Ouvrir le menu principal

Grand Reims

intercommunalité française de la Marne
(Redirigé depuis Reims Métropole)

Grand Reims
Blason de Grand Reims
Grand Reims
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Forme Communauté urbaine
Siège Reims
Communes 143
Président Catherine Vautrin (LR)
Budget 400 000 000 
Date de création
Code SIREN 200067213
Démographie
Population 294 426 hab. (2016)
Densité 207 hab./km2
Géographie
Superficie 1 424,89 km2
Liens
Site web grandreims.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Le Grand Reims est une communauté urbaine française située dans le département de la Marne et la région Grand Est.

Fusion de neuf structures intercommunales, elle est née le . Avec 300 000 habitants, le Grand Reims est la deuxième intercommunalité du Grand Est après l'Eurométropole de Strasbourg, la seule communauté urbaine de la région et la première de France par le nombre de communes membres.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le schéma départemental de coopération intercommunale du 30 mars 2016 [1] prévoit le regroupement de 144 communes dans cette nouvelle communauté urbaine, qui comptera alors 298 046 habitants, faisant de cette intercommunalité la deuxième de la nouvelle région Grand Est, derrière celle de Strasbourg. Elle sera constituée par fusion-extension englobant les EPCI suivants :

plus 18 des communes de la Communauté de communes Ardre et Châtillonnais (essentiellement issues de l'ancienne Communauté de communes Ardre et Tardenois) :

La communauté urbaine est ainsi créée par un arrêté préfectoral du qui a pris effet le [2],[3].

Le nombre de communes regroupées n'est que 143, avec la création de la commune nouvelle de Bourgogne-Fresne, qui regroupe le , les anciennes Fresne-lès-Reims et Bourgogne (Marne).

Territoire communautaireModifier

 
Une vue du hall d'accueil de Reims métropole boulevard du docteur Charles-Arnould avec un rappel des différentes communes.

