Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canal.
Richard Canal
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Canal lors d'un interview à Tunis, décembre 2013
Naissance (66 ans)
Tarascon-sur-Ariège, Ariège
Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Richard Canal, né le à Tarascon-sur-Ariège, est un écrivain / scénariste français de science-fiction, de roman noir et de littérature générale.

BiographieModifier

Docteur de l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier[1], il devient maître de conférences en informatique. Passionné par l'Afrique et l'Asie, il y a vécu de nombreuses années. Il a enseigné l'intelligence artificielle, les systèmes multi-agents et les algorithmes génétiques, a dirigé des départements de mathématiques informatique, des projets dans l'enseignement supérieur pour la coopération française au Sénégal et au Cameroun, une antenne de l'AUF au Laos et des Instituts de la Francophonie au Vietnam[2] et en Tunisie[3].

Insensible au phénomène de mode, Richard Canal est un ardent défenseur d'une science-fiction littéraire et stylisante. Il publie sa première nouvelle, intitulée Préméditation dans Extraordinaire magazine en 1982. Son premier écrit de science-fiction paraît dans la revue Fiction en avril 1983. Sa nouvelle C.H.O.I.X est couronnée au début de 1986 par un prix décerné annuellement par la revue québécoise Solaris[4], puis sa nouvelle Étoile (1988) reçoit le grand prix de l'Imaginaire 1989[5].

La Malédiction de l'éphémère (1986) est son premier roman. Il décroche coup sur coup le prix Rosny-Aîné pour Ombres blanches en 1994[6] et pour Aube noire en 1995[6].

Il fait ses débuts dans le roman noir dès 1998 avec La Route de Mandalay. Son deuxième roman noir, Cyberdanse macabre (1999), a pour héros l'astrophysicien Mark Sidzik, un scientifique réputé, doublé d'un fin limier, qui enquête sur une multinationale de microprocesseurs frauduleuse associée à des pirates d'Internet. Gandhara (2018), tout en rendant hommage au roman noir classique à la Chandler ou Hammett est aussi un thriller postmoderne. Il raconte le périple d'un détective de Nice à Londres, de Bangkok à Kaboul, à la poursuite de lui-même dans un monde angoissé par la menace terroriste.

ŒuvreModifier

RomansModifier

Science-fictionModifier

  • La Malédiction de l’Éphémère[7], La Découverte, 1986
  • Les Ambulances du Rêve[8], Fleuve Noir, 1986
  • La Légende Étoilés[9], Fleuve Noir, 1987
  • Les Voix Grises du Monde Gris[10], Fleuve Noir, 1987
  • Villes vertiges[11], L'Aurore, 1988
  • Swap-Swap, J'ai Lu n° 2836, 1990
  • La Guerre en ce Jardin, Fleuve Noir, 1991
  • Ombres Blanches, J'ai Lu n° 3455, 1993
  • Aube Noire, J'ai Lu n° 3669, 1994
  • Le Cimetière des Papillons[12], J'ai Lu n° 3908, 1995
  • La Malédiction de l’Éphémère (révisée)[13], J'ai Lu, 1996
  • Les Paradis Piégés[14], J'ai Lu n° 4483, 1997
  • Animamea (révisée de 2,3,4)[15], Infini sans frontière, 2003
  • Deloria[16],[17], Mnémos, 2006

Polar / ThrillerModifier

Littérature généraleModifier

NouvellesModifier

RécompensesModifier

SourcesModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et référencesModifier

  1. SUDOC 042198534
  2. (en) Institut Francophone International, « Les Directeurs de l’IFI », sur Institut Francophone International
  3. Christophe Batier, « Appel à contribution Richard Canal »,
  4. « 1986 | Résultats de recherche | Revue Solaris », sur www.revue-solaris.com
  5. (en-US) « 1989 Grand Prix de l'Imaginaire », sur www.isfdb.org
  6. a et b « Prix Rosny aîné : lauréats | Quarante-Deux/un Honneur insoutenable », sur www.quarante-deux.org
  7. Roland C. WAGNER, Alexandre Stéphane GARCIA, La Malédiction de l'éphémère - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  8. Éric SANVOISIN, Les Ambulances du rêve - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  9. Éric SANVOISIN, La Légende étoilée - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  10. Richard COMBALLOT, Les Voix grises du monde gris - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  11. Éric SANVOISIN, Villes-vertige - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  12. Dominique WARFA, Le Cimetière des papillons - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  13. Alexandre Stéphane GARCIA, Jean-Claude DUNYACH, Roland C. WAGNER, La Malédiction de l'éphémère - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  14. Jean-Claude DUNYACH, Les Paradis piégés - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere (consulté le 3 mars 2018).
  15. Jean-Claude DUNYACH, Animamea - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  16. Jean-Pierre LION, « La Légende des Frahmabores - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations », sur www.belial.fr
  17. Jérôme Vincent, « La Légende des Frahmabores », sur www.actusf.com
  18. Pascal PATOZ, Denis GUIOT, Bruno PARA, Philippe BOULIER, Cyberdanse macabre - Richard CANAL - Fiche livre - Critiques - Adaptations sur le site NooSFere.
  19. isabelle roche, « Richard Canal, L’ombre du Che | lelitteraire.com », sur www.lelitteraire.com
  20. Terresdecrivains.com, « Richard CANAL », sur www.terresdecrivains.com

Voir aussiModifier