Ouvrir le menu principal
Richulf
Fonctions
Archevêque de Mayence
-
Métropolite
Évêque catholique
Biographie
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Richulf fut archevêque de Mayence, prêtre de l'église de Mayence de 787 à sa mort 813. Sa date de naissance est inconnue.

Il fut élu pour succéder à Lull au trône épiscopal de Mayence, et sacré le . L'an 799, le pape Léon III étant venu en France pour se soustraire à la violence des envieux, dont il avait éprouvé les emportements, Richulf fut un des prélats que le roi nomma pour accompagner le pontife à son retour en Italie. Richulf s'acquitta de cette commission avec dignité[1])

Le tombeau de Saint-Alban de Mayence, qui reçut l'an 406 la couronne du martyre à Mayence, était négligé depuis longtemps : Richulf se fit un devoir de le décorer comme il le méritait, et éleva sur ce monument une église qu'il enrichit d’ornements précieux.

On place au 1er décembre 805 la dédicace qu'il fit de cette église. L'an 812, il s'éleva à l’abbaye de Fulda une querelle entre l’abbé Ratgar de Fulda et ses religieux qui éclata en public. Richulf s'y rendit avec les évêques de Worms, de Wurtzbourg et d’Augsbourg pour faire cesser ce scandale, à quoi ils réussirent.

La mort de Richulfe est rapportée apres le concile de Mayence (813) au , dans la chronique d'Wurtzbourg par un annaliste saxon. L'église de Abbaye Saint-Alban devant Mayence fut le lieu de sa sépulture.

Notes et référencesModifier

  1. Lettres d'Alcuin, n° 182, nouv. éd.
  • Copié lettre par lettre de L'Art de vérifier les dates, publié en 1750 par Charles Clémencet, avec la collaboration de Maur Dantine et d'Ursin Durand.