GéographieModifier

CompositionModifier

En 2019, la communauté urbaine est composée des 143 communes suivantes, dont la principale est Reims[2] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Reims
(siège)
51454 Rémois 46,9 183 113 (2016) 3 904
Anthenay 51012 6,64 71 (2016) 11
Aougny 51013 Augustiniens 7,47 101 (2016) 14
Arcis-le-Ponsart 51014 15,43 314 (2016) 20
Aubérive 51019 Aubérivois 27,5 232 (2016) 8,4
Aubilly 51020 Albillyciens 3,16 51 (2016) 16
Auménancourt 51025 Baguenats, Pinaguets ou Pongivartois 12,82 1 028 (2016) 80
Baslieux-lès-Fismes 51037 Baillotins 5,62 318 (2016) 57
Bazancourt 51043 Bazancourtois 11,64 2 126 (2016) 183
Beaumont-sur-Vesle 51044 Belmontois 5,69 800 (2016) 141
Beine-Nauroy 51046 Benais 42,68 1 016 (2016) 24
Berméricourt 51051 Berméricourtois 8,01 198 (2016) 25
Berru 51052 Berruyats 13,65 554 (2016) 41
Bétheniville 51054 Bethenivillois 17,74 1 278 (2016) 72
Bétheny 51055 Betheniats 19,9 6 817 (2016) 343
Bezannes 51058 Bezannais 8,01 1 692 (2016) 211
Billy-le-Grand 51061 Billotins 7,26 123 (2016) 17
Bligny 51069 2,59 125 (2016) 48
Bouilly 51072 Beullisiens 5,64 195 (2016) 35
Bouleuse 51073 Bouleusiens 4,11 206 (2016) 50
Boult-sur-Suippe 51074 Bouquins 19,75 1 707 (2016) 86
Bourgogne-Fresne 51075 26,84 1 383 (2016) 52
Bouvancourt 51077 Bouvancourtois 12,91 194 (2016) 15
Branscourt 51081 Branscourtois 3,72 299 (2016) 80
Breuil-sur-Vesle 51086 Breuillois 6,46 346 (2016) 54
Brimont 51088 Brimontois 12,61 432 (2016) 34
Brouillet 51089 Brouilletois 4,58 80 (2016) 17
Caurel 51101 9,79 638 (2016) 65
Cauroy-lès-Hermonville 51102 10,27 503 (2016) 49
Cernay-lès-Reims 51105 Sarnaciens 16,49 1 393 (2016) 84
Châlons-sur-Vesle 51109 4,45 196 (2016) 44
Chambrecy 51111 6,12 146 (2016) 24
Chamery 51112 Chamayots 5,27 411 (2016) 78
Champfleury 51115 Campofleuridiens 4,02 540 (2016) 134
Champigny 51118 Campinois 4,49 1 436 (2016) 320
Chaumuzy 51140 Chaumuziens 19,94 375 (2016) 19
Chenay 51145 Chenaisiens 3,89 233 (2016) 60
Chigny-les-Roses 51152 Chignotins 4,38 560 (2016) 128
Cormicy 51171 Cormiciens 31,74 1 467 (2016) 46
Cormontreuil 51172 Cormontreuillois 4,62 6 528 (2016) 1 413
Coulommes-la-Montagne 51177 Coulommois 2,7 211 (2016) 78
Courcelles-Sapicourt 51181 Courcellois-Sapicaviens 3,86 365 (2016) 95
Courcy 51183 15,5 975 (2016) 63
Courlandon 51187 Courlandonnais 3,4 293 (2016) 86
Courmas 51188 Courmassiens 2,87 207 (2016) 72
Courtagnon 51190 3,95 64 (2016) 16
Courville 51194 Courvillois 11,94 460 (2016) 39
Crugny 51198 Crugnatiens 12,46 636 (2016) 51
Cuisles 51201 2,77 137 (2016) 49
Dontrien 51216 12,66 263 (2016) 21
Écueil 51225 7,03 303 (2016) 43
Époye 51232 Époyens 15,35 437 (2016) 28
Faverolles-et-Coëmy 51245 5,48 563 (2016) 103
Fismes 51250 Fismois 16,75 5 493 (2016) 328
Germigny 51267 Germinois 2,39 184 (2016) 77
Gueux 51282 Gueuxiens 8,86 1 677 (2016) 189
Hermonville 51291 Hérémondois 13,3 1 447 (2016) 109
Heutrégiville 51293 Huldériquois 11,62 427 (2016) 37
Hourges 51294 Hourgeois 4,34 82 (2016) 19
Isles-sur-Suippe 51299 Islois 12,39 887 (2016) 72
Janvry 51305 Janvryssois 1,94 134 (2016) 69
Jonchery-sur-Vesle 51308 Joncaviduliens 3,2 1 861 (2016) 582
Jonquery 51309 4,34 119 (2016) 27
Jouy-lès-Reims 51310 Jouissiens 1,86 215 (2016) 116
Lagery 51314 Lagerois 9,34 210 (2016) 22
Lavannes 51318 Lavannois 17,77 607 (2016) 34
Lhéry 51321 6,08 84 (2016) 14
Loivre 51329 10,24 1 283 (2016) 125
Ludes 51333 Ludéens 12,22 635 (2016) 52
Magneux 51337 Magneux 3,19 283 (2016) 89
Mailly-Champagne 51338 Maillotins 10,06 672 (2016) 67
Marfaux 51348 Marfautiots 6,75 131 (2016) 19
Merfy 51362 Merfiens 6,69 607 (2016) 91
Méry-Prémecy 51364 5,11 61 (2016) 12
Les Mesneux 51365 Mesneusiens 4,26 852 (2016) 200
Mont-sur-Courville 51382 5,94 130 (2016) 22
Montbré 51375 Montbrésiens 3,08 258 (2016) 84
Montigny-sur-Vesle 51379 Ignymontois 9,46 521 (2016) 55
Muizon 51391 Muizonnais 7,15 2 187 (2016) 306
Nogent-l'Abbesse 51403 10,16 541 (2016) 53
Olizy 51414 Oliziens 4,57 164 (2016) 36
Ormes 51418 6,31 441 (2016) 70
Pargny-lès-Reims 51422 3,62 456 (2016) 126
Les Petites-Loges 51428 Logiots 4,87 490 (2016) 101
Pévy 51429 7,4 211 (2016) 29
Poilly 51437 Poillotins 4,45 95 (2016) 21
Pomacle 51439 Pomacains 11,19 438 (2016) 39
Pontfaverger-Moronvilliers 51440 Pontfabriciens 31,52 1 749 (2016) 55
Pouillon 51444 2,78 495 (2016) 178
Pourcy 51445 Pourciens 8,35 190 (2016) 23
Prosnes 51447 Prosnois 32,79 495 (2016) 15
Prouilly 51448 Prouillousiens 10,19 563 (2016) 55
Prunay 51449 Prunaysiens 18,41 1 039 (2016) 56
Puisieulx 51450 Puisieutins 9,07 413 (2016) 46
Rilly-la-Montagne 51461 Rillois 8,87 1 000 (2016) 113
Romain 51464 8,46 322 (2016) 38
Romigny 51466 Rominaciens 11,35 211 (2016) 19
Rosnay 51468 Rosnaysiens 5,54 346 (2016) 62
Sacy 51471 Sacyats 5,56 375 (2016) 67
Saint-Brice-Courcelles 51474 Bricocorcelliens 4,16 3 453 (2016) 830
Saint-Étienne-sur-Suippe 51477 7,74 313 (2016) 40
Saint-Euphraise-et-Clairizet 51479 4,91 233 (2016) 47
Saint-Gilles 51484 6,37 288 (2016) 45
Saint-Hilaire-le-Petit 51487 22,76 342 (2016) 15
Saint-Léonard 51493 3,04 108 (2016) 36
Saint-Martin-l'Heureux 51503 Saint-Martinots 13,66 84 (2016) 6,1
Saint-Masmes 51505 Saint-Masmais 6,58 457 (2016) 69
Saint-Souplet-sur-Py 51517 21,2 128 (2016) 6
Saint-Thierry 51518 Théodoriciens 7,59 636 (2016) 84
Sarcy 51523 Sarcéens 6,9 249 (2016) 36
Savigny-sur-Ardres 51527 Saviniens 8,95 266 (2016) 30
Selles 51529 11,34 402 (2016) 35
Sept-Saulx 51530 Septemsaliciens 18,3 605 (2016) 33
Sermiers 51532 Sermates 18,23 553 (2016) 30
Serzy-et-Prin 51534 7,36 196 (2016) 27
Sillery 51536 Sillerotins 9,2 1 736 (2016) 189
Taissy 51562 Taissotins 11,53 2 208 (2016) 192
Thil 51568 2,11 297 (2016) 141
Thillois 51569 Thilloisiens 6,35 426 (2016) 67
Tinqueux 51573 Aquatintiens 4,15 10 096 (2016) 2 433
Tramery 51577 3,56 151 (2016) 42
Trépail 51580 Trépaillots 8,37 431 (2016) 51
Treslon 51581 Treslonnais 3,97 239 (2016) 60
Trigny 51582 Trignassiens 12,21 541 (2016) 44
Trois-Puits 51584 2,14 155 (2016) 72
Unchair 51586 Unchairois 3,73 165 (2016) 44
Val-de-Vesle 51571 37,15 916 (2016) 25
Vandeuil 51591 Vandoliens 5,35 210 (2016) 39
Vaudemange 51599 Vaudemangeois 13,12 301 (2016) 23
Vaudesincourt 51600 12,64 88 (2016) 7
Ventelay 51604 14,74 258 (2016) 18
Verzenay 51613 Bouquins 10,62 1 062 (2016) 100
Verzy 51614 Verzyats 13,37 992 (2016) 74
Ville-Dommange 51622 Villedommangeois 3,4 401 (2016) 118
Ville-en-Selve 51623 Gimbres 8,84 274 (2016) 31
Ville-en-Tardenois 51624 Tardenevilliens 11,2 661 (2016) 59
Villers-Allerand 51629 12,3 876 (2016) 71
Villers-aux-Nœuds 51631 Villersnaudai 6,44 176 (2016) 27
Villers-Franqueux 51633 3,29 298 (2016) 91
Villers-Marmery 51636 Villeriots 10,73 536 (2016) 50
Vrigny 51657 4,46 223 (2016) 50
Warmeriville 51660 Warmerivillois 23,25 2 407 (2016) 104
Witry-lès-Reims 51662 Witryats 16,49 5 017 (2016) 304

