René-Auguste Chouteau

négociant en fourrures et explorateur, fondateur de la ville de Saint-Louis, Missouri

René-Auguste Chouteau, né le à La Nouvelle-Orléans et mort le à Saint-Louis, est un Franco-Louisianais, riche négociant en fourrure et cofondateur de la ville de Saint-Louis, dans le futur État du Missouri, à l'époque de la Louisiane française.

René-Auguste Chouteau
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière du Calvaire de Saint-Louis (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Marchand, explorateur, propriétaire d'esclavesVoir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marie-Thérèse Bourgeois Chouteau (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

René-Auguste Chouteau est né à La Nouvelle-Orléans le . Sa mère Marie-Therese Bourgeois Chouteau, séparée de son mari, vit avec Pierre Laclède dont elle a 4 enfants.

Durant l'occupation de la Louisiane française par les forces militaires espagnoles, le commerce de peau est désorganisé, René-Auguste Chouteau étend ses activités, notamment dans la culture du chanvre.

Néanmoins, René-Auguste Chouteau fait fortune avec le commerce de la fourrure auprès des Amérindiens de la Nation Osages et des trappeurs franco-louisianais et canadiens-français qui troquent avec eux. Il devient le secrétaire de son beau-père Pierre Laclède et reprend ses affaires commerciales après la mort de celui-ci en 1778.

À 14 ans, il part de La Nouvelle-Orléans avec une expédition envoyée par la Compagnie des fourrures de la Louisiane, pour aller bâtir un comptoir sur les rives du Mississipi. Il est le lieutenant de l'expédition, sous les ordres de son beau-père Pierre Laclède, un des plus riches actionnaires de la compagnie, avec lequel il fonde la ville de Saint-Louis (Missouri).

Son neveu, François Chouteau, est le fondateur de la ville de Kansas City dans le futur État du Missouri.

Après la vente de la Louisiane, en 1803, par Napoléon Ier aux Américains, René-Auguste Chouteau continue à vivre à Saint-Louis dans le négoce de la fourrure.

En mars 1815, le président américain, James Madison, convoque René-Auguste Chouteau ainsi que William Clark, gouverneur du Territoire du Missouri, et Ninian Edwards, gouverneur du Territoire de l'Illinois afin de préparer un accord de paix avec les Sioux sous le nom de Traité de Portage des Sioux.

Il est le mentor et conseiller du sénateur Thomas Hart Benton notamment au début de sa carrière comme défenseur juridique des intérêts des Franco-Louisianais.

René-Auguste Chouteau est mort le . Il est enterré au cimetière Bellefontaine de Saint-Louis.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

  • (en) Auguste Chouteau, A Fragment of Col. Auguste Chouteau's Narrative of the Settlement of St. Louis, Saint-Louis, Knapp and Co., 1858 ;
  • (en) Paul Edmond Beckwith, Creoles of St. Louis, Saint-Louis, Nixon-Jones, 1893 ;
  • (en) Walter Barlow Stevens, St. Louis : The Fourth City, 1764-1911, Saint-Louis, S.J. Clarke Co., 1911 ;
  • (en) Kieran Doherty, Ranchers, Homesteaders and Traders : Frontiersmen of the South-Central States ;
  • (en) William E. Foley, The First Chouteaus: River Barons of St. Louis, Urbana, University of Illinois Press, 1983 ;
  • (en) Shirley Christian, Before Lewis and Clark : The Story of the Chouteaus, the French Dynasty That Ruled America's Frontier, New York, Farrar, Straus and Giroux, 2004 ;
  • (en) Stan Hoig, The Chouteaus, First Family of the Fur Trade, Albuquerque, University of New Mexico Press, 2008.

Liens externesModifier