Ring belge R23

Ring de Louvain
(nl) Ring rond Leuven
Image illustrative de l’article Ring belge R23
Vue du boulevard vers l'ouest depuis la Naamsepoort (Porte de Namur).
carte

Caractéristiques
Longueur 7,25 kilomètres[1]
Intersections
Mechelsepoort
Aarschotsepoort
Johanna-Maria-Artoisplein
Tiensepoort
Parkpoort
Naamsepoort N251
Kapucijnenvoer
Tervuursepoort
Brusselsepoort
Ceinture périphérique Louvain
Réseau Ceinture périphérique (ring)
Territoires traversés
Région Région flamande

Le ring de Louvain (en néerlandaisRing rond Leuven), numéroté R23, désigne la ceinture périphérique intérieure de la ville de Louvain en Belgique. Il comprend deux chaussées dotée de une à deux bandes de circulations par sens. Certaines intersections ont été dénivelées par la construction de viaducs et de tunnels. Les boulevards de ceinture ont été construits sur les vestiges des secondes fortifications de la ville érigées à partir de 1360.

Il se compose des voies suivantes (dans le sens horaire, en partant de la porte de Bruxelles) :

Ouvrages d'artModifier

On dénombre sur le tracé du ring trois ouvrages d'art (2 viaducs et 1 tunnel) :

  • Le Lüdenscheidsingelviaduct (en français : « viaduc du boulevard de Lüdenscheid »), d'une longueur de 515 mètres, franchit au nord de la ville le canal Louvain-Dyle.
  • L'Oostertunnel (en français : « tunnel oriental »), d'une longueur de 240 mètres, constitue le seul tunnel sur le tracé du ring de Louvain. Inauguré le , il permet de franchir la Martelarenplein (en français : « Place des martyrs ») située sur le parvis de la gare.
  • Le Voerviaduct (en français : « viaduc de la Voer »), dont la destruction est planifiée depuis 2013, est un pont à simple chaussée servant à franchir l'intersection au niveau de la Kapucijnenvoer.

Notes et référencesModifier