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
220 280252 806264 704278 439288 789288 057294 724
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2015[4])


 

FonctionnementModifier

SiègeModifier

Le siège de la communauté d'agglomération est à Reims, 3 rue Eugène-Desteuque.

ÉlusModifier

La communauté urbaine est administrée par son conseil communautaire, composé de 206 conseillers communautaires, qui sont des conseillers municipaux représentant chacune des 143 commune membres et répartis proportionnellement à leur population comme suit[5],[6] :
- 59 délégués pour Reims ;
- 3 délégués pour Tinqueux ;
- 2 délégués pour Bétheny, et Bourgogne-Fresne (Commune nouvelle) et Cormicy (commune nouvelle)
- 1 délégué pour les autres communes.

Le premier conseil communautaire du a élu sa présidente, la députée Catherine Vautrin, ancienne présidente de l'ex-communauté d'agglomération de Reims et maire-adjointe de Reims, ainsi que les 15 vice-présidents, qui sont[7],[8] :

  1. Alain Toullec, maire de Rilly-la-montagne et président de l'ex-communauté de communes Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims, délégué au numérique, à l'aménagement du territoire et au suivi des pôles territoriaux ;
  2. Arnaud Robinet, maire de Reims, délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche, aux relations internationales et aux voiries de la ville de Reims ;
  3. M. Yannick Kerharo, maire de Bazancourt et président de l'excommunauté de communes de la Vallée de la Suippe, délégué aux incendies, aux secours et aux Sapeurs-pompiers volontaires.
  4. Jean-Pierre Fortuné, maire de Tinqueux, délégué aux finances ;
  5. Pierre Georgin, maire de Champigny, délégué à l'urbanisme et au foncier ;
  6. Francis Blin, maire de Trigny, délégué à l'eau, à l'assainissement (dont les eaux pluviales, gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) ;
  7. Élisabeth Vasseur, maire-adjointe de Reims, déléguée à l'administration générale et au dialogue social.
  8. Éveline Fraeyman Velly, maire de Saint-Gilles, déléguée à l'éclairage public, à la distribution publique d'électricité et de gaz et aux relations avec le SIEM ;
  9. Alain Wanschoor, maire de Bétheny, délégué à l'habitat et au logement ;
  10. Guillaume Michaux, premier maire-adjoint de Beine-Nauroy, délégué au développement durable et aux réseaux de chaleur ;
  11. Jean-Marie Belfie, maire deBezannes, délégué à l'attractivité territoriale et du tourisme ;
  12. Patrick Bedek, maire de Cernay-lès-Reims, délégué aux transports et au PDU ;
  13. Mme Katia Beaujard, maire de Hermonville, déléguée aux affaires scolaires et à la petite enfance ;
  14. Alain Lescouet, maire Saint-Brice-Courcelles, délégué à la voirie, aux parcs et aires de stationnement et aux fourrières automobiles.
  15. Pascal Lorin, maire d'Auberive, délégué à la collecte et au traitement des déchets.

Le bureau communautaire pour la fin de la mandature 2014-2020 est composée de la présidente, des 15 vice-présidents et de 44 autres membres[7] .

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents de la communauté urbaine
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017[7] En cours
(au 17 décembre 2018)
Catherine Vautrin LR Ministre (2004 → 2007)
Députée de la Marne (2e circ.(2002 → 2004 et 2007 → 2017))
Maire-adjointe de Reims (2014 → )
Présidente de l'ex-Communauté d'agglomération de Reims (2014 → 2016)

CompétencesModifier

Une communauté urbaine est une forme très intégrée d'intercommunalité française, qui exerce de très importantes compétences que lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Il s'agit de[9] :

