Robert C. Jones

Robert C. Jones
Description de l'image image manquante.jpg.
Nom de naissance Robert Clifford Jones
Naissance
Los Angeles
Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 84 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Monteur
Scénariste (deux films)
Films notables Devine qui vient dîner ?
L'Homme de la Manche
Le ciel peut attendre
City Hall

Robert Clifford Jones (généralement crédité Robert C. Jones) est un monteur et scénariste américain, né le à Los Angeles (Californie) et mort le [1], des suites de la maladie à corps de Lewy[2].

BiographieModifier

Fils du monteur et réalisateur Harmon Jones et père de la monteuse Leslie Jones, lui-même débute comme monteur sur deux films sortis en 1963, Un enfant attend de John Cassavetes (avec Burt Lancaster et Judy Garland) et Un monde fou, fou, fou, fou de Stanley Kramer (avec Spencer Tracy et Milton Berle).

Il contribue au montage de trente-et-un autres films américains (parfois en coproduction), le dernier étant Amours suspectes de P. J. Hogan (avec Kathy Bates et Rupert Everett), sorti en 2002.

Entretemps, citons Devine qui vient dîner ? de Stanley Kramer (1967, avec Spencer Tracy et Katharine Hepburn), Love Story (1970, avec Ali MacGraw et Ryan O'Neal) et L'Homme de la Manche (1972, avec Peter O'Toole et Sophia Loren), tous deux réalisés par Arthur Hiller, En route pour la gloire d'Hal Ashby (1976, avec David Carradine et Ronny Cox), Le ciel peut attendre de Warren Beatty et Buck Henry (1978, avec les réalisateurs et Julie Christie), ou encore City Hall d'Harold Becker (1996, avec Al Pacino et John Cusack). Signalons aussi Don't Worry, We'll Think of a Title (1966, avec Morey Amsterdam et Rose Marie), réalisé par son père Harmon Jones.

Un monde fou, fou, fou, fou, Devine qui vient dîner ? et En route pour la gloire précités lui valent autant de nominations à l'Oscar du meilleur montage (qu'il ne gagne pas).

En marge de son activité principale de monteur, Robert C. Jones collabore au scénario de deux films, Le Retour (1978, avec Jane Fonda et Jon Voight) et Bienvenue, mister Chance (1979, avec Peter Sellers et Shirley MacLaine) d'Hal Ashby. Le premier lui permet de gagner l'Oscar du meilleur scénario original.

Filmographie complèteModifier

MonteurModifier

ScénaristeModifier

Distinctions (sélection)Modifier

NominationsModifier

RécompenseModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier