Ouvrir le menu principal
Robert Ellrodt
Description de cette image, également commentée ci-après
Robert Ellrodt en 2010
Naissance
Luchon
Décès (à 93 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Diplôme
Profession
Autres activités
Président de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (1986-1991)

Robert Ellrodt, né à Luchon en 1922 et mort le 11 octobre 2015, est un angliciste français. Il est professeur émérite à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, institut du monde anglophone.

Il fut président de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 de 1986 à 1991.

Ses domaines de recherche sont la littérature anglaise des XVIe et XVIIe siècles, la poésie romantique, le théâtre de la Renaissance en Angleterre, ainsi que l’histoire des idées.

Sommaire

FormationModifier

  • Agrégé d'anglais en 1945, pensionnaire de la Fondation Thiers (49e promotion 1946-1949)[1].
  • Doctorat d’État soutenu en Sorbonne en 1959, Les Poètes Métaphysiques anglais au XVIIe siècle.

Carrière universitaireModifier

Attaché de recherche au CNRS (1946-1949), Robert Ellrodt est chargé d'enseignement aux universités de Poitiers (1949-1950) et d'Alger (1950-1957), puis à l'université de Toulouse où il devient professeur. Élu à la Sorbonne en 1961, il est directeur du Collège franco-britannique dans la Cité internationale. Il quitte la Sorbonne en 1966 pour participer à la fondation de l'université de Nice, où il est doyen de la faculté des lettres de 1967 à 1971. Revenu en 1975 à la Sorbonne Nouvelle, il en est le Président de 1986 à 1991.

Il a été membre élu du Comité consultatif des universités, devenu Conseil national des universités (1967-1982 ; 1984-1991), et du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Il est président d'honneur de la Société des anglicistes de l'enseignement supérieur et de la Société d'Études Anglo-Américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi que vice-président de la Société Française Shakespeare. Il est membre correspondant de la British Academy depuis 1986[2] et il devient membre de l'Academia Europaea en 1989[3].

PublicationsModifier

LivresModifier

  • A Midnight's Trance. By William Drummond. Ed. R. Ellrodt (Oxford: Blackwell, 1950).
  • Neoplatonism in the Poetry of Spenser (Genève: Droz, 1960).
  • L'inspiration personnelle et l'esprit du temps chez les poètes métaphysiques anglais, 3 vols (Paris: Corti, 1960; vols 1 et 2 rééd. 1973).
  • Seven Metaphysical Poets: A Structural Study of the Unchanging Self (Oxford University Press, 2000).
  • John Donne. Poésie. Traduction, présentation et notes de R. Ellrodt (Paris: Imprimerie Nationale, 1993)[4].
  • John Milton. Le Paradis Perdu. Traduction de Chateaubriand. Préface et notes de R. Ellrodt (Paris: Gallimard, 1995)[5].
  • John Keats. Poèmes. Traduction et présentation de R. Ellrodt (Imprimerie Nationale, 2000)[6].
  • Shelley. Poèmes. Traduction et présentation de R. Ellrodt (Imprimerie Nationale et Actes Sud, 2006)[7].
  • Montaigne et Shakespeare : l’émergence de la conscience moderne (Paris, Éditions Corti, 2011)[8].

Direction d’ouvrages collectifsModifier

  • Pour que l’Université ne meure…, Association Universitaire pour l’entente et la liberté (AUPEL). Paris : Le Centurion , 1977.
  • Actes du groupe de recherche sur la conscience de soi, Publication de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Nice, 1re série, vol. 48 (Paris : Belles-Lettres, 1980.
  • Genèse de la conscience moderne. Études sur le développement de la conscience de soi dans les littératures du monde occidental. (Paris : Presses Universitaires de France et Publications de la Sorbonne, 1983).
  • L’Acte créateur. Études réunies par Gilbert Gadoffre, Robert Ellrodt, Jean-Michel Maulpoix (Paris : PUF, 1997).

Participation à des éditions du théâtre de la Renaissance anglaiseModifier

  • “Les Poèmes de Shakespeare”, traduction et commentaire, dans Shakespeare. Œuvres Complètes, éd. Michel Grivelet et Gilles Monsarrat. Paris: Laffont, 2002.
  • Notice et Notes sur Le roi Lear, dans Shakespeare, Tragedies II, éd. Jean-Michel Déprats, Gisèle Venet. Paris: Gallimard (Pléiade), 2002[9].
  • Christopher Marlowe, Le Docteur Faust, et John Ford, Dommage qu’elle soit une putain, dans Théâtre élisabéthain, éds Line Cottegnies, François Laroque et Jean-Marie Maguin. Paris : Gallimard (Pléiade), 2009.

