Rhamphorhynchus

Rhamphorhynchus
Description de cette image, également commentée ci-après
Moulage de Rhamphorhynchus muensteri (la tête a été reconstituée).
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Ordre  Pterosauria
Sous-ordre  Rhamphorhynchoidea
Famille  Rhamphorhynchidae

Genre

 Rhamphorhynchus
Meyer, 1847

Espèces de rang inférieur

  • R. muensteri
  • R. gemmingi
  • R. longiceps

Rhamphorhynchus est un genre éteint de ptérosaures du Jurassique supérieur. Son nom signifie « bec-mâchoire ».

DescriptionModifier

 
Dessins d'une reconstitution du crâne.

Ce ptérosaure du Jurassique était une créature « effrayante » dont les ailes avaient une envergure d'environ 2 mètres. Il est moins spécialisé que les ptérodactyles plus tardifs. Il possède une queue allongée et rigide, renforcée par des ligaments qui se termine par un « gouvernail » en forme de losange.

Il est équipé d'un large bec garni de dents tranchantes, saillantes, orientées et courbées vers l'avant et s’engrenant, à la fermeture des mâchoires, les unes au contact des autres.

Certains fossiles ont été découverts en Angleterre, mais les mieux préservés proviennent de la carrière de calcaire de Solnhofen en Bavière. Un certain nombre de fossiles conservent, outre le squelette, la trace de tissus souples, notamment les ailes et la queue.

PaléobiologieModifier

 
R. muensteri capturant un calmar du genre Plesioteuthis.

Rhamphorhynchus devait se nourrir principalement de poissons en les harponnant au vol ; on pense qu'il pêchait en draguant l'eau avec son bec et en conservant ses proies dans une poche à la façon des pélicans. Son régime alimentaire constitué de poissons et de céphalopodes a été confirmé par l'observation de son contenu stomacal fossile et par ses coprolithes[1]. Ce comportement de piscivores aériens, est remis en cause par certains paléontologues qui pensent qu'il capturaient ses proies en plongeant dans l'eau à l'instar de la plupart des oiseaux aquatiques actuels[2].

En 2020, un fossile de céphalopodes de l'ordre des calmars, Plesioteuthis subovataa, été découvert dans le calcaire de Solnhofen avec une dent de Rhamphorhynchus muensteri plantée dans le corps, prouvant ainsi directement que ces ptérosaures se nourrissaient, entre autres, de mollusques[3],[4].

CaractéristiquesModifier

  • envergure : 2 m
  • longueur : 1,50 m
  • tête : 20 cm / queue : 1 m
  • bec très sensible
  • dents orientées vers l'extérieur
  • avant un bec corné

Dans la culture populaireModifier

Rhamphorhynchus apparaît dans quelques œuvres de fiction où sa taille est très exagérée :

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. (en) E. Frey et H. Tischlinger, « The Late Jurassic pterosaur Rhamphorhynchus, a frequent victim of the ganoid fish Aspidorhynchus? », PLOS ONE, vol. 7, no 3,‎ , e31945 (PMID 22412850, PMCID 3296705, DOI 10.1371/journal.pone.0031945)
  2. (en) M. P. Witton, « Were early pterosaurs inept terrestrial locomotors? », PeerJ, vol. 3,‎ , e1018 (PMID 26157605, PMCID 4476129, DOI 10.7717/peerj.1018)
  3. (en) « Jurassic Fossil Shows Pterosaurs Preyed on Soft-Bodied Cephalopods », sur http://www.sci-news.com/, (consulté le 16 février 2020)
  4. (en) R. Hoffmann et al. 2020. Pterosaurs ate soft-bodied cephalopods (Coleoidea). Sci Rep 10, 1230; doi: 10.1038/s41598-020-57731-2

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Rhamphorhynchus Meyer, 1847

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier