Rizwana Hasan

avocate et écrivaine bangladaise
Rizwana Hasan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
DaccaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
সৈয়দা রিজওয়ানা হাসানVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Prononciation

Syeda Rizwana Hasan est une avocate et une écologiste bangladaise, née le . Elle s'est particulièrement intéressée à la réglementation de l'industrie du démantèlement des navires, dans son pays. Elle reçoit, en 2009, le prix Goldman pour l'environnement et est distinguée, en 2022, par le département d'État américain, femme de courage.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Syeda Rizwana Hasan naît le dans le district de Habiganj, au Pakistan oriental, aujourd'hui au Bangladesh. Elle est issue d'une famille musulmane bengalie. Elle a fréquenté l'école et le collège Viqarunnisa Noon pour son enseignement secondaire et le collège Holy Cross pour son enseignement secondaire supérieur, avant d'entrer à l'université de Dacca pour obtenir une licence et une maîtrise en droit[1].

CarrièreModifier

Rizwana Hasan s'est impliquée dans l'industrie du démantèlement des navires, en poursuivant pour la première fois les chantiers de démantèlement de Chittagong, en 2003 pour, entre autres raisons, les risques pour la santé des travailleurs, les mauvaises conditions de travail et l'élimination inadéquate des déchets. En réponse, en 3, le tribunal déclare illégal le démantèlement de navires sans autorisation environnementale du ministère compétent[1]. Elle continue de lutter pour plus de droits du travail et un environnement de travail plus sûr dans l'industrie[2]. Elle poursuit également avec succès des organisations impliquées dans le remplissage de lacs pour construire des biens immobiliers, l'utilisation inappropriée de polyéthylène, la destruction de collines, la déforestation, l'élevage de crevettes et la construction d'implantations illégales sur l'île de Saint-Martin (en)[1].

DistinctionsModifier

Sous la direction de Rizwana Hasan, l'association des juristes de l'environnement du Bangladesh remporte le Palmarès mondial des 500, en 2003, décerné par le programme des Nations unies pour l'environnement[3]. Elle a elle-même remporté :

Elle a également été qualifiée de « Héros de l'environnement » par le magazine d'information américain Time[1],[2],[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Belar Shonge Rizwana - Dainik Kaler Kontho. 21 octobre 2010
  2. a et b (en) « Time names Rizwana as environment hero », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) « Syeda Rizwana Hasan Defender of environment », sur le site newagebd.com [lien archivé], dae ignorée (consulté le ).
  4. (en) « Rizwana Hasan 2009 Goldman Prize Recipient Asia », sur le site du prix Goldman pour l'environnement (consulté le ).
  5. (en) « 2012 Ramon Magsaysay Award winners announced », sur le site du prix Ramon-Magsaysay [lien archivé], (consulté le ).
  6. (en) « 2022 International Women of Courage Award Recipients Announced: U.S. Secretary of State Antony J. Blinken to Host Virtual Award Ceremony on March 14, Featuring Remarks by First Lady of the United States, Dr. Jill Biden », sur le site du département d'État américain, (consulté le ).
  7. (en) Krista Mahr, « Heroes of the Environment 2009 », Time [lien archivé],‎ (lire en ligne, consulté le ).