Robby Langers

footballeur luxembourgeois

Roby Langers
Image illustrative de l’article Robby Langers
Biographie
Nom Robert Langers
Nationalité Luxembourgeois
Naissance (62 ans)
Luxembourg
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1978 - 1998
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1978-1980 Union Luxembourg
1980-1982 Borussia M'gladbach03 0(0)
1982-1988 FC Metz08 0(0)
1982-1983 Marseille18 0(2)
1984-1986 Stade Quimpérois76 (25)
1986-1988 EA Guingamp45 (15)
1988-1989 US Orléans40 (33)
1989-1991 OGC Nice63 (29)
1991-1992 AS Cannes27 0(2)
1992-1993 Yverdon-Sport
1993-1994 Étoile Carouge
1994-1996 Eintracht Trier29 0(6)
1996-1997 F91 Dudelange19 0(6)
1997-1998 Union Luxembourg17 (14)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1980-1998 Luxembourg73 (8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Robert Langers dit Robby Langers est un footballeur luxembourgeois né le 1er août 1960 à Luxembourg. Il mesure 1,78 m. Il évoluait au poste d'attaquant et a été international luxembourgeois (73 matchs, 8 buts).

BiographieModifier

En 1980, il effectue un stage avec le Borussia Mönchengladbach récent vainqueur de la Coupe UEFA. Troisième étranger sur les deux autorisés à l'époque, il joue une dizaine de matches. Il est alors repéré par le FC Metz qui l'engage en 1982.

Il est aussitôt prêté à l'Olympique de Marseille alors en D2. C'est l'époque des minots[Quoi ?] avec Éric Di Meco, José Anigo. Il retourne à Metz pour une saison et seulement 7 matches. Metz le prête alors à Quimper, puis à Guingamp. Après six ans de contrat avec Metz, il rejoint Orléans en D2. C'est là qu'il se révèle.

Avec Orléans il élimine en Coupe de France le PSG au Parc des Princes sur le score de 4-0. Le parcours s'arrête en quart de finale contre l'AS Monaco futur finaliste. Il termine meilleur buteur de D2 cette même saison avec 27 buts en 33 matches. L'OGC Nice le recrute et l'associe en attaque à Jules Bocandé. Malgré cette belle doublette offensive, Nice dispute les barrages. Contre le RC Strasbourg il réalise un grand match en inscrivant un quadruplé, aidant son équipe à balayer Strasbourg 6-0.

Mais l'OGC Nice subit une rétrogradation financière à la fin de la saison 90-91. Après un transfert raté au PSG, il rejoint l'AS Cannes. Il joue avec Luis Fernandez, Aljoša Asanović et le jeune Zinédine Zidane. Il quitte le club au bout d'une saison pour le club suisse d'Yverdon. Il rentre ensuite dans son club formateur où il met fin à sa carrière.

CarrièreModifier

Distinctions personnellesModifier

  • Meilleur buteur du championnat du Luxembourg lors de la saison 1979-1980 avec 26 buts
  • Meilleur buteur du championnat de France de D2 lors de la saison 1988-1989 avec 28 buts
  • Élu meilleur joueur luxembourgeois pour la troisième fois en 1989
  • Le , lors du dernier match de l'OGC Nice au stade du Ray (la Der du Ray), il est élu par les supporters niçois dans l'équipe du siècle de l'OGCN, aux côtés de Daniel Bravo, José Cobos entre autres...

SourceModifier

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997.


Notes et référencesModifier

Liens externesModifier