Ouvrir le menu principal

Richard de Sainte-Anne
Image illustrative de l’article Lambert Trouvez
tableau dans l'église de Ham-sur-Heure
Bienheureux
Naissance 1585
Beignée
Décès 10 septembre 1622 
Nagasaki
Nom de naissance Lambert Trouvez
Nationalité LuikVlag.svg Principauté de Liège
Ordre religieux Frères mineurs récollets
Fête 10 septembre

Le bienheureux Lambert Trouvez (en religion Richard de Sainte-Anne OFM), né en 1585 à Beignée (Ham-Sur-Heure), alors dans la Principauté de Liège (Belgique), et mort (brûlé vif) le 10 septembre 1622, à Nagasaki (Japon) est un prêtre franciscain récollet, missionnaire au Japon. Mort pour la foi il fut béatifié le 7 juillet 1867 par Pie IX.

BiographieModifier

Après ses premières études Lambert Trouvez travaille comme apprenti-tailleur. Cependant attiré par la vie religieuse il entre chez les franciscains, au couvent de Nivelles en 1604: il a 19 ans. Avec l’habit religieux il prend le nom de Richard de Sainte-Anne, peut-être en souvenir de ce que, aux dires de sa mère, il fut sauvé des loups par l’intercession de sainte Anne.

Comme franciscain il exerce d’abord quelque temps son métier de tailleur, mais attiré par la réforme ‘recollettine’ de l’Ordre il obtient d’être envoyé en Italie (1606). De là il part en pays de mission.

Il est destiné aux ‘Indes Orientales’ c'est-à-dire le Nouveau Monde. Et pour ce faire on l’envoie en Espagne où il devient membre de la province franciscaine de Madrid (ainsi il est parfois connu sous le nom de ‘Ricardo de S.Ana’). En 1608 il part pour le Mexique. De là il passe aux Philippines. Comme on lui reconnaît de grandes qualités spirituelles on lui fait faire des études pour qu’il puisse accéder au sacerdoce : il est ordonné prêtre en 1611, à Cebu.

Malgré les grandes incertitudes concernant le travail missionnaire au Japon - les chrétiens sont persécutés et les missionnaires bannis - il se rend une seconde fois dans ce pays (1617) où il exerce son ministère pastoral de manière clandestine durant 4 ans. À la fin de l’année 1621 il est arrêté, ayant été trahi et dénoncé, comme le sont une trentaine de ses compagnons,

Prisonnier (à Omura) et enfermé dans une étroite cage durant de longs mois il est finalement brûlé vif le 10 septembre 1622, à Nagasaki, en compagnie d’une quarantaine de compagnons d’infortune, femmes et enfants, missionnaires étrangers de divers ordres religieux, et laïcs japonais et coréens. D’autres sont décapités. En tout 52 chrétiens sont mis à mort. C’est ce que l’on appelle le 'Grand martyre de Nagasaki' (1622).

Avec les autres le frère Richard de Sainte-Anne fut déclaré ‘martyr’ et béatifié le 7 juillet 1867 par Pie IX.

SouvenirModifier

  • La maison natale du bienheureux, dans la rue Ranwez, à Beignée est toujours visible. L’église Saint-Martin de Ham-sur-Heure possède un autel dédié au bienheureux martyr.
  • Depuis 2003 une procession annuelle, la ‘Marche du Bienheureux Richard’ circule à nouveau dans les rues du village, comme c’était souvent le cas dans les années 1970.

Liens externesModifier