  • Développement et aménagement économique, social et culturel de l'espace communautaire : zones d'activité, développement économique, équipements ou établissements culturels, socioculturels, socio-éducallifs, sportifs, lorsqu'ils sont d'intérêt communautaire, lycées et collèges, promotion du tourisme, programme de soutien et d'aides aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche et aux programmes de recherche ;
  • Aménagement de l'espace communautaire : schéma de cohérence territoriale et schéma de secteur, plan local d’urbanisme et documents d'urbanisme en tenant lieu, opérations d'aménagement d’intérêt communautaire, constitution de réservas foncières, organisation de ta mobilité, voirie, signalisation, parcs et aires de stationnement, plan de déplacements urbains ;
  • Équilibre social de l'habitat : programme local de l'habitat (PLH), politique du logement, logement social, logement des personnes défavorisées, OPAH, habitat insalubre.
  • Politique de la Ville ;
  • Services d'intérêt collectif :
    • Assainissement et eau ;
    • Crématoriums et cometières ;
    • Abattoirs, abattoirs marchés et marchés d’intérêt national ;
    • Services d'incendie et de secours ;
    • Contribution é Je transition énergétique ;
    • Réseaux de chaleur et de froid urbain ;
    • Concession de la distribution électrique et du gaz ;
    • Infrastructures de charge des véhicules électriques ;
  • Protection et mise en valeur de l'envIronnement, politique du cadre de vie : collecte et traitement des ordures ménagèresn lutte contre les pollutions de l'air, les nuisances sonores, actions de maîtrise de la demande d'énergie, gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) ;
  • Aires d'accueil des gens du voyage et terrains familiaux locatifs ;
  • Tourisme et aménagement : aménagement numérique du territoire, équipements touristiques reconnus d'intérêt communautaires, aménagement et entretien de la Coulée verte ;
  • Services d'intérêt collectif : défense extérieure contre l'incendie, éclairage public des monuments, jardins familiaux propriété du Grand Reims, archéologie préventive, soutien aux actions de préservation de la biodiversité ;
  • Enseignement scolaire et périscolaire; aides aux collèges, activités extrascolaires, petite enfance et MARPA de Pargny-lès-Reims
  • Associations et manifestations culturelles.

Régime fiscal et budgetModifier

La communauté urbaine est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit, comme toutes les communautés urbaines, la fiscalité professionnelle unique[2] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Elle perçoit également une taxe d'enlèvement des ordures ménagères[2] (TEOM), et une redevance d'assainissement[2], qui financent le fonctionnement de ces services publics

PublicationModifier

Une publication mensuelle Reims métropole magazine, ISSN 1778-2201.

Projets et réalisationsModifier

Transports urbainsModifier

La communauté urbaine est autorité organisatrice de la mobilité.


Notes et référencesModifier

  1. http://marne.gouv.fr/content/download/11198/79409/file/SDCI%20de%20la%20Marne%2030%20mars%202016.pdf
  2. a b c d et e « CU du Grand Reims (N° SIREN : 200067213) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, (consulté le 10 mars 2019).
  3. « Arrêté préfectoral du 15 septembre 2016 portant création du nouvel établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion-extension-transformation en communauté urbaine de la communauté d'agglomération de Reims Métropole, de la Communauté de communes Beine-Bourgogne, de la Communauté de communes Champagne Vesle, de la Communauté de communes du Nord Champenois, de la Communauté de communes Fismes Ardre et Vesle, de la Communauté de communes de la Vallée de la Suippe, de la Communauté de communes des Rives de la Suippe, de la Communauté de communes Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims et des communes d'Anthenay, Aougny, Bligny, Brouillet, Chambrecy, Chaumuzy, Cuisles, Jonquery, Lagery, Lhéry, Marfaux, Olizy-Violaine, Poilly, Pourcy, Romigny, Sarcy, Tramery et Ville-en-Tardenois » [PDF], Conférence de territoire Champagne Vesle (consulté le 10 mars 2019).
  4. INSEE, Recensement général de la population 2015, Document mentionné en liens externes.
  5. « Le fonctionnement institutionnel de la CU », Le Grand Reims, sur https://www.grandreims.fr (consulté le 10 mars 2019).
  6. « Arrêté préfectoral modificatif du 31/12/2016 » [PDF], C.U.R, sur https://www.serzyetprin.fr (consulté le 10 mars 2019).
  7. a b et c IG, « Catherine Vautrin élue présidente du Grand Reims : Le conseil communautaire du Grand Reims, qui regroupe désormais 143 communes, s'est réuni pour la première fois ce lundi. Sans surprise, la députée (LR) Catherine Vautrin a été élue présidente de la nouvelle communauté urbaine avec 177 voix sur 203 », France 3 Grand Est,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019) «  ».
  8. « Les élus du Grand Reims », Le Grand Reims, sur https://www.grandreims.fr (consulté le 10 mars 2019).
  9. Article 5 des statuts de la communauté urbaine, mentionnés en liens externes.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier