Rivière Ouelle

rivière de L'Islet et Kamouraska au Québec (Canada)

Rivière Ouelle
Illustration
Pont de la rivière Ouelle, 1891
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 73,4 km
Bassin 860 km2
Bassin collecteur Estuaire moyen du
Saint-Laurent
Débit moyen 10 m3/s (Station Ouelle) à 2,7 km en aval du pont-route près de Saint-Gabriel-de-Kamouraska
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source Lac Therrien
· Localisation Tourville
· Altitude 393 m
· Coordonnées 47° 01′ 55″ N, 70° 06′ 41″ O
Confluence Fleuve Saint-Laurent
· Localisation Rivière-Ouelle
· Altitude m
· Coordonnées 47° 25′ 38″ N, 70° 02′ 20″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) cours d'eau Bouchard, rivière Damnée, cours d'eau Joncas, Bras de la rivière Ouelle, ruisseau Charlemagne
· Rive droite (à partir de l'embouchure) cours d'eau du Cimetière, ruisseau de la Plaine, cours d'eau Lévesque, ruisseau Drapeau, décharge du lac Dargis, ruisseau du Fronteau, cours d'eau Joseph-Ouellet, La Grande Rivière, cours d'eau Paradis, cours d'eau Gérard-Lévesque
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
MRC L'Islet et Kamouraska

Sources : CTQ[1]

La rivière Ouelle est affluent de la rive sud du fleuve Saint-Laurent, dans la province de Québec, au Canada. Cette rivière coule successivement dans les municipalités régionales de comté (MRC) de:

GéographieModifier

La rivière Ouelle prend sa source dans les Monts Notre-Dame au Lac Therrien à Tourville. Cette source est située à 31,6 km au sud-est de la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à 4,5 km au sud-ouest du centre du village de Sainte-Perpétue, 7,7 km au sud du centre du village de Tourville et 9,8 km à l'est du lac Therrien.

À partir de sa source, la rivière Ouelle coule sur 73,4 km, répartis selon les segment suivants:

Partie supérieure de la rivière Ouelle (segment de 14,4 km)

  • 1,4 km vers l'ouest dans Sainte-Perpétue, jusqu'au rang Terrebonne;
  • 3,2 km vers le nord, jusqu'à la confluence du ruisseau Charlemagne (venant de l'ouest);
  • 3,5 km vers le nord-est en recueillant les eaux du cours d'eau Gérard-Lévesque (venant du sud-est), jusqu'à la route 204, reliant Sainte-Perpétue et Tourville;
  • 2,5 km vers le nord, jusqu'à la limite entre Sainte-Perpétue et Tourville;
  • 3,8 km vers le nord, jusqu'au rang John qui est situé connexe à la confluence du Bras de la rivière Ouelle (venant de l'ouest);

Partie intermédiaire de la rivière Ouelle (segment de 32,7 km)

Partie inférieure de la rivière Ouelle (segment de 26,3 km)

  • 2,2 km vers le nord-est, en chevauchant quatre fois la limite intermunicipale, dans le hameau "Canton-des-Roches", jusqu'au pont routier du chemin du Village;
  • 1,0 km vers le nord, formant la limite intermunicipale entre Saint-Gabriel-Lalemant et Saint-Pacôme;
  • 6,6 km vers le nord dans Saint-Gabriel-Lalemant, en serpentant jusqu'au pont routier du boulevard Bégin (route 230) dans le village de Saint-Pacôme;
  • 3,1 km vers le nord, jusqu'aux ponts de l'autoroute 20;
  • 1,0 km vers le nord-ouest, jusqu'au pont routier du chemin du Sud-de-la-Rivière;
  • 9,9 km (ou 3,3 km en ligne directe) vers l'ouest, en serpentant jusqu'au pont routier de la route 132;
  • 2,5 km vers l'ouest, jusqu'à sa confluence.

La confluence de la rivière est située à 7,3 km à l'ouest du centre du village de Saint-Pacôme, à 6,4 km au nord du centre du village de La Pocatière et à 3,2 km au nord de la confluence de la rivière Saint-Jean (La Pocatière).

La rivière Ouelle qui subit les marées du fleuve Saint-Laurent sur une courte distance de sa confluence est canotable. La superficie de son bassin-versant totalise 860 km². Son débit moyen est de 10 m3/s, atteignant 100 m3/s en avril[2].

Les principaux affluents de la rivière Ouelle sont:

Faune aquatiqueModifier

Le saumon a été réintroduit avec succès dans cette rivière.

ToponymieModifier

Le toponyme « R. Hoel » apparait sur une carte conçue par Jean Bourdon vers 1641. Cette appellation d'origine honore Louis Houël, sieur du Petit-Pré, contrôleur des salines de Brouage, membre de la Compagnie des Cent-Associés et secrétaire du roi. Ami et protecteur de Samuel de Champlain, Houël a hiverné à Québec (ville) en 1640-1641. Il a été l'un des principaux instigateurs de la venue des Récollets en Nouvelle-France.

La carte dressée par Jean Deshayes de 1695 porte la graphie moderne « rivière Ouelle »[3].

Le toponyme « rivière Ouelle » a été officialisé le 5 décembre 1968 par la Commission de toponymie du Québec[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Rivière Ouelle », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 27 décembre 2018)
  2. cehq.gouv.qc.ca
  3. Source: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier