Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durr.

Richard Dürr
Image illustrative de l’article Richard Dürr
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance
Lieu Saint-Gall
Décès (à 75 ans)
Lieu Lausanne
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1959-1961 Drapeau : Suisse BSC Young Boys
1961-1971 Drapeau : Suisse Lausanne-Sports
1971-1972 Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1962-1968 Drapeau : Suisse Suisse 29 (1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
Drapeau : Suisse Stade Lausanne
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Richard Dürr est un joueur puis entraîneur de football suisse né le à Saint-Gall et mort le à Lausanne.

BiographieModifier

Richard Dürr naît le à Saint-Gall. Formé au SC Brühl Saint-Gall, il commence sa carrière en première division avec le BSC Young Boys, club avec lequel il est notamment champion de Suisse en 1960. Il joue ensuite pendant 10 ans au FC Lausanne-Sports, remportant la Coupe de Suisse en 1962 et en 1964 et devenant champion suisse en 1965. Il atteint également le quart de finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1965, qu'il perd contre West Ham. Joueur emblématique de ce club, il devient très populaire auprès du public lausannois pour son aisance technique et sa jovialité. Dürr termine sa carrière en ligue A avec Neuchâtel Xamax. Il joue 29 matchs et marque un but avec l'équipe nationale, participant aux Coupes du monde de 1962 au Chili et de 1966 en Angleterre. En 1965, il fonde un bar qu'il tiendra pendant presque cinquante ans. Dürr passe plus de vingt ans avec le Stade Lausanne comme joueur puis entraîneur et président. Il meurt le à Lausanne à l'âge de 75 ans des suites d'un cancer[1],[2],[3].

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Dubath, « Richard Dürr, grande figure du Lausanne-Sport, est décédé », 24 heures, (consulté le 30 mai 2014)
  2. « "King Richard" s'est éteint », Radio télévision suisse, (consulté le 30 mai 2014)
  3. Jean-Daniel Henchoz, « Richard Dürr, venu du pays des brodeurs à vidy », sur fcslo.ch, (consulté le 30 mai 2014)