Ouvrir le menu principal

Le grade de Reichsleiter (« gouverneur du Reich »), était le deuxième grade politique le plus élevé du parti nazi, après celui de Führer uniquement.

Le titre de Reichsleiter était également un rang paramilitaire, et le grade le plus élevé de toutes les organisations nazies. Les Reichsleiter ne rendaient compte qu'à Adolf Hitler, et en recevaient des ordres pour le domaine dont chacun était responsable.

L'assemblée des dix-huit Reichsleiter constituait le Reichsleitung du parti nazi, qui siégeait initialement à la Maison brune de Munich.

Certains Reichsleiter ont également été membres du gouvernement du Troisième Reich et sept d'entre eux ont en outre eu le rang de SS-Obergruppenführer[a], c'est-à-dire de général dans l'organisation SS. Seul Franz Xaver Schwarz, le trésorier du parti, a eu le rang de SS-Oberst-Gruppenführer[b].

Sommaire

Liste des ReichsleiterModifier

La liste des dix-huit Reichsleiter telle qu'elle est parue dans l'almanach du parti nazi a été la suivante (rangée selon l'ordre alphabétique) :

  1. Max Amann : chef de la presse ;
  2. Martin Bormann : chef de la chancellerie du parti (Parteikanzlei) ;
  3. Philipp Bouhler : chef de la chancellerie du Führer ;
  4. Walter Buch : juge de la cour suprême du parti ;
  5. Richard Walther Darré : ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, chef du RuSHA ;
  6. Otto Dietrich : chef du service de presse du Reich ;
  7. Franz von Epp : chef du bureau de la politique coloniale ;
  8. Karl Fiehler : chef du bureau des politiques municipales ;
  9. Hans Frank : ministre sans portefeuille du Reich, gouverneur allemand du Gouvernement général de Pologne ;
  10. Wilhelm Frick : ministre de l'Intérieur jusqu'en 1943, chef du groupe nazi au Reichstag ;
  11. Joseph Goebbels : ministre de la Propagande du Reich ;
  12. Konstantin Hierl : chef du Reichsarbeitsdienst ;
  13. Heinrich Himmler : Reichsfuhrer-SS (chef suprême de la SS) und Chef der deutschen Polizei (chef de toutes les polices allemandes), en complément ministre de l’Intérieur à partir de 1943 ;
  14. Robert Ley : chef de l'organisation du parti nazi ;
  15. Viktor Lutze : chef de la Sturmabteilung (SA) ;
  16. Alfred Rosenberg : représentant personnel du Führer et ministre des Territoires occupés à l'Est ;
  17. Baldur von Schirach : chef des Jeunesses hitlériennes ;
  18. Franz Xaver Schwarz : trésorier du parti nazi.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Équivalent en France de général de corps d'armée, mais il s'agit ici d’un « grade politique », en l'occurrence dans l'Allgemeine SS.
  2. Équivalent en France de général d'armée, mais il s'agit ici d’un « grade politique », en l'occurrence dans l'Allgemeine SS.

RéférencesModifier