Ouvrir le menu principal

Reillon

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Reillon
Reillon
La mairie-école.
Blason de Reillon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes de Vezouze en Piémont
Maire
Mandat
Damien Jacquot
2014-2020
Code postal 54450
Code commune 54452
Démographie
Population
municipale
86 hab. (2016 en augmentation de 50,88 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 57″ nord, 6° 44′ 39″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 292 m
Superficie 4,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Reillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Reillon

Reillon est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Sommaire

GéographieModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Reillon était située sur le front de novembre 1914 à 1918. Aussi le village a-t-il été totalement détruit, retourné par les trous d'obus, les tranchées et les tunnels. Il a été cependant reconstruit après 1918.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 1983 André Jacquot   Paysan
mars 2001 mars 2008 Pierre Toussaint Les Verts  
mars 2008 En cours
(au 16 avril 2014)
Damien Jacquot    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2016, la commune comptait 86 habitants[Note 1], en augmentation de 50,88 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
120155173179186166179195171
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
169154136126139131128113101
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
989645595065476363
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
546483877273607886
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

AgricultureModifier

Commune rurale, l'activité économique repose essentiellement sur les fermes en élevage et polyculture à l'image de l'agriculture dans le sud lorrain. Néanmoins le village connait deux particularités: il voit naître dans les années 70 deux éleveurs de porcs. L'autre particularité repose sur le choix d'une agriculture biologique pour deux fermes dès les années soixante qui font figure de pionnières dans la Région. Marcel André puis son fils Jean Paul développe le bio dans le « bas » du village, tandis que François Jacquot le fait dans le « haut » du village en GAEC dit de la Meix dans lequel le rejoint notamment Pierre Toussaint.

Industrie agro-alimentaireModifier

La ferme de la Meix a développé une activité autonome de transformation de ses produits d'élevage et notamment le lait dans la fromagerie qui porte le même nom. Ses produits sont vendus sous la marque « Biogam ».

Culture locale et patrimoineModifier

 
Église de la Nativité-de-la-Vierge

Lieux et monumentsModifier

  • Église de la Nativité-de-la-Vierge, reconstruite après 1918.
  • Calvaire de 1604 (entre l'église et la mairie), seul vestige de l'ancien village détruit.

Lieux de mémoire de la Grande GuerreModifier

  • Nécropole nationale 1914-1918 : 1 400 tombes françaises.
  • Monument du 223e RI, situé à 1 km du village, monument dit des « Bras de Chemise » : au cours des combats violents et acharnés de juin 1915 à la cote 303 qui firent de nombreux morts, les soldats du 223e RI avaient été autorisés, à leur demande, à combattre en bras de chemise, car il faisait très chaud.
  • Cimetière militaire allemand 1914-1918 et 1940-1945 : 5 500 tombes.
  • Village faisant partie du « circuit des entonnoirs » avec notamment le village de Leintrey.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason Blasonnement : gironné de 8 émanches appointées à dextre en chef d'or et de gueules ; trois croix latines d'argent disposés 2 - 1 brochant sur le tout.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier