Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Renaud de La Genière

(Redirigé depuis Renaud de la Genière)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramée.
Renaud de La Genière
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Henri Renaud de La Genière de La Ramée de Sèpres, né le et mort le , est un haut fonctionnaire français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'Yves de La Genière et de Marcelle Montigny[1], il est licencié en droit, diplômé de Sciences-Po Paris et ancien élève de l'ENA (1948-1949). Il est l'arrière petit-fils du préfet Pabot du Chatelard.

Sorti dans l'inspection des Finances, il est nommé conseiller technique au cabinet d'Antoine Pinay de 1958 à 1959, puis directeur du Budget de 1967 à 1974. Il préside de 1978 à 1985 l'Institut des hautes études scientifiques[2] (IHES). En 1974 il est nommé deuxième sous-gouverneur de la Banque de France, puis premier sous-gouverneur la même année, poste qu'il occupe jusqu'en 1979 avant de devenir gouverneur[3] jusqu'en 1984.

De 1986 à 1990, il préside la Compagnie financière de Suez, dont il mène à bien la privatisation. Sous sa présidence, le groupe Suez prend le contrôle de la Société générale de Belgique et lance une OPA contre l'assureur Victoire[4].

Vie privéeModifier

Il épouse en 1952, Juliette Massenet, élue en 2000 à l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sœur de Jean Montigny [1].
  2. « Liste des anciens présidents », Institut des hautes études scientifiques, 28 mai 2008 sur le site ihes.fr, consulté le 3 juin 2008.
  3. « Palais de l'Élysée, prestation de serment de Renaud de La Genière, gouverneur de la Banque de France le 28 novembre 1979 », site chan.archivesnationales.culture.gouv.fr.
  4. Jannick Alimi, « La Guerre des deux amis », L'Expansion, 3 septembre 1992 [lire en ligne] sur le site lexpansion.com, consulté le 3 juin 2008.
  5. a et b « Renaud de La Genière », sur le site bookfinder.com, consulté le 18 juillet 2008.

AnnexesModifier