Ouvrir le menu principal

Rivière des Aulnaies (rivière Saguenay)

rivière au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec, Canada); affluent du Saguenay
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aulnaie (homonymie).

Rivière des Aulnaies
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 25,8 km
Bassin collecteur Rivière Saguenay
Régime Pluvial
Cours
Source Lac Chabot
· Localisation Bégin
· Altitude 138 m
· Coordonnées 48° 39′ 59″ N, 71° 25′ 22″ O
Confluence Rivière Saguenay
· Localisation Saint-Ambroise
· Coordonnées 48° 44′ 22″ N, 71° 08′ 17″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l’embouchure) Rivière à l'Ours (rivière des Aulnaies), ruisseau Fraser, ruisseau William, rivière des Habitants.
· Rive droite (à partir de l’embouchure) Ruisseau Lalancette, décharge du lac Vert, rivière Labonté, ruisseau Gaudreault, ruisseau Ludger-Lavoie, décharge du lac Vert.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay-Lac-Saint-Jean
MRC Le Fjord-du-Saguenay

La rivière des Aulnaies est un affluent de la rivière Saguenay, coulant sur la rive Nord-Ouest du fleuve Saint-Laurent, successivement dans les municipalités de Bégin et Saint-Ambroise, dans la municipalité régionale de comté de Le Fjord-du-Saguenay, dans la région administrative de Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la Province de Québec, au Canada.

Le bassin versant de la rivière des Aulnaies est desservi par:

  • côté Ouest: par le chemin Saint-Léonard, chemin du rang Ouest, le chemin du 7e rang, le chemin du 5e rang, le chemin du 8e rang et le 2e rang Ouest pour la partie supérieure;
  • côté Est: par le chemin du rang des Aulnaies qui se détache du chemin du rang double et qui devient au Nord la route Principale, le chemin du 4e rang, le chemin du 5e rang[1],[2].

La foresterie et l’agriculture constituent les principales activités économiques du bassin versant.

La surface de la rivière des Aulnaies est habituellement gelée de la fin novembre au début avril, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la fin mars.

GéographieModifier

Les principaux bassins versants voisins de la rivière des Aulnaies sont:

La rivière des Aulnaies prend sa source du lac Chabot (longueur: 1,8 m); altitude: 138 m). Cette source est située dans la municipalité de Labrecque à:

À partir du lac de tête, la rivière des Aulnaies coule sur 25,8 km, en zone forestière, agricole et de village, selon les segments suivants:

  • 1,3 km vers l’Est, jusqu’à la rivière des Habitants (venant du Nord-Ouest);
  • 4,9 km vers le Sud-Est en recueillant le ruisseau William (venant du Nord), jusqu’au ruisseau Fraser (venant du Nord-Est);
  • 4,1 km vers le Sud-Est en serpentant jusqu’à la rivière Labonté (venant de l’Ouest);
  • 4,1 km vers le Sud-Ouest en serpentant, jusqu’à la rivière à l'Ours (venant du Nord);
  • 11,4 km vers le Sud-Est en traversant le village de Saint-Ambroise et en contournant du côté Ouest une zone de marais, jusqu’à l’embouchure de la rivière[1].

La rivière des Aulnaies se déverse sur la rive Nord de la rivière Saguenay. Cette embouchure est située à :

  • 7,7 km à l’Ouest du barrage de la centrale Shipshaw lequel est traversé par la rivière Saguenay;
  • 18,7 km à l’Ouest du centre-ville de Saguenay;
  • 8,8 km au Sud-Est du centre du village de Saint-Ambroise;
  • 123 km à l’Ouest de l’embouchure de la rivière Saguenay (confluence avec le fleuve Saint-Laurent)[1],[4].

ToponymieModifier

La carte de 1852 conçu par l'arpenteur provincial Frederic William Blaiklock fait référence au toponyme « R. Des Aunes ». Le nom de lieu « Rivière des Aulnets » est aussi relevé sur la carte du canton de Bourget de 1881. L'arpenteur-géomètre Jean Maltais, dans son rapport sur le canton de Bégin, en 1895, mentionne « la rivière des Aulnaies ». Paru dans Régions de Québec, du Lac-Saint-Jean, de Chicoutimi et de la côte nord du Saint-Laurent, Description des cantons arpentés, explorations de territoires et arpentages des rivières et des lacs, de 1889 à 1908, publié par le Ministère des Terres et Forêts, Québec, 1908, page 6. Le mot aulnaie désigne un lieu planté d'aulnes. La Commision de géographie de Québec, l'actuelle Commission de toponymie du Québec, a adopté le toponyme « Rivière des Aulnaies » le 4 novembre 1948[5].

Le toponyme de « rivière des Aulnaies » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Atlas du Canada du Ministère des ressources naturelles du Canada » (consulté le 26 septembre 2018)
  2. a et b Commission de toponymie du Québec — Banque des noms de lieux — Toponyme « Rivière des Aulnaies ».
  3. JDMGÉO.COM - Province de Québec - Cartes géographiques du Québec à l'échelle 1:250,000
  4. Recherche cartographique relative à la rivière des Aulnaies, effectuée en septembre 2018, par Gaétan Veillette, historien.
  5. Ouvrage: Itinéraire toponymique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Commission de toponymie, 1983, p. 16-17.

AnnexesModifier