Robert Cogoi

chanteur belge

Robert Cogoi, nom de scène de Mirco Kogoj, est un auteur, compositeur, interprète belge né le à Châtelet (province de Hainaut) et mort le à Lobbes (province de Hainaut)[1],[2],[3],[4].

Robert Cogoi
Image dans Infobox.
Robert Cogoi (à gauche), Ke Riema (au centre) et Will Tura en 2004.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
LobbesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mirko KogojVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Autres informations
Label
Genre artistique
Distinction

BiographieModifier

Né de parents slovènes, il suit des études de technicien électromécanicien à l'Université du Travail de Charleroi.

Il prend son pseudonyme, Robert Cogoi, le au Casino-Kursaal d'Ostende, pour le Prix international des variétés qu'il gagne avec la chanson Si un jour. Robert Cogoi est aussitôt engagé par la maison de disques Philips et par Radio Luxembourg.

En 1963, il se présente en vedette à la finale de ce même prix, il y reçoit son premier disque d'or pour les 100 000 exemplaires vendus de Si un jour. Il enchaîne les tubes : Je serais mieux chez moi, Je m'sens très seul (tube flamand de Will Tura) ou Prends ma guitare.

En 1964, Robert Cogoi représente la Belgique au Concours Eurovision de la chanson à Copenhague. Sa chanson Près de ma rivière devient aussi disque d'or.

Au début des années 2000, reconnu par ses pairs comme un digne représentant, il est nommé administrateur au conseil d'administration de la SABAM, sous la gestion de Paul Louka administrateur délégué.

DiscographieModifier

SinglesModifier

  • Si un jour (1962)
  • Pardonnez-moi Seigneur (1962)
  • Je m'sens très seul (1963)
  • Tu mens, mon amour (1963)
  • Je fais serment (1963)
  • Dou, dou, dou, doux (1963)
  • Quand le soleil dit bonjour aux montagnes (1964)
  • Près de ma rivière (1964)
  • Quand le jour se lève (1964)
  • Quand (1964)
  • Pas une place pour me garer (1966)
  • J'avais besoin de parler à quelqu'un (1966)
  • La télé (1966)
  • Pas une place pour me garer (1966)
  • Pour le meilleur et pour le pire (1967)
  • Je te demande pardon (1967)
  • L'église (1967)
  • El bandido (1967)
  • Gina (1968)
  • Mon île aux cocotiers (1968)
  • Au four et au moulin (1969)
  • Ma richesse (1969)

EPModifier

  • Si un jour (1962)
  • Je m'sens très seul (1963)
  • Je serais mieux chez moi (1963)
  • Dou, dou, dou, doux (1963)
  • Près de ma rivière (1964)
  • Non, rien n'a changé (1964)
  • Quand le soleil dit bonjour aux montagnes (1964)
  • Attendez, attendez (1965)
  • Ça se voit sur ton visage (1965)
  • 8h, 11h10’, 15h23’ (1966)
  • J'avais besoin de parler à quelqu'un (1966)
  • La télé (1966)
  • Monica (1967)
  • Je te demande pardon (1967)

AlbumsModifier

  • Je serais mieux chez moi… (1963)
  • Personne… (1964)
  • Les grands succès de Robert Cogoi (1964)
  • Je m'sens très seul (1964)
  • Robert Cogoi (1967)

DécorationModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le chanteur belge Robert Cogoi est décédé », sur RTL Info, (consulté le ).
  2. Benjamin Berthaut, « Le chanteur carolo Robert Cogoi n’est plus: il avait chanté à l’Eurovision en 64 »  , sur La Nouvelle Gazette, (consulté le ).
  3. Laurence Ermel, « Robert Cogoi avait participé à l'Eurovision il y a 58 ans, il s'en est allé au lendemain de la 66e édition du concours », sur Télésambre, (consulté le ).
  4. « Nécrologie Pompes Funèbres Funéralys », sur funeralys.be (consulté le ).
  5. Récompenses 2004 attribuées par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté Francophone de Belgique).

Liens externesModifier