Ouvrir le menu principal

La revitalisation linguistique est un processus cherchant à empêcher une langue de disparaître et à la faire revivre.

PrésentationModifier

Le seul exemple de résurrection réussie d'une langue morte est celui de l'hébreu[1] : cette langue n'était plus parlée depuis le IIe siècle et a été revitalisée au XXe siècle, redevenant la langue maternelle de la majorité de la population israélienne[2].

Notes et référencesModifier

  1. Abdelaziz Berkaï, « Une leçon de patriotisme linguistique. La résurrection de l’hébreu : serait-elle possible aujourd’hui ? », Arborescences: Revue d'études françaises, no 1,‎ , p. 0 (ISSN 1925-5357, DOI 10.7202/1001943ar, lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  2. Ghil'ad Zuckermann et Michael Walsh, « Stop, Revive, Survive: Lessons from the Hebrew Revival Applicable to the Reclamation, Maintenance and Empowerment of Aboriginal Languages and Cultures », Australian Journal of Linguistics, vol. 31,‎ , p. 111–127 (lire en ligne)

Voir aussiModifier