Ouvrir le menu principal

SituationModifier

Au terme de la Constitution du pays, l'Église catholique romaine a le statut d'Église nationale. L'exercice des autres confessions est cependant garanti.

Lors d’une enquête réalisée en juin 2003, 75,7 % de la population se déclara de confession catholique-romaine, près de 2 % chrétienne-orthodoxe , contre 7 % de protestants et 4,2 % de musulmans. 10,9 % ne fournirent aucune réponse.

Église catholiqueModifier

Le , le pape Jean-Paul II créé l'archidiocèse de Vaduz, dont le territoire correspond à celui de la principauté, par division du diocèse de Coire, en Suisse.

Le , la Diète vote l'abandon du catholicisme comme religion d'État[1], et propose un concordat au Saint-Siège. La loi de 2012 prévoit aussi une procédure de reconnaissance des autres religions : Depuis la procédure est toujours en cours en raison d’un sauf-conduit permettant à chaque municipalité de choisir son régime financier vis-à-vis de l’Église[2].

RéférencesModifier

  1. « Le catholicisme ne sera plus l’Église nationale au Liechtenstein », La Croix, 15 novembre 2012
  2. « Noch kein Konkordat Liechtensteins mit dem Vatikan », Neue Zürcher Zeitung, 28 décembre 2014