Richard Vogt (ingénieur)

Richard Vogt
Naissance
Schwäbisch Gmünd (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)
Décès [1]
Santa Barbara (Californie) (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Domaines aéronautique
Influencé par Ernst Heinrich Heinkel
Claude Dornier
Renommé pour Blohm & Voss BV 141

Richard Vogt, né le à Schwäbisch Gmünd près de Stuttgart en Allemagne et mort le à Santa Barbara (Californie) aux États-Unis, est un pilote et ingénieur en aéronautique allemand. Il fut le concepteur en chef de la Hamburger Flugzeugbau, filiale aéronautique des chantiers navals Blohm & Voss, dans l'entre-deux-guerres et la Seconde Guerre mondiale.

JeunesseModifier

Richard Vogt révèle très tôt des dispositions pour l'aéronautique, car il est encore au lycée lorsqu'il conçoit ses deux premiers aéroplanes. Il effectue un premier vol comme passager à bord d'un de ces avions, mais il ne tarde pas à voler seul.

Première Guerre mondialeModifier

Pendant la Première Guerre mondiale, ses qualités de pilote lui permettent de rejoindre une escadrille de reconnaissance, mais son passage dans l'aviation allemande est de brève durée : il passe en cour martiale pour avoir enfreint les ordres et poursuivi un avion français à l'intérieur des lignes adverses. Transféré dans l'infanterie, il est blessé à la première bataille de la Somme en 1916 et réformé.

Rendu à la vie civile, il intègre la division Dornier de Zeppelin, où il devient chef aérodynamicien en 1918. Dornier est le spécialiste des hydravions à coque, comme le Dornier Do X, le Dornier Do J Wal, le Dornier Do 18. Cette expérience lui sera précieuse quand il entrera chez Blohm & Voss.

Entre-deux-guerresModifier

Richard Vogt suit des études d'ingénieur à Stuttgart durant trois ans, puis rejoint Heinkel, et part en 1923 au Japon chez Kawasaki en qualité de représentant de Dornier. Durant cette période, il dessine des chasseurs et des bombardiers. Dix ans plus tard, en 1933, il regagne l'Allemagne comme directeur en chef concepteur de la division avions de Blohm & Voss. Au cours de la décennie suivante, il se conçoit une solide réputation grâce à la création d'une dizaine d'appareils d'entraînement, de chasse, de reconnaissance, ou de transport, du biplan léger à l'hydravion à coque super-lourd.

En 1935, il dessine notamment le Blohm & Voss Ha 139, un hydravion à flotteurs quadrimoteur destiné au transport postal ou de fret au-dessus de l'océan Atlantique. Deux ans plus tard, en 1937 la Lufthansa prend livraison des deux premiers exemplaires, le Nordmeer et le Nordwind, et les met en service en août 1937 vers New York avec escale aux Açores. Les améliorations entreprises durant l'hiver 1937-1938 débouchent sur le Ha 139B Nordstern, doté d'une plus grande autonomie, et sur un dérivé terrestre, le Blohm & Voss BV 142.

Le Blohm & Voss BV 141 est sans doute la contribution la plus étonnante de Richard Vogt à l'aviation allemande. L'appareil, asymétrique, disposait d'un cockpit installé dans l'aile, indépendant du fuselage, ce qui donnait à l'équipage une excellente visibilité.

Voué à la création, Vogt refuse à deux reprises des propositions qui feraient de lui un chef de production.

Seconde Guerre mondialeModifier

 
Blohm & Voss BV 138
 
Blohm & Voss BV 238
 
Blohm & Voss BV 141

Durant la Seconde Guerre mondiale, les travaux du bureau d'études Blohm & Voss sous la direction de Richard Vogt s'orientèrent dans deux directions :

Après-guerreModifier

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Vogt s'expatrie aux États-Unis où il intervient pendant huit ans comme consultant auprès de l'United States Air Force à Wright Field. Au cours des années 1950, entre autres recherches, il mène une étude qui va aboutir à la naissance du bombardier supersonique North American XB-70, travaille pendant cinq ans au sein de l'Aerophysics Corporation à Santa Barbara (Californie), avant d'accepter l'offre de Boeing qu'il avait refusée trente ans plus tôt. Son activité, très diversifiée, couvre aussi bien les missiles que les avions commerciaux. Il restera fidèle au constructeur de Seattle jusqu'à son départ en retraite, à l'âge de 72 ans. Il meurt à Santa Barbara (Californie), en .

Avions conçus par Richard VogtModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Vogt Death Records » (consulté le 23 juillet 2017)

BibliographieModifier

Sites webModifier