Participation à des ouvrages collectifsModifier

  • "Les fins et les fondements de la critique ". S.A.E.S. Actes des Congrès d'Aix-en-Provence et de Clermont-Ferrand 1966-1967 (Montpellier: Déhan, 1969).
  • "George Herbert and the Religious Lyric", dans English Poetry and Prose 1540-1674, ed. Christopher Ricks, Sphere History of Literature in the English Language vol. 2 (London: Sphere Books, 1970).
  • "De Platon à Traherne: l'intuition de l'instant chez les poètes métaphysiques anglais", dans Mouvements premiers, Études critiques offertes à Georges Poulet (Paris: Corti,1972).
  • "L'image de la jeune fille : de Nausicaa à Miranda", La femme en Angleterre et dans les colonies américaines aux XVIIe et XVIIIe siècles. (Publications de l'Université de Lille III, 1975).
  • "Le fabuleux et l'imagination poétique dans l'œuvre de John Donne", dans De Shakespeare à T.S. Eliot, Mélanges offerts à Henri Fluchère (Paris: Didier,1976).
  • "Marvell's Mind and Mystery", dans Approaches to Marvell., ed. C.A. Patrides (London: Routledge, 1978).
  • "La fonction de l'image scientifique dans la poésie métaphysique anglaise", dans Hommage à Emile Gasquet (Paris: Belles Lettres, 1978).
  • "Angels and the Poetic Imagination", dans English Renaissance Studies Presented to Dame Helen Gardner (Oxford: Clarendon Press, 1980).
  • "Structures et thèmes baroques dans Le Paradis Perdu de John Milton", dans Figures du Baroque, éd. Jean-Marie Benoist (Presses Universitaires de France, 1983).
  • "Espace et poésie de Donne à Traherne", Espaces et représentations dans le monde anglo-américain aux XVIIe et XVIIIe siècles (Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1981).
  • "Shakespeare the Non-Dramatic Poet", dans The Cambridge Companion to Shakespeare Studies, ed. Stanley Wells (Cambridge University Press, 1986).
  • "Milton et la vision édénique", dans Age d'Or et Apocalypse, éds. Robert Ellrodt et Bernard Brugière (Paris: Publications de la Sorbonne, 1986).
  • "Divination et esprit « métaphysique » au XVIIe siècle anglais", dans Du Verbe au Geste, Mélanges en l'honneur de Pierre Danchin (Presses universitaires de Nancy, 1986).
  • "Time and the Body in the Works of Sir Thomas Browne," dans Multiple Worlds, Multiple Words. Essays in Honour of Irène Simon (Université de Liège, 1987).
  • "L'esthétique de John Donne", Le continent européen et le monde anglo-américain aux XVIIe et XVIIIe siècles (Presses de l'Université de Reims, 1987).
  • "Aspects de la conscience du corps dans la poésie de la Renaissance anglaise", dans Les Figures du corps, éd. Bernard Brugière (Paris: Publications de la Sorbonne, 1991).
  • "Le rôle de l'instance nationale dans le recrutement et la promotion des enseignants du supérieur", dans Le gouvernement des universités: Perspectives comparatives, éds. E. Friedberg, C. Musselin (Paris: L'Harmattan, 1992).
  • "The Inversion of Cultural Traditions in Shakespeare's Sonnets ", dans Shakespeare and Cultural Traditions. 1991 World Congress of the International Shakespeare Association (University of Delaware Press, 1993).
  • « L’interrogation sur l’identité de Montaigne à Donne » dans Renaissances européennes et Renaissance française, dir. Gilbert Gadoffre. (Montpellier : Editions Espace 34, 1995).
  • « Origines et contraintes de l’inspiration poétique », dans L’Acte créateur, éds G. Gadoffre, R.Ellrodt, J.-M. Maulpoix (PUF, 1997).
  • « Aspects de la modernité dans les Sermons de John Donne » dans Les sermons au temps de la Renaissance, éd. M.-T. Jones- Davies (Klincksieck, 1999).
  • « L’imagination romantique et le rêve : le « Kubla Khan » de Coleridge », dans Romantismes européens et romantismes français, dir. Pierre Brunel (Montpellier : Editions Espace 34, 2000).
  • « Réfkexion sur la critique et la poétique », dans Starobinski en mouvement, dir. Murielle Gagnebin et Christine Savinel (Éditions Champ Vallon, 2001).
  • “Constance des valeurs humanistes chez Montaigne et chez Shakespeare”. Shakespeare et Montaigne, éds P. Kapitaniak, J. M. Maguin. (Société Française Shakespeare, 2003).
  • « La perception du temps dans les Sonnets de Shakespeare », dans Le Char ailé du Temps, éd. Louis Roux. (Publications de l’Université de Saint-Étienne , 2003).
  • « Shakespeare’s Progress from the narrative poems to the Sonnets », dans Shakespeare, poète, éds P. Kapitaniak, Yves Peyré. (Société Française Shakespeare, 2006).
  • « Comment traduire la poésie ? » dans Palimpsestes. Traduire, Hors Série (Presses Sorbonne Nouvelle, 2006.
  • « Genèse de la conscience de soi » dans Anthropologie(s) et humanisme, éd. Francis Jacques (Parole et Silence, 2006)

Principaux articles dans des périodiquesModifier

  • "Réflexions sur Les Dynastes de Thomas Hardy", Les Langues Modernes 41 et 42 (1947-48).
  • "Le Message de Thomas Traherne", Cahiers du Sud 301 (1950).
  • "Grandeur et Misère de Gerard Manley Hopkins", Cahiers du Sud 306 (1951).
  • "Genèse et dilemme de la conscience moderne", Revue de la Méditerranée XII (1952-53).
  • "Les poètes anglais et la psychologie de l'enfant", Revue de la Méditerranée XIV (1954).
  • "An Anatomy of The Phoenix and the Turtle ", Shakespeare Survey 1962.
  • "Scientific Curiosity and Metaphysical Poetry in the Seventeenth Century", Modern Philology, 1964.
  • « De Quincey et l'opium: la réalité et l'illusion", Annales du Centre Universitaire Méditerranéen, N° 20, 1966-1967.
  • "Les structures fondamentales de la pensée et de la sensibilité dans l'œuvre poétique de Spenser", Etudes Anglo-Américaines, Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Nice, N° 18, 1975.
  • "Miracle et nature de saint Augustin à la poésie métaphysique anglaise", Réseaux, Revue interdisciplinaire de philosophie morale et politique (Université de Mons, 1975).
  • " John Donne and Mannerism ", Litterae et lingua : in honorem Premislavi Mroczkowski. Wroclaw, 1984, pp. 113-121.
  • "Poésie et vérité chez John Donne", Etudes Anglaises 40 (1987).
  • "Milton's Unchanging Mind and the Early Poems", Milton Quarterly 22 (1988).
  • « Délire et lucidité dans Le Roi Lear ». Op. cit. Revue de littérature française et comparée. P.U.P. , novembre 1994.
  • « The Search for Identity : From Montaigne to Donne ». Confluences XI. Université Paris X – Nanterre, 1995.
  • "Literary History and the Search for Certainty", New Literary History 27 (1996), 529-43 ([1].
  • "Unchanging Forms of Identity in Literary Expression", European Review 7 (1999) ..
  • « Self-consistency in the Characters of Shakespeare », The Ben Jonson Journal, vol. 13, 2006.
  • « Revisiting John Donne », John Donne Journal, vol. 26, 2007.
  • « Gilles Mathis. Entretien avec Robert Ellrodt », Revue SEPTET, n° 1. (Éditions Anagrammes 2008).

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. « liste des pensionnaires », sur Fondation Thiers, (consulté le 6 novembre 2018)
  2. « British Academy », sur The British Academy, (consulté le 6 novembre 2018)
  3. (en) « members AE », sur Academia Europaea, (consulté le 6 novembre 18)
  4. « catalogue BNF », sur BNF, (consulté le 6 novembre 18)
  5. « catalogue BNF », sur BNF, (consulté le 6 novembre 18)
  6. « catalogue BNF », sur BNF
  7. « catalogue BNF », sur BNF, (consulté le 6 novembre 18)
  8. « catalogue BNF », sur BNF, (consulté le 6 novembre 18)
  9. « catalogue La Pléiade », sur Gallimard, (consulté le 6 novembre 18)