Robert Frankland-Russell

politicien britannique

Sir Robert Frankland-Russell, 7e baronnet (1784-1849) est un homme politique anglais, connu aussi comme artiste. Au début de sa vie, il s'appelle Robert Frankland.

Robert Frankland-Russell
Image dans Infobox.
Robert Frankland, portrait de Thomas Lawrence
Fonctions
High Sheriff of Yorkshire (en)
-
Membre du 11e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 10e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 9e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 8e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 7e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 6e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Membre du 5e Parlement du Royaume-Uni (d)
Thirsk (en)
-
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Robert Frankland RussellVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Thirkleby Hall (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Dorothy Smelt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Louisa Ann Murray (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Julia Roberta Frankland-Russell (d)
Caroline Agnes Frankland-Russell (d)
Emily Anne Frankland-Russell (d)
Rosalind Alicia Frankland (d)
Augusta Louisa Frankland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Sir

BiographieModifier

Il est le fils de Sir Thomas Frankland (6e baronnet) et de son épouse Dorothy, fille de William Smelt. Il étudie à Christ Church, Oxford [1].

Il est élu au Parlement pour Thirsk en 1815 et démissionne de son siège en 1834. Il succède à son père comme baronnet en 1831 et, en 1836, hérite de la propriété de Sir Robert Greenhill-Russell, 1er baronnet, ajoutant à son nom de famille Russell [2]. La succession comprend Chequers, qu’il améliore, avec Edward Buckton Lamb comme architecte [3],[4]. Il est haut-shérif du Yorkshire en 1838 [5].

 
Thirkleby Hall vers 1800
 
All Saints Church à Thirkleby, construit en 1852

Après la mort de son mari, Lady Frankland-Russell charge son ami Lamb de redessiner l’église paroissiale All Saints de Thirkleby, près du siège de la famille, Thirkleby Hall, à sa mémoire [3],[6].

Le père de Frankland-Russell a étudié avec John Malchair. Il est lui-même un aquarelliste [7] et peint des scènes de chasse [8].

 
Billy the Gamekeeper, 1810 gravure de James Gillray d' après Robert Frankland

FamilleModifier

Il se marie en 1815 avec Louisa-Anne Murray, troisième fille de Lord George Murray. Ils ont cinq filles. À la mort du 7e baronnet, le titre est passé à son cousin Frederick William Franklin [2].

Les filles sont: [9]

  1. Augusta-Louisa, épouse Thomas de Grey, 5e Baron Walsingham en 1842, et mère de Thomas de Grey (6e baron Walsingham), décédée en 1844 [10]
  2. Caroline-Agnes
  3. Emily-Anne, mariée à Sir William Payne-Gallwey (2e baronnet) en 1847 [11]
  4. Julia-Roberta, qui épouse Ralph Neville-Grenville [12]
  5. Rosalind-Alicia, qui épouse Francis L'Estrange Astley en 1854 en tant que deuxième épouse. [13]

RéférencesModifier

  1. « Frankland, Robert (1784-1849), of Thirkleby, Yorks., History of Parliament Online » (consulté le 18 mai 2015)
  2. a et b Sylvanus Urban, The Gentleman's Magazine, (lire en ligne), p. 540
  3. a et b « Frankland, Robert (1784-1849), of Thirkleby Park, Yorks. and 15 Cavendish Square, Mdx., History of Parliament Online » (consulté le 18 mai 2015)
  4. Guy McDonald, England, New Holland Publishers, , 426– p. (ISBN 978-1-86011-116-7, lire en ligne)
  5. William Grainge, The Vale of Mowbray: A Historical and Topographical Account of Thirsk and Its Neighbourhood, Simpkin, Marshall, and Company, (lire en ligne), p. 108
  6. Thomas Gill, Vallis Eboracensis: Comprising the History and Antiquities of Easingwold and Its Neighbourhood, Simpkin, Marshall & Company, (lire en ligne), p. 337
  7. H. L. Mallalieu, The Dictionary of British Watercolour Artists up to 1920, Antique Collectors' Club, (ISBN 978-1-85149-025-7), p. 134
  8. Ian Waites, Common Land in English Painting, 1700-1850, Boydell Press, (ISBN 978-1-84383-761-9, lire en ligne), p. 20
  9. John Burke, A General and Heraldic Dictionary of the Peerage and Baronetage of the British Empire by John Burke, Henry Colburn, , 401– p. (lire en ligne)
  10. Edmund Lodge, The Peerage of the British Empire, (lire en ligne), p. 576
  11. Edmund Lodge, The Peerage and Baronetage of the British Empire, (lire en ligne), p. 705
  12. The Annual Register: Or a View of the History, Politics and Literature, for the Year 1845, J. Dodsley, , 223
  13. The Marquis of Ruvigny and Ranieval, The Plantagenet Roll of the Blood Royal: The Mortimer-Percy Volume, Heritage Books, (ISBN 978-0-7884-1872-3), 422

Liens externesModifier