Renault Super Goélette

utilitaire léger (1965-1982)

Renault / Saviem
Super Goélette SG2
Image illustrative de l’article Renault Super Goélette
Saviem Super Goélette SG2 plateau

Appelé aussi SG1 ; SG2 ; SG3 ; SB2
Alfa Romeo A15
MAN 270
Avia A15/A20/A21/31/75
Madara 201
Marque Renault
Drapeau de la France Saviem
Drapeau de la France RVI
Années de production 1965 - 1982
1969 - 2000 (Avia)
Classe Utilitaire léger
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Blainville-sur-Orne
Shumen, Bulgarie
Moteur et transmission
Énergie Essence / Diesel
Moteur(s) 4 cylindres
  • Essence
  • Renault 671-2 « Étendard »
  • Renault 817-01
  • Diesel
  • Saviem 580-03
  • Saviem 591-01
  • Saviem 599-01/03 injection directe
  • Renault 712-01/03 injection directe
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée E : 2 141 / 2 607
D : 2 720 - 3 017 / 3 319 cm3
Puissance maximale E : 65 - 73 ch
D : 70 - 72 ch DIN
Couple maximal à 2 000 tr/mn :
156 - 200 / 191 N m
Transmission Propulsion, traction (SB2)
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports synchronisés
Poids et performances
Poids à vide 1 520 à 2 100 kg
Vitesse maximale (limitée) 90 km/h
Consommation mixte 14/16 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon (à partir de 9 m3)
Plateau-ridelles bâché
Benne
Châssis-cabine
Châssis Châssis droit avec longerons en tôle d'acier emboutie
Suspensions AV : Indépendante
AV/AR : Ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques
Direction à vis globique
Freins hydraulique à tambour
Dimensions
Longueur 4 997 mm
Largeur 1 996 mm
Hauteur 2 540 mm
Chronologie des modèles

La Super Goélette SG2 est un utilitaire léger fabriqué par Renault et Saviem. Il fut commercialisé par Renault de 1965 à 1970, puis par Saviem de 1971 à 1980 et enfin par Renault Véhicules Industriels de 1980 à 1982. La Super Goélette fait partie de la petite gamme des utilitaires Renault / Saviem (P.T.A.C. de 3,5 tonnes). Elle est la version véhicule léger du camion Super Galion.

HistoriqueModifier

Sous la marque Renault (1965 - 1970)Modifier

Le 1er juin 1965[1], la Super Goélette remplace la Goélette avec de nouveaux arguments de vente : large pare-brise bombé, fin de la planche de bord en tôle, levier de vitesses au volant, roues avant indépendantes, suspension à flexibilité variable avec ressorts hélicoidaux (ressorts à lames à l'arrière avec suspension mauvaises routes pour 1967[2]), amortisseurs télescopiques et importante garde au sol. En revanche, le moteur à essence est toujours un 2,1 litres de type 671 « Étendard ». Un moteur Saviem 580-03 de 2,7 litres à préchambre de combustion est installé sur le SG2 Diesel[3].

À l'automne 1966[2], la face avant est revue : le pare-brise est agrandi vers le bas, la calandre s'inverse en abandonnant sa barre centrale et les nouveaux feux carrés sont bicolores. À l'intérieur, la planche de bord est légèrement modifiée.

En 1967 deux nouvelles variantes apparaissent: une première à quatre roues motrices[4](appelée plus tard Saviem TP3) et, en juin, une seconde à traction dénommée Trafic SB2. Cette dernière version plus spécialement destinée aux livraisons urbaines propose un plancher de chargement abaissé. Le levier de vitesses passe au plancher et l'essieu arrière est rigide avec des ressorts à lames. Elle existe en essence et diesel et son PTAC est de 4250 kg[5],[6]. La gamme SG diesel reçoit un moteur Saviem-Alfa Romeo type 599 de 3,017 litres, développant 75 ch, à injection directe licence M.A.N.. D'ailleurs, la Super Goélette s'appelle Alfa Romeo-Saviem A15[7] en Italie[8]. Le partenaire de Saviem, MAN a commercialisé le SG2 en Allemagne, le nommant MAN 270[9] .

Pour les modèles 1968 les projecteurs ronds deviennent rectangulaires avec l'arrivée de la nouvelle cabine basculante 812.

Le 3 novembre 1967, un contrat de licence avec Avia, entreprise tchèque, est signé pour fabriquer des SG2 et des SG4[5].

Fin juillet 1968, SG2 et SG4 bénéficient de nouveaux moteurs Renault: le type 817 (essence) et le type 712 (diesel) à injection directe licence M.A.N.[5].

Après 1970[10], les Renault Super Goélette deviennent les Saviem Super Goélette.

Sous la marque Saviem (1971 - 1980)Modifier

Pour 1971, une boîte de vitesses automatique à trois rapports Borg-Warner accompagnée d’un freinage assisté par servo-frein est disponible sur les divers modèles de Super Goélette SG2[5].

En janvier 1974, la Super Goélette SG3 à roues arrière jumelées, boîte de vitesses renforcée et suspension arrière à ressorts à lames est lancée avec une possibilité de PTAC porté à 4500 kg.

Pour 1977, l'aspect extérieur est une nouvelle fois modernisé grâce à une calandre élargie en plastique noir.

Le [11], à la suite de la fusion des camions Saviem et Berliet, la petite gamme est désormais vendue sous la marque Renault Véhicules Industriels (RVI).

Sous la marque Renault Véhicules Industriels (1980 - 1982)Modifier

 
Avia A21 fourgon
 
Avia A21 benne

Le fourgon Super Goélette était très présent dans la circulation automobile des années 1970 avant que le Renault Master à traction avant et sans châssis séparé ne propose le même volume utile en 1980.

En 1982, la petite gamme est remplacée par la gamme B. Toutefois, le SG2 et le SG3 ont continué à être produits pour certains marchés d’exportation[12]. En effet, en Afrique, le minibus SG2 est très apprécié. Plus tard, SG2 et SG3 ont été fabriqués sous licence en Tchécoslovaquie par Avia, et ceux-ci ont également été vendus avec des badges Renault dans certains pays. La production de la variante Avia s’est poursuivie, avec de nombreux lifting et modernisations, jusqu’en 2000, quand elle a été remplacée par la Avia D-Series (en). Le camion a également été produit au "Madara" Lorry Works à Shumen, en Bulgarie, sous licence et avec l’assistance technique d’Avia sous le nom de Madara 201, en remplacement du Madara 400 Series, qui était basé sur le camion soviétique GAZ-53[13]. L’entreprise a collaboré avec les entreprises tchécoslovaques Škoda, LIAZ et Avia.

Les différentes versionsModifier

Versions SBModifier

Les versions SB avec un PTAC de 4250 kg sont dotées d'une transmission par traction avant et proposent un plancher de chargement abaissé. Le levier de vitesses passe au plancher et l'essieu arrière est rigide avec des ressorts à lames. Elles sont plus spécialement destinées aux livraisons urbaines.
Modèles disponibles : SB2 L (essence), SB2 MB (diesel)

Versions SGModifier

 
Saviem Super Goélette SG2 plateau
  • SG1

Version de Base

  • SG2
 
Renault Super Goélette SG3 benne basculante (à partir de 1977)

La version SG2 possède des roues simples à l'essieu arrière.
Modèles disponibles : L 35 ; L 37 ; MB 35 ; MB 38 ; Huet

  • SG3

La version SG3 possède des roues jumelées à l'essieu arrière avec un PTAC de 3500 à 4500 kg.
Modèles disponibles : D 35 ; D 45

  • SG4 et SG5

Ce sont les versions poids lourd des SG2 et SG3. La version SG5 est une déclinaison de la SG4 avec un PTAC porté de 6000 à 7300 kg.

Versions TPModifier

  • TP3

Les versions TP3 sont les modèles tout-terrain (4x4) conçus sur base SG2/SG4.

CaractéristiquesModifier

MotorisationsModifier

Essence Version L : 2,141 litres (type 671) « Étendard » 65 ch puis 2,6 litres 75 ch (type 817).
Diesel Version MB : 2,72 litres (type 580) 70 ch puis 3,32 litres 75 ch (65 ch sur SG1) à injection directe procédé M.A.N. (type 712).

Moteur Essence Type 671[14]

  • Marque du moteur : SAVIEM / RENAULT
  • 4 Cylindres - 4 Temps
  • Alésage : 88 mm - course : 88 mm
  • Cylindrée : 2,141 litres
  • Puissance fiscale : 12 CV
  • Puissance maxi : DIN 65 ch à 3200 tr/min
  • Couple maxi : DIN 16 mkg à 2000 tr/min
  • Capacité du circuit d'eau avec vase d'expansion: 10 L
  • Capacité du circuit d'huile : 6 L

Moteur Essence Type 817[15]

  • Marque du moteur : SAVIEM / RENAULT
  • 4 Cylindres - 4 Temps
  • Alésage : 92 mm - course : 96 mm
  • Cylindrée : 2,6 litres
  • Puissance fiscale : 12 CV
  • Puissance maxi : DIN 53.65 kW (73 ch) à 3200 tr/min
  • Couple maxi : DIN 20 m.daN (20.5 mkg) à 2000 tr/min
  • Capacité du circuit d'eau avec vase d'expansion: 16 L
  • Capacité du circuit d'huile : 6 L

Moteur Diesel Type 712

  • Marque du moteur : M.A.N
  • 4 Cylindres - 4 Temps injection M
  • Alésage : 98 mm - course : 110 mm
  • Cylindrée : 3,32 litres
  • Puissance fiscale : 11 CV
  • Puissance maxi : DIN 52.9 kW (72 ch) à 3200 tr/min
  • Couple maxi : DIN 19.1 m.daN (19.5 mkg) à 2000 tr/min
  • Capacité du circuit d'eau avec vase d'expansion: 11.5 L
  • Capacité du circuit d'huile : 8 L

Les châssisModifier

Châssis Fourgon SG2 Moteur Essence PropulsionModifier

Version SG2 - L 35

  • Pavillon N
    • Hauteur : 2532 mm
    • Longueur : 4997 mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • Charge Utile : 1 560 kg
  • Pavillon S
    • Hauteur : 2 682 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • Charge Utile : 1 550 kg

Version SG2 - L 37

  • Pavillon N
    • Hauteur : 2 532 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 700 kg
    • Charge Utile : 1 760 kg
  • Pavillon S
    • Hauteur : 2 682 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 700 kg
    • Charge Utile : 1 750 kg

Châssis Fourgon SG2 Moteur Diesel PropulsionModifier

Version SG2 - MB 35

  • Pavillon N
    • Hauteur : 2 542 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • Charge Utile : 1 360 kg
  • Pavillon S
    • Hauteur : 2 692 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • Charge Utile : 1 350 kg

Version SG2 - MB 38

  • Pavillon N
    • Hauteur : 2 542 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 800 kg
    • Charge Utile : 1 660 kg
  • Pavillon S
    • Hauteur : 2 692 mm
    • Longueur : 4 997 mm
    • PTAC : 3 800 kg
    • Charge Utile : 1 650 kg

Châssis Cabine SG2 Moteur Essence PropulsionModifier

Version SG2 - L 35

  • Châssis N (Court)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 4 614 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 520 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg
  • Châssis L (Moyen)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 5 168 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 540 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg
  • Châssis XL (Long)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 6 007 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 590 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg

Version SG2 - L 37

  • Châssis N (Court)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 4 614 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 520 kg
    • PTAC : 3 700 kg
    • PTRA : 5 200 kg
  • Châssis L (Moyen)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 5 168 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 540 kg
    • PTAC : 3 700 kg
    • PTRA : 5 200 kg
  • Châssis XL (Long)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 6 007 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 590 kg
    • PTAC : 3 700 kg
    • PTRA : 5 200 kg

Châssis Cabine SG2 Moteur Diesel PropulsionModifier

Version SG2 - MB 35

  • Châssis N (Court)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 4 614 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 720 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg
  • Châssis L (Moyen)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 5 168 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 740 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg
  • Châssis XL (Long)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 6 007 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 790 kg
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 000 kg

Version SG2 - MB 38

  • Châssis N (Court)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 4 614 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 720 kg
    • PTAC : 3 800 kg
    • PTRA : 5 200 kg
  • Châssis L (Moyen)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 5 168 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 740 kg
    • PTAC : 3 800 kg
    • PTRA : 5 200 kg
  • Châssis XL (Long)
    • Hauteur : 2 180 mm
    • Longueur : 6 007 mm
    • Poids à vide (Cabine) : 1 790 kg
    • PTAC : 3 800 kg
    • PTRA : 5 200 kg

Châssis SG3Modifier

Version SG3 - D 35

    • Hauteur : ? mm
    • Longueur : ? mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 5 750 kg

Version SG3 - D 45

    • Hauteur : ? mm
    • Longueur : ? mm
    • PTAC : 4 500 kg
    • PTRA : 6 000 kg

Version TP3Modifier

Version TP 3 Essence

  • Châssis Type : TP 3 L 39
    • Moteur : Essence de 73 ch
    • Hauteur : 2 410 mm
    • Longueur : 5 598 mm
    • PTAC : 3 950 kg
    • PTRA : 4 750 kg

Version TP 3 Diesel

  • Châssis Type : TP 3 MB 35
    • Moteur : Diesel de 72 ch
    • Hauteur : 2 410 mm
    • Longueur : 5 598 mm
    • PTAC : 3 500 kg
    • PTRA : 4 250 kg
  • Châssis Type : TP 3 MB 39
    • Moteur : Diesel de 72 ch
    • Hauteur : 2 410 mm
    • Longueur : 5 598 mm
    • PTAC : 3 950 kg
    • PTRA : 4 700 kg

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Gabriel Jeudy, Les camions de chez nous en couleurs, éditions E.T.A.I
  2. a et b L'argus, 6 octobre 1966.
  3. « Étude Technique: Saviem SG 2 D - SG 4 D » [« Technical Study »], E.T.A.I, no 57D,‎ (lire en ligne [archive du ] [PDF])
  4. Charge-Utile no 142, octobre 2004.
  5. a b c et d « Renault – Saviem : les poids plumes à l’aise partout ! », sur Fondation de l'Automobile Marius-Berliet (consulté le ).
  6. L'argus, 7 décembre 1967.
  7. « A.R.O.C. Alfissima »
  8. A. J. P. Wilding, « Lightweights in the limelight », Temple Press, London, vol. 126, no 3242,‎ , p. 112–113 (ISSN 0010-3063)
  9. A. J. P. Wilding, « MAN changes through the range at Frankfurt », Temple Press, London, vol. 126, no 3234,‎ , p. 43 (ISSN 0010-3063)
  10. Jean-Yves Brouard et Michel Fontany, Les véhicules du service public de chez nous, éditions MDM.
  11. Nicolas Tellier, La fabuleuse aventure du S45, Massin éditeur.
  12. L'argus, 30 septembre 1982.
  13. « Commercial leaflet for the Madara 201 », (consulté le )
  14. Pierre Borne, « La Super Goélette Renault Saviem », L'Auto-Journal, no 417,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le )
  15. « Fiche technique SG2 » (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier