Robert Harley (1er comte d'Oxford et Mortimer)

personnalité politique britannique

Robert Harley (), 1er comte d'Oxford et comte Mortimer, est un homme politique anglais de l'époque de la fin de la Révolution financière britannique.

Robert Harley
RobertHarley1710.jpg
Fonctions
Chancelier de l'Échiquier
-
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du Parlement anglais de 1695-98
Member of the 1698-1700 Parliament
Membre du Parlement anglais de 1701
Membre du Parlement anglais de 1701-1702
Member of the 1690-95 Parliament
Membre du Parlement anglais de 1702-1705
Member of the 1689-90 Parliament
Membre du 2e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Lord trésorier
Membre du 3e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Secrétaire d'État pour le département du Nord (en)
Membre du premier parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du Parlement anglais de 1705-1707
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Brampton Bryan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Edward Harley (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Abigail Stephens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Edward Harley (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Sarah Middleton (d)
Sarah Middleton (d)
Elizabeth Foley (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Edward Harley
Lady Elizabeth Harley (d)
Lady Abigail Harley (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Parti Tory (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinction

BiographieModifier

D'abord élu du parti Whig, après avoir combattu aux côtés de Guillaume III d'Orange, lors de la Glorieuse Révolution, il devint ensuite un dirigeant du parti Tory. De 1711 à 1714, il a occupé de fait la fonction de Premier ministre de la reine Anne et fut responsable de la signature du traité d'Utrecht qui mit fin à la guerre de Succession d'Espagne contre la France.

 
Portrait de Robert Harley

Parvenu au pouvoir peu après les émeutes de Sacheverell de 1710, qui stigmatisèrent la Révolution financière britannique, il n'en a pas moins créé en 1711 la très spéculative Compagnie des mers du Sud.

Le comte Harley d'Oxford fut aussi une figure littéraire de son temps, qui a patiemment collationné d'anciennes pièces du folklore anglais, les Roxburghe Ballads[1]. Il subventionna à la fois l'October Club et le Scriblerus Club. Il est parfois avancé que la célèbre rue des médecins de Londres, Harley Street, lui doit son nom, bien qu'en l'occurrence le développement de ce quartier soit plutôt l’œuvre de son fils Edward Harley.

RéférencesModifier

  1. Cf. B. Sweers, Electric Folk : The Changing Face of English Traditional Music, Oxford, Oxford University Press, , p. 31–8.

BibliographieModifier

  • (en) Brian W. Hill, Robert Harley : Speaker, Secretary of State and Premier Minister, New Haven : Yale University Press, 1988.
  • (en) E. S. Roscoe, Robert Harley, Earl of Oxford, Prime Minister, 1710-14, Londres : Methuen, 1902. 

Liens externesModifier