Ridha Charfeddine

pharmacien, homme d'affaires et homme politique tunisien

Ridha Charfeddine
Illustration.
Portrait de Ridha Charfeddine.
Fonctions
Député de la circonscription de Sousse
En fonction depuis le
(5 ans, 8 mois et 12 jours)
Élection 26 octobre 2014
Réélection 6 octobre 2019
Législature Ire
IIe
Groupe politique Nidaa Tounes (2014-2019)
Au cœur de la Tunisie (2019-2020)
Bloc national (2020- )
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Sousse, Tunisie
Nationalité tunisienne
Profession Pharmacien
Homme d'affaires

Ridha Charfeddine (arabe : رضا شرف الدين), né le 2 juillet 1952 à Sousse[1], est un pharmacien, homme d'affaires et homme politique tunisien.

BiographieModifier

Carrière professionnelleModifier

En 1989, il fonde le laboratoire pharmaceutique UNIMED dont il devient PDG[2].

Il co-fonde également la chaîne de télévision Attessia TV[3], lancée en 2015.

Carrière sportiveModifier

Président de la commission de volley-ball de l'Étoile sportive du Sahel en 2011-2012[1], il est élu président du club omnisports dans la foulée[4].

Le 26 novembre 2017, suite à des actes de violence lors d'un match contre l'Espérance sportive de Tunis, il se retire de la présidence de l'Étoile sportive du Sahel[5] mais revient sur sa décision peu après.

Carrière politiqueModifier

En 2014, il est élu député à l'Assemblée des représentants du peuple comme représentant de Nidaa Tounes dans la circonscription de Sousse[6].

Président de la commission de préparation du congrès de Nidaa Tounes en 2019[7], il démissionne de cette fonction à cause de désaccords avec l'instance politique du parti[8]. Le 14 mars, il annonce sa démission de son siège de député, décision qui n'est pas acceptée par son groupe parlementaire[9]. En juin, il rejoint le parti Au cœur de la Tunisie fondé par Nabil Karoui[10],[11]. Quelques mois après, il est nommé vice-président de ce parti[12],[13]. En mars 2020, il démissionne du parti avec dix autres députés[14].

Tentative d'assassinatModifier

Au matin du 8 octobre 2015, il est victime d'une tentative d'assassinat lorsqu'un homme armé non identifié ouvre le feu sur sa voiture alors qu'il se rend sur son lieu de travail à Sousse[15]. Selon le ministère de l'Intérieur, des éléments takfiristes, actives au sein de la katiba Al Forkan, sont derrière cette opération[16],[17].

DistinctionsModifier

  • Commandeur de l'Ordre tunisien du Mérite (2019)[18].

RéférencesModifier

  1. a et b « Présidents » [archive du ], sur etoile-du-sahel.com (consulté le 28 août 2015).
  2. « Éditorial », sur unimed.com.tn (consulté le 28 août 2015).
  3. « Ridha Charfeddine : mes quatre combats Unimed, Nidaa, l'Étoile et Attessia », sur leaders.com.tn, (consulté le 30 avril 2019).
  4. « ESS : Ridha Charfeddine nouveau président », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 28 août 2015).
  5. « Ridha Charfeddine démissionne de l'ESS », sur businessnews.com.tn, (consulté le 27 novembre 2017).
  6. « Ridha Charfeddine », sur majles.marsad.tn (consulté le 28 août 2015).
  7. « Ridha Charfeddine réussira-t-il la tenue d'un congrès incontestable de Nidaa », sur leaders.com.tn, (consulté le 29 avril 2019).
  8. Frida Dahmani, « Tunisie : pourquoi le comité d'organisation du congrès de Nidaa Tounes a jeté l'éponge », sur jeuneafrique.com, (consulté le 30 avril 2019).
  9. « Le groupe parlementaire de Nidaa Tounès rejette la démission du député Ridha Charfeddine », sur espacemanager.com, (consulté le 30 avril 2019).
  10. « Des personnalités nationales rejoignent le parti de Nabil Karoui », sur businessnews.com.tn, (consulté le 1er juillet 2019).
  11. « R. Charfedine rejoint le parti de Nabil Karoui », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 3 juillet 2019).
  12. « Ridha Charfeddine nommé vice-président de Qalb Tounes », sur businessnews.com.tn, (consulté le 27 novembre 2019).
  13. « Ridha Charfeddine est le nouveau vice-président de Qalb Tounes », sur kapitalis.com, (consulté le 27 novembre 2019).
  14. « Tunisie : Qalb Tounes perd 11 députés », sur webdo.tn, (consulté le 3 avril 2020).
  15. Frida Dahmani, « Tunisie : le député Ridha Charfeddine victime d'une tentative d'assassinat », sur jeuneafrique.com, (consulté le 9 octobre 2015).
  16. « Katibat Al Forkan derrière la tentative d'assassinat de Ridha Charfeddine », sur businessnews.com, (consulté le 28 novembre 2015).
  17. Frida Dahmani, « Tunisie : ce que l'on sait de la tentative d'assassinat de Ridha Charfeddine », sur jeuneafrique.com, (consulté le 9 octobre 2015).
  18. « BCE rencontre les champions du foot et du hand de l'ESS », sur mosaiquefm.net, (consulté le 30 avril 2019).