un gouvernement français depuis 1877. En 1921-1922, il est envoyé en mission par le président du conseil dans les pays baltes et en Yougoslavie.

Il est réélu sous son nom en 1924 au parlement et est élu au conseil général de la Seine-Inférieure. En 1927, il est nommé secrétaire de l'Alliance démocratique. Il est réélu en 1928 avec l'investiture directe de l'Alliance démocratique.

En 1931, Robert Thoumyre est brièvement ministre des Pensions puis en 1932 entre au Sénat où il siège au sein du groupe de l'Union républicaine.

Président du conseil général de Seine-Inférieure (1937-1943), il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en juillet 1940. Il démissionne de son mandat de conseiller départemental en 1943, n'ayant pas réussi à être nommé président du nouveau conseil départemental[3].

En 1945, il est frappé d'inéligibilité par le jury d'honneur.

PersonnelModifier

Marié à Marthe Sombret en 1909, le couple divorce en 1944.

CarrièreModifier

RéférencesModifier

  1. Les personnages célèbres de Dieppe et de sa région depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours
  2. M. Robert Thoumyre
  3. Jean-Pierre Chaline, Anne-Marie Sohn, Pierre Ardaillou, Dictionnaire des parlementaires de Haute-Normandie sous la Troisième République, 1871-1940, publication Univ Rouen Havre, 2000, p. 333-334

BibliographieModifier