Ouvrir le menu principal

La Revue wagnérienne  
Brünnhilde, lithographie par Odilon Redon(RW, 8 août 1885).
Brünnhilde, lithographie par Odilon Redon
(RW, 8 août 1885).

Discipline Musicologie, esthétique, poésie
Langue Français
Directeur de publication Édouard Dujardin
Publication
Maison d’édition (Paris, France)
Période de publication 1885 à 1888
Fréquence Mensuel
Indexation
ISSN 2022-4540

La Revue wagnérienne est une revue française fondée à Paris[1] en 1885, consacrée à l'étude critique et à l'histoire quotidienne de l'œuvre de Richard Wagner. Mensuelle[2], elle paraît pendant trois ans, de février 1885 (deux ans après la mort du compositeur) à juillet 1888.

ProtagonistesModifier

Fondateur-DirecteurModifier

Édouard Dujardin

Mécènes et parrainsModifier

Pierre de Balaschoff, Agénor Boissier, Alfred Bovet, Houston Stewart Chamberlain, le comte de Dysart, le baron Emmanuel de Graffenrield, Marius Fontane, madame Hellmann, madame Pelouze, le comte Henri de Valgorge, et l'Association wagnérienne universelle.

RédacteursModifier

Textes repris
  • Charles Baudelaire, « Interprétation par Baudelaire », extrait de Richard Wagner et Tannhaeuser à Paris, 1861
  • Franz Liszt, « Paraphrase », extrait de Lohengrin et Tannhaeuser de Richard Wagner, 1851
  • Gérard de Nerval, Souvenirs sur Lohengrin, 1849
  • Richard Wagner, Beethoven ; Le prélude de Lohengrin, commentaire-programme ; L'Évocation d'Erda ; Fragments inédits (I : Programme au prélude de Tristan ; II : Programme au prélude du troisième acte des Maîtres [chanteurs] - III : Programme au prélude de Parsifal - IV : Esquisse au drame buddhique : les Vainqueurs).

IllustrateursModifier

Jacques-Émile Blanche, Fantin-Latour, Odilon Redon.

Tables des matièresModifier

Première série (février 1885 - janvier 1886)Modifier

Deuxième série (février 1886 - janvier 1887)Modifier

Troisième série (février 1887 - juillet 1888)Modifier

NotesModifier

  1. Les bureaux de la revue étaient situés 24, rue des Martyrs.
  2. Sauf en 1888, la dernière année, où il n'y eut qu'un numéro, en juillet.
  3. Haut-fonctionnaire belge, père de l'artiste Henri Evenepoel.

SourcesModifier