René Daveluy

contre-amiral français

Officier général francais 2 etoiles.svg René Daveluy
Naissance
Étampes
Décès (à 75 ans)
Tunis
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Marine nationale française
Grade Contre-amiral
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions attaché naval

Le contre-amiral Marie Isidore René Daveluy, né le à Étampes et mort le à Tunis, est un fusilier, torpilleur et explorateur français, créateur de l'aéronautique navale française. On lui doit l'invention du périscope pour les sous-marins.

BiographieModifier

René Daveluy, fils de Xavier Daveluy, notaire à Étampes, et de Sophie Charroy, est né à Étampes, alors en Seine-et-Oise, le , mort à Tunis (Tunisie), le . Il est le neveu de saint Antoine Daveluy, évêque de Séoul mort martyr en 1866.

Il se marie dans le 16e arrondissement de Paris le , avec Gabrielle Delphine Amélie Dupont ( - ) qui lui donne une fille, Simone Daveluy.

Il est le beau grand-père de l'ingénieur général de l'Armement André Gempp[1], père du Bathyscaphe FNRS 3, et l'arrière-grand-père du vice-amiral d'escadre Benoît Chomel de Jarnieu, directeur du personnel de la Marine nationale. Il entretint une correspondance avec sa cousine Marie-Claire Daveluy, écrivain québécois.

René Daveluy est diplômé de l'École supérieure de Marine, membre de l'Académie de marine à partir de 1921 et de l'Académie du Var, attaché naval à l'ambassade de France à Tunis.

En 1897 et 1898, il est commandant du premier sous-marin français, le Gymnote, où il est cité à l'ordre du jour pour un accident survenu sur le bâtiment. Le ministre de la Marine Théophile Delcassé l'autorise à apprendre à piloter les aéroplanes.Sous sa responsabilité, en , la Marine Nationale détache dans les écoles de pilotage Henri Farman, et Louis Blériot. Daveluy est le premier commandant de la Base d'aéronautique navale de Fréjus-Saint Raphaël, en 1912, puis le commandant de la première division de l'Armée navale en 1916. Chef d'État-major de l'amiral commandant la flotte de la Méditerranée, il est un des acteurs de la démonstration navale du contre le roi Constantin Ier de Grèce.

Co-inventeur, avec Louis-Hippolyte Violette, du périscope pour les sous-marins[2] , il contribue fortement à développer la pensée stratégique, et préconise très tôt l'emploi des sous-marins et la création de l'aviation maritime avant la Première Guerre mondiale.

Historien maritime de réputation mondiale[réf. nécessaire], aimant les montres et les calculs[réf. souhaitée], il rend de grands services à Richard-Foy, commandant de l'aviso la Meurthe, dans l'exploration de l'archipel Crozet en 1887. Il commande des torpilleurs à la Défense mobile de Rochefort, d'Algérie, et de Cherbourg en 1895 et 1896, en Tunisie de 1900 à 1902. Il commande également le contre-torpilleur Faucon en 1908 et 1909, le cuirassé Courbet en 1915. Il fait les campagnes de Madagascar, du Siam, et de la Première Guerre mondiale.

Il est inhumé à Amiens, au cimetière de La Madeleine, à quelques pas de Jules Verne.

PublicationsModifier

  • Utilisation militaire des sous-marins, 1900
  • Étude sur le combat naval, 1902
  • L'esprit de la guerre navale (en 3 vol. : 1, La stratégie ; 2, La tactique ; 3, L'organisation des forces)
  • La lutte pour l'empire de la mer (la guerre russo-japonaise de 1905), Presses du Midi, 1906 (réédition 2014, sur La boutique de la cambuse des introuvables)
  • Les évènements de Grèce, 1917
  • Les enseignements maritimes de la guerre anti-germanique de 1914-1918, Presses du Midi, 1919 (réédition 2014, sur La boutique de la cambuse des introuvables)
  • L'action maritime pendant la guerre anti-germanique (en 2 vol.), 1920
  • Ma famille, 1934
  • Réminiscences : mémoires (en 2 vol.), Economica, 1939 (réédition 1995)
  • Mémoires maritimes, éd. par Pierre Daveluy de Pierregot, 1993
  • Ma famille (du manuscrit de 1936), éd. par Pierre Daveluy de Pierregot, 2008

DécorationsModifier

Sources et